Critique : Doctor Strange

Affiche française définitive de Doctor Strange

My name is Doctor Stephen Strange

Fiche

Phase 3 du Marvel Cinematic Universe

TitreDoctor StrangeTitre VO
RéalisateurScott DerricksonScénaristesJon Spaihts, Scott Derrickson, C. Robert Cargill
ActeursBenedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams, Benedict Wong, Mads Mikkelsen, Tilda Swinton, Michael Stuhlbarg
Date de sortie26 / 10 / 2016Durée1h 55
GenreAction, Aventure, FantastiqueBudget165 000 000 $

L’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.

Photo de la dimension miroir dans Doctor Strange

« Euh, je demande parce que j’ai un doute, là. On n’est pas en train de subir une Inception ? »

Critique

Le 14ème film du Marvel Cinematic Universe, et accessoirement deuxième film de la Phase 3, marque une nouvelle avancée dans cet univers cinématographique pourtant déjà très dense, car avec Stephen Strange, nous ne sommes plus dans un monde de science. Nous sommes au-delà. Nous posons un pied dans la magie.

Après un visionnage accompagné d’un petit recul de quelques heures histoire d’assimiler la claque, c’est drôle de constater les similitudes entre ce film et un des meilleurs Marvel Studios : Les Gardiens de la Galaxie. Pourtant, ce n’est pas le premier auquel j’aurais pensé avant d’aller voir Doctor Strange, mais finalement si. Mais attention, on ne parle pas de plagiat, ni de copiage et encore moins de repompage. Ces similitudes sont ailleurs et dans le bon sens.

Déjà, comme pour le Marvel Studios cosmique, Doctor Strange dispose d’un réalisateur venu du monde de l’horreur. James Gunn avait commencé chez Troma avant de pondre le scénario de L’Armée des Morts de Zack Snyder (on l’oublie souvent celui-là) puis de réaliser Horribilis. Quant à Scott Derrickson, il avait une expérience plus solide avant d’être embauché car il nous avait offert deux sommets de l’horreur : L’exorcisme d’Emily Rose et son inoubliable exorcisme (évidemment pour un film qui parle d’exorcisme) et le terrifiant Sinister (le premier titre que je donne à chaque fois que quelqu’un me demande un film qui fait peur).

Visuellement, un truc de malade ! Probablement, les images les plus culottées pour un film live !

James Gunn nous avait offert des plans rarement vus au cinéma avec ses Gardiens de la Galaxie. Il avait pleinement accompli le pari de transposer une aventure cosmique à l’écran. Et je suis content de pouvoir dire que Scott Derrickson a réussi à en faire de même avec la magie. Il va même plus loin avec des séquences tout simplement… 😲, 😱 et 😵. La première incursion du Doctor dans le monde de la magie est une séquence culte ! Je n’ai pas peur de le dire, c’est culte ! Le genre de scène que tu extrais de ton Blu-ray pour pouvoir se la refaire en boucle.

Photo de Doctor Strange montrant les pouvoirs de l’œil d'Agamotto

Quand le comic et le film s’entrelacent…

À ceux qui ont déjà lu un comic du Sorcier Suprême (le titre honorifique de Doctor Strange), je vais le dire. Ils l’ont fait, ces cons. Ils ont eu le courage (ou l’inconscience) de mettre à l’écran tous les trucs de taré du comic comme la projection astrale et les balades dans le multivers. Depuis le temps que j’en rêvais. Doctor Strange l’a fait. Le Marvel Studios affiche sur la toile des images d’une audace visuellement très rarement égalée. La séquence d’Inception dans Paris t’a impressionné ? Dis-toi que dans Doctor Strange, c’est multiplié par mille.

Autre intéressante parallèle entre Doctor Strange et Les Gardiens de la Galaxie, un final d’une impressionnante amplitude marquée par une idée de génie totalement surprenante. Je n’en dis pas plus, car je trouve que j’en ai déjà trop dévoilé. Passons donc à des choses plus classiques.

Une trame Iron Maniesque portée par un Benedict Cumberbatch parfait

C’est peut-être le seul vrai défaut de Doctor Strange. Un scénario un poil trop classique dans sa structure, très Iron Man. Fort heureusement, on l’oublie facilement tant il nous amène dans des mondes inexplorés au cinéma. On n’aura jamais vu la magie traitée de manière aussi dantesque que dans Doctor Strange. Insaisissables ? Laissez-moi rire.

Surtout, cette trame est portée par un Benedict Cumberbatch impérial. L’acteur britannique EST Doctor Strange, le Doctor du comic. Point surprenant, il passe même pour un gros connard arrogant au début et en est presque détestable. Il n’y a pas grand-chose d’autres à dire. Encore une fois, le service casting de Marvel Studios a atteint la perfection. On l’oublie souvent, mais si leurs films sont souvent des réussites, c’est que le casting est monstrueux. Chaque acteur colle à son personnage. Au point qu’il devient difficile, voire impossible, d’imaginer quelqu’un d’autre dans le rôle.

En plus, Benedict Cumberbatch était vraiment attaché au rôle et à respecter le personnage. En effet, il a refusé de garder son accent britannique pour jouer Doctor Strange alors qu’on lui avait proposé de le faire. Il voulait respecter les origines new-yorkaises du Sorcier créé par Stan Lee et Steve Ditko. C’est la petite anecdote qui fait vraiment plaisir.

Photo de Doctor Strange avec Tilda Swinton dans le rôle de L'Ancien

« Encore ton coup de la cuillère dans Matrix, je veux bien. Mais là, ça devient difficile à croire que ça n’existe pas. »

Whitewashing ou choix artistique ?

Évidemment, impossible de parler casting sans faire l’impasse du « scandale » de whitewashing pour le personnage de l’Ancien avec Tilda Swinton dans le rôle au lieu d’un acteur asiatique. J’ai toujours trouvé ça un peu ridicule, car les films Marvel ont toujours voulu apporter de la diversité. N’allons pas nous avoir un film sur un super-héros africain en solo en Afrique ? N’allons pas nous avoir droit à un film en solo sur une super-héroïne (et non, Elektra et Catwoman ne comptent pas) ? Surtout, l’un des personnages de Doctor Strange (Mordo) n’a-t-il pas changé de couleur de peau pour devenir noir alors qu’il est blanc à la base ? De plus, Tilda Swinton est excellente dans le rôle. Dès sa première apparition, elle m’a foutu des frissons. Pour moi, la voir à l’écran (meilleur personnage après le Doc) suffit pour éteindre cette polémique vraiment là pour polémiquer.

Concernant le reste du casting, les rôles sont moins marquants. Mordo (Chiwetel Ejiofor) reste assez classique, toutefois, il explore de belles pistes. De même pour Christine (Rachel McAdams), simple love interest, même si c’est un peu plus compliqué que ça.

Par contre, petit coup de cœur pour le Wong de Benedict Wong. Il faut savoir que ce Doctor Strange n’a pas beaucoup d’humour. C’est assez sombre dans l’ensemble, dans la lignée de Captain America: Civil War en omettant la bataille de l’aéroport. Juste quelques blagues par-ci et par-là qui font beaucoup de bien. Et pratiquement à chaque fois, Wong était là. J’attends déjà d’en voir plus du duo Wong/Strange, car leur première rencontre est réellement marquante.

Enfin un vilain mémorable pour le MCU ?

C’est l’un des reproches qu’on adresse souvent aux films du Marvel Cinematic Universe, des méchants peu notables. Je trouve ça un peu sévère étant donné qu’on a eu droit à Loki, Ronan, Crâne Rouge, Ultron et le Soldat de l’Hiver. Sans oublier un Zemo que j’aime beaucoup. Ça ne m’empêche tout de même pas de reconnaître que la moitié des films de l’univers manque d’un vilain d’ampleur. Au point même de ressembler à des alter-egos maléfique du héros. Le méchant du premier Iron Man est un sosie, pareil pour Ant-Man.

Photo de Doctor Strange avec Mads Mikkelsen dans le rôle de Kaecilius

« POURQUOI ? Mais pourquoi ne suis-je pas le meilleur vilain du MCU ? »

Malgré l’immense Mads Mikkelsen dans le rôle de Kaecilius, je ne vais pas mentir en disant que j’ai été emballé. Néanmoins, un méchant se cache dans l’ombre et, celui-là, il est vraiment marquant. Il est à mon avis le premier d’une lignée de vilains plus impressionnants à venir.

Première incursion dans la magie selon Marvel

C’était le plus gros pari. Comment rendre la chose crédible ? Sachant que les précédents films, Thor compris, se basait sur de la science-fiction. C’était même un des reproches que j’adressais à Thor. Être davantage un film SF plutôt que de mythologie. Doctor Strange l’introduit d’une manière maligne qui fait que j’y ai adhéré de manière insouciante, sans remettre quoi que ce soit en question.

Le détail que j’ai beaucoup aimé, en plus des audaces visuelles déjà abordées, c’est le soin apporté aux chorégraphies des mains pour souligner chaque sort magique. Alors que dans Harry Potter, il se base sur le phrasé (normal vu que ça vient d’un roman), dans le film du jour, c’est vraiment la forme et le positionnement de la main avec les mouvements qui amènent les sorts. Un truc vraiment cool, n’étant pas sans rappeler le légendaire Kaméhaméha.

Allez, je vais même avouer que j’ai tenté de reproduire certains sorts en sortant de la salle. Mais visiblement, je ne suis pas un Sorcier, car rien n’est sorti… 😅

Par qui n’arrive toujours pas à redescendre sur Terre, le23 octobre 2016.

Photo de Doctor Strange avec Benedict Cumberbatch de dos

Quoi , c’est déjà fini ? Non, ne pars pas ! Reviens ! REVIENS !

Conclusion

Je m’attendais à un bon film, mais certainement pas à une réussite de ce niveau. Doctor Strange est sans hésiter le Marvel Studios le plus audacieux visuellement avec des trucs qui n’ont jamais été vus au cinéma. C’est le Marvel qui nous amène dans un tout nouveau monde, celui de la magie, d’où on en ressort avec qu’une seule envie : y retourner. Et c’est d’ailleurs que je vais faire.

+

  • Visuellement, ça a surpassé mes rêves les plus fous
  • Impérial Benedict Cumberbatch
  • L’Ancien de Tilda Swinton
  • Une solide mise en place de la magie dans le MCU
  • Cette scène culte, tudieu
  • Le réalisateur n’a pas pu s’empêcher de foutre des jump scares
  • Wong

  • Trame un peu trop classique
  • On en veut encore plus
Trophée9/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2627 articles)

Avatar de l'auteur MarvelllFou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • https://captainblogbuster.wordpress.com/ captainblogbuster

    8.5/10 pour moi! Merci à Disney pour avoir organisé la projection en 3D Imax!
    On en prend litteralement plein la vue! C’est des malades!
    *spoilers*
    Meme si je trouve le final face à Dormammu original, face à toute les scenes démentielles, c’etait un peu light.. De plus, j’ai pas adhéré à son design. Fan de Thanos que je suis, j’ai cru à un moment que c’etait le titan fou. Je pense que plein de spectateurs risque d’être confu.

    • http://marvelll.fr/ Marvelll

      Tout à fait. Je ne savais pas du tout à quoi ressemblait l’IMAX et je ne sais pas pourquoi, mais je m’attendais à un écran longiligne. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant cet écran misant à fond sur la hauteur (j’ai du revoir l’écran plusieurs fois pour m’assure qu’on n’était pas en 4/3). Toutefois, niveau immersion, on va loin. J’ai hâte de découvrir le film en séance classique pour pouvoir comparer.

      *SPOILERS*

      Pour ma part, j’ai adoré ce final. Faut dire qu’au départ, je flippais à ce qu’on n’ait pas droit à Dormammu donc quand il est apparu, j’étais heureux comme un enfant devant sa première console de jeu vidéo. Et j’ai vraiment, mais vraiment, kiffé la technique de Doctor Strange pour gagner. C’était tellement inattendu et culotté comme la danse de Star-Lord face à Ronan. Ça fait partie des éléments du scénario, qui en dépit de sa structure classique, qui offrent de réelles surprises et permettent au sorcier de se démarquer de ses confrères. Fallait y penser quand même. Ce que je trouve dommage, c’est beaucoup vont dire (et je l’ai déjà constaté dans des critiques presse) : « Ouais, mais c’est la même histoire qu’Iron Man »… Un peu comme avec Star Wars 7, remake du 4… Ça me tue à chaque fois…

      Par contre, je suis d’accord pour le look. Il n’est pas génial. D’un autre côté, si on sort le look classique, on aurait pu avoir droit au « Mais, c’est un Ghost Rider géant en fait ? » XD XD. En tout cas, j’espère que pour les prochaines entités cosmiques, ils vont rester dans cette lignée. Quand j’ai vu Dormammu, je me suis dit, mais quel dommage que Marvel Studios n’ait pas Galactus.

      • https://captainblogbuster.wordpress.com/ captainblogbuster

        Dire que je ne pourrais pas le voir avant une semaine é__è…. Ouaip l’écran Imax du quai d’Ivry est une tuerie! Les pépites visuelles sont à voir absolument sur cet écran. J’avais pris mon pied avec « Gravity »! Perso, je pense que je vais avoir du mal à revoir Doctor Strange sur un écran classique. Je pense le revoir en Imax même s’il ne passe qu’en VF!

        *SPOILERS*

        Je comprends les gens quand ils disent que ça ressemble à Iron Man: Stephen Strange se la pète, est au top dans son domaine, riche et classe, subit un accident qui lui changera la vie mais la comparaison s’arrête là! Il y a un monde d’écart entre Stark et Strange! On ne peut pas dire que ça ressemble à Iron Man après en avoir prit plein la vue!
        Pour le final, qui est très original, je crois que je bloquais sur le look de Dormammu. Lorsque j’ai entendu son nom la première fois, c’était le bonheur! Ca fait plaisir de voir des entités tel les Celestes, Dormmamu dans le MCU! Même le Tribunal Vivant a été cité! J’en croyais pas mes oreilles! Bref vraiment dommage pour le look mais bon, je ne vais pas chipoter!

        • http://marvelll.fr/ Marvelll

          *SPOILERS*

          Le Tribunal Vivant, j’ai failli succomber de bonheur quand j’ai entendu le nom. Mais dans le film, c’est une arme ??? J’étais tellement abasourdi que j’en ai perdu le fil 😀

  • Captain Cook

    A voir….en tout cas ton enthousiasme donne envie.

    Par contre d’autres critique que j’ai lu (et dont toi), parle bien du point qui me fait vraiment peur…le scénar….et du schéma déja vu donc (comme Iron Man).

    Je vais toujours préférer ceux qui risquent et tentent des choses plutôt que celui qui livre une « politique conservatrice ».
    Ce n’est pas une posture délibérée de ma part, c’est juste une logique personnelle: à force de livrer à peu près la même tambouille, je me lasse, par conséquent ma curiosité et mon envie d’en savoir davantage, se perd.

    Par exemple, après avoir vu les trailers cette semaine, je suis bien plus excité par un projet comme Logan, plutôt qu’un Gardiens de la Galaxie vol. 2. (et pourtant….DIEU sait que je suis fan des Gardiens….) !

    Mais bon, j’irais le voir avec plaisir (puis le visuel a l’air assez ouf).

    • http://marvelll.fr/ Marvelll

      Franchement, le truc, c’est que désormais, il est difficile de sortir du carcan de l’origin story. Je n’ai pas vu une seule origin story qui arrive à se démarquer de cette structure. Que ce soit du côté de la Fox, de Marvel Studios ou de DC. Même « le film de super-héros le plus barré », c’est-à-dire Deadpool, reste très classique dans le fond.

      Pour Logan, au-delà de l’ambiance assez cool. Difficile tout de même de ne pas deviner à peu près tout le film avec la première bande-annonce. Alors que les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 pour l’instant, ce n’était qu’un aperçu (James Gunn a pris la parole sur Facebook pour dire qu’il ne s’agissait PAS d’une bande-annonce). Et franchement, j’ai du mal à voir où va le film. Normal, vu qu’il s’agit justement d’un aperçu.

      Dès lors, si les films de super-héros arrivent à se démarquer des uns et des autres, je considère que c’est pour l’ambiance et l’univers qu’ils proposent et c’est en cela que Logan est vraiment cool, son univers est « nouveau » (je mets des guillemets, parce qu’il s’agit du genre super-héroïque, autrement, ça sonne le déjà-vu). Les seuls qui peuvent se permettre d’offrir quelque chose de nouveau, ce sont les suites.

      Concernant Doctor Strange, je ne vais pas nier que le schéma ressemble à Iron Man, je le dis même dans ma critique. Néanmoins, son univers est tel qu’on l’oublie facilement. Il est si riche en détail et visuellement, ben putain, ça tue ! Et surtout, ça ne ressemble à RIEN mais RIEN de connu. De plus, c’est le schéma qui ressemble, parce que le contenu, ça n’a presque rien à voir.

      • Captain Cook

        Oki….j’irais le voir de toute façons….(le cast, le visuel….m’ont l’air énorme).

        Ensuite pour Logan, je parler pas que de la structure (tout le monde a plus ou moins compris le truc, et de toutes façons les scénario « nouveau », sont assez rare…tant ont a tout puiser si je puis dire). Comme Mad Max Fury Road…un scénar simple….mais pourtant O Combien puissant grace a la mise en scène de Miller est des thématique aborder tout le long du film (et ce ton….).

        Mais pour Logan, C’est surtout concernant le ton, et l’approche qui lui confère cet marque qui fait qu’on ne voit pas ca tout les jours (encore PLUS pour un film de SH…d’ailleurs….ont dirait pas que s’en ai un), le ton désabusé, mélancolique (limite dépressif), La thématique de la relation paternelle (réelle ou symbolique), va s’opérer sur plusieurs niveaux et générations. Cette Vibe résolument Western….sans coté que le film sera « R »…et que le réa n’ira pas avec le dos de la cuillère question Violence….

        C’est tout ca qui fait de Logan….un films de SH BIEN différent de tout les autres…sont approche…ca structure…..qui fait qu’on est en face de quelque chose qu’on a encore rarement l’occasion de voir…..surtout pour ce genre de production….(Deadpool était R aussi…..mais sont ton était résolument fun et jovial….pour peux que ca soit notre type d’humour….^^).

        Enfin ensuite attention, J’ATTEND avec impatience Les Gardiens 2 (et j’espère a des surprise), et perso….je vois des truc qu’il peuvent faire intervenir….(j’ai lu pas mal de Comics sur les Gardiens….merci mon grand frère), donc quelque pistes sont aussi ouvertes (pour les connaisseur bien sur), le film a surtout de la chance que même les férus de Comics Book….ne connaissent pas trop les Gardiens….(même si ca a apporter de nouveau fan….sa reste limiter j’ai l’impression).

        Mais confiance en Gunn…..et en la Team…..puis…..le truc qui fait aimé les Gardiens….je pense pas que ca soit le scénar………c’est surtout l’univers…..les personnages, l’humour……l’ambiance……c’est tout ca qui a séduit le public (fan de Comics ou non d’ailleurs) !!!

        ^^

        Petite question pour le Doc…..l’action est visible ou pas (ils y a de la shacky Cam), car je déteste ce procéder….et je sait que certain l’utilise, j’en ai pas vu dans les BA….mais ont sait jamais….xd.

        • http://marvelll.fr/ Marvelll

          Concernant la Shaky Cam, il n’y en a pas dans Doctor Strange. Du moins, ça ne m’a pas marqué. De plus, le film mise sur la 3D. Du coup, la Shaky…

          • Captain Cook

            Ok tant mieux.

  • Best

    Test alléchante, ça me donne envie, et la MCU continue son sans fautes visiblement, j’ai hâte de voir ça, ça a l’aire de respecté a font les comics.

    • http://marvelll.fr/ Marvelll

      Je dirais même plus que ça, il vient de commencer sa carrière sur Rotten Tomatoes avec un 100 %. Mais bon, il n’y a que 16 critiques XD

  • Captain Cook

    Bon…..vu la bête.

    Je vais commencer par les défaut (comme sa, ca sera fait), comme quand on arrache un pansement….(le plus dur sera fait ^^).

    Marvel sait mener sa barque pour faire bien comme il faut ce qu’elle sait faire, et encore heureux j’ai envie de dire, car on en est quand même au 14ème film du programme… le contraire serait triste !

    mais est ce que Marvel sait enfin traiter un bad guy via cet opus? est ce qu’elle sort enfin de ses sentiers dans le ton ou dans le scénar, quitte à proposer quelque chose d’un peu plus personnel ? est ce qu’elle ose enfin assumer les choses plutôt que de passer par des facilités ou des pirouettes grotesques ?

    Hummm….oui et non.

    Des ficelle ici et la (bon qui n’en a pas…), un Bad Guy pas des plus génial (même si je kif l’acteur…regarder la série Hannibal…). Des touches d’humour qui tantôt fonctionne…et d’autres non. Et une Origin Story…des plus classique rappelant de Iron Man, voir Batman Begins….

    Un peux long a démarrer je trouve.

    Mais une fois passer les 15 première minutes (qui se regarde sans déplaisir…..), c’est vraiment un spectacle….assez impressionnant.

    Des fois trop même….

    Plusieurs fois j’avais le tournis, autant ils y a de superbe images, et la plupart sont bien filmer (ouf), autant….il y a des scènes je voyait rien de ce qu’il se passer (tout tourne autour et la caméra aussi), or le combat continue…..et d’autres combat sont assez sombre.

    Des réa comme les Wachowski, dans l’action ca reste toujours visible…la le réalisateur essaye d’en mettre pleins la vu…ca marche….mais de temps en temps se perd lui même dans cet avalanche de de tournis d’immeuble ou autre qui tourne (il c’est dit que je vais aussi les faire tourner…pour un rendu plus réalise…ou embarque le spectateur), sauf que ont voit rien et que ca donne mal au crane…

    Bon j’ai l’air de ne pas avoir aimé l’action…..si….Du superbe spectacle, mais une maîtrise de la réa aurait encore rendu la chose BIEN meilleurs !

    Le visuel est superbe (la dessus…rien a dire), les CGI sont vraiment impressionnant, et offre a ce film uns des rendu les plus aboutie de tout les Marvel (avec Les Gardiens).

    Le casting sans sort trés bien (bon excepter Mads…mais le rôle est tellement vide), que ca soit Cumberbatch, Swinton….voila. Ce sont les deux acteur a vraiment bouffer l’écran…le reste n’est pas mauvais…mais ils vont plus de la figuration qu’autre chose (il aide juste le héros…interagisse avec lui….c’est tout…ca va pas plus loin). Par contre toujours un plaisir de voir Scott Adkins (enfin…c’est cabriole), dans l’action le mec dépote bien.

    Donc ca aura était un film sympa a voir, bien foutue, qui offre un jolie spectacle….mais j’ai la sensation que j’aurais du mal a le revoir, encore, et encore, et encore (tiens….sa me rappel un moment du film…^^).

    7/10

  • Captain Cook

    Un parfait résumer de ce que j’ai plus ou moins a dire :

    « Ce Docteur Strange servi par Scott Derrickson et les études de marché de Kevin Feige n’est pas une atrocité cinématographique irregardable. Il s’agit seulement d’un blockbuster similaire à tant d’autres, basé sur la même structure narrative que la plupart des films de Marvel Studios, alors qu’il présentait la chance d’en faire tellement plus… Profitant d’acteurs de qualité qui prennent manifestement beaucoup de plaisir à interpréter leurs personnages et le communiquent bien (Cumberbatch en tête), d’un production design irréprochable et d’un sens efficace des sensations aussi fortes qu’éphémères, le film jouit d’un dénouement relativement ludique et plutôt malin dans l’idée. Ce dernier ne parvient cependant pas à faire oublier l’écrasant problème rongeant le long-métrage : un manque alarmant de savoir-faire dans la mise en scène et d’hardiesse créative. « Oui mais, rétorqueront certains, le film met en place les éléments à venir pour ses suites, qui nous en offriront bien plus ! » Sauf qu’un film n’est pas une bande dessinée de quelques pages : il n’est pas produit, diffusé ou reçu de la même façon, et la promesse d’émerveillements à venir ne doit jamais remplacer l’opportunité d’explorer lesdites merveilles. Le reclassement du Docteur des bas-fonds commerciaux d’un médium au format imprimé – assurant une belle marge de manœuvre aux auteurs talentueux – vers les projecteurs hollywoodiens s’accompagne inévitablement des impossibilités liées aux restrictions de la banalisation. Illustration parfaite du passage de la contre-culture qui ose tout à la culture dominante qui ose beaucoup moins, et nouvelle preuve, s’il en était encore besoin, que le modèle commercial de Marvel est incompatible avec les velléités artistiques d’apparence du studio. On préfère retourner à nos pages de comics. »