Critique : Gotham – Saison 1 Ep. 1 ‘Pilot’

Poster de la saison 1 de Gotham
Batman, les origines

Fiche

D’après les comics DC
Titre:
Gotham
Créateur(s):Bruno Heller
Réalisateur(s):Danny Cannon
Acteurs:Ben McKenzie, Donal Logue, David Mazouz, Zabryna Guevara, Sean Pertwee, Robin Lord Taylor, Erin Richards, Camren Bicondova, Cory Michael Smith, Jada Pinkett Smith, John Doman, Richard Kind, Victoria Cartagena, Andrew Stewart-Jones
Titre original:Saison:1
Pays:États-UnisEpisode:1
Genre:Drame, ThrillerFormat:52 mn
Diffusion d’origine:22 / 09 / 2014Chaîne:FOX

Ayant grandi dans la banlieue de Gotham, James Gordon a une vision idéalisée de la métropole, une excitante ville pleine de glamour, théâtre des exploits de son père, ex-procureur. Depuis deux semaines, le rookie Gordon parcourt les rues de Gotham, il est un homme heureux, fiancé à la belle Barbara Kean. Courageux, honnête et prêt à tout pour prouver sa valeur, le nouvel inspecteur a pour partenaire l’impétueux et rusé Harvey Bullock, une légende au sein du service. Le duo est en charge de l’affaire la plus médiatisée de la ville : le meurtre de Thomas et Martha Wayne, des milliardaires bien connus de la société de Gotham.

Photo de l'épisode 'Pilot' de Gotham

Crime Alley, là où tout a commencé.

Critique

Première série adaptée d’un comic de la rentrée 2014, Gotham est une belle curiosité car à l’inverse de ses concurrents, elle s’intéresse à la cité de Batman avant l’avènement du chevalier noir donc point de super-héros à guetter. Néanmoins, Batman n’est pas loin, car c’est avec lui (ou plutôt Bruce) que tout commence (une nouvelle fois). Dans une ruelle sombre appelée… Crime Alley.

En toute franchise, Gotham n’était pas franchement la série que j’attendais le plus pour la rentrée, ma préférence allant à Constantine ou encore à Agents of S.H.I.E.L.D. dont je suis très impatient de découvrir le nouveau côté dark. Néanmoins, je dois reconnaître que j’ai pris beaucoup de plaisir sur l’épisode pilote notamment grâce au duo de détective Jim Gordon (Ben McKenzie) / Harvey Bullock (Donal Logue).

Ben McKenzie est plutôt pas mal en Jim Gordon, en tout cas, il a le charisme qu’il faut pour s’inscrire sur le long terme (Southland lui a bien servi), même si sur ce premier épisode, il se fait éclipser par Donal Logue, impeccable en détective over the limit. En tout cas, cette confrontation entre le jeune idéaliste et le vieux baroudeur, Se7en’s style, promet de belles choses à venir.

Une nouvelle déclinaison des Experts : Les Experts à Gotham ?

Plus surprenant est le fait que le pilote balance direct un max de personnages provenant de l’univers de Batman comme le Pingouin, Poison Ivy, Catwoman, Alfred, Bruce Wayne ou encore le Sphinx. Si vous êtes un fan assidu (au moins des films), vous constaterez que tous les personnages cités sont apparus dans les films Batman. Cela peut sonner comme une volonté de faire du fan-service (très grand public), sauf que ça passe plutôt bien, car d’un, les personnages ne sont pas vraiment mis en avant (mis à part le Pingouin et Bruce Wayne) et de deux, ces personnages apparaissent sous un nouveau jour.

L’autre point positif, c’est que Gotham s’éloigne d’Arrow dans le style. Comprendre par là, pas d’intrigues secondaires mielleuses et donc insupportables – même si je la sens mal l’histoire avec Barbara Kean et Renee Montoya. Cela se traduit aussi au niveau de la violence car, à ma grande surprise, les gunfights sont sanglants. Il n’y a qu’à voir les parents de Bruce ensanglantés pour capter que la série qui tire son nom de la ville du chevalier noir n’a pas grand-chose à voir avec son cousin de CW.

Le truc marrant, c’est le réalisateur : Danny Cannon. Ce nom ne vous dit sûrement rien, mais il s’agit du réalisateur de Judge Dredd avec Sly. De belles retrouvailles. Non, parce que moi, j’aimais bien Judge Dredd

Box office : l’épisode a fait 8.21 millions de spectateurs. Ce qui est plutôt correct sans être transcendant car il devait faire face à une concurrence accrue : The Big Bang Theory (17,8), The Voice (12,70) et Dancing with The Stars (12).

Par Christophe Menat, le .

Photo de l'épisode 'Pilot' de Gotham

Fabuleuse publicité pour les hormones de croissance avec le Pingouin qui a pris au moins 30 centimètres depuis la dernière fois qu’on l’a vu à la télé.

Conclusion

En bref, l’épisode pilote de Gotham est prometteur. Il introduit tous les personnages qui vont rythmer la saison à venir tout en développant un univers semblant cohérent et surtout plus adulte qu’Arrow et ses intrigues secondaires à deux balles même si on n’atteint pas les sommets de ce que peut offrir la petite lucarne, comme True Detective. Merde, True Detective à Gotham, ce serait énorme…

+

  • Deux personnages principaux prometteurs
  • Univers adulte
  • Rythme solide

  • C’est sûr que ce n’est pas du HBO
7/10
Poster de la saison 1 de Gotham

Poster de la saison 1 de Gotham

Advertisements
A propos de l'auteur : (2655 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • sylvie sylvie

    très bonne analyse, rien à rajouter, à voir sur le long terme, si le sujet tient la route