Les Gardiens de la Galaxie : la scène post-générique expliquée

Fan Art de Les Gardiens de la Galaxie

J’ai vu le film une première fois en projection presse où j’ai été vachement déçu quand j’ai appris que la scène post-générique ne serait pas montrée… Du coup, sans attendre, j’ai réservé pour la projection au Grand Rex (là, c’est sûr, elle sera montrée) ! En plus, ça me permettait d’amener ma copine voir ce p***** de film qu’est Les Gardiens de la Galaxie.

Bref, hier soir, j’ai revu le film et je peux déjà confirmer que je maintiens le 10/10 donné. Le deuxième visionnage s’est révélé aussi fun que la première, même si j’ai été moins ému (sauf sur deux passages toujours aussi efficaces) vu que je connaissais le déroulement. Par contre, le coup du premier rang pour la projection, c’était une grosse connerie. On était sur un balcon et l’écran était en contre-bas, donc j’ai cru que le film y serait projeté. Je me foutais de la gueule des gens qui se mettaient super haut. Je ne vous dis pas la douche froide que j’ai prise quand j’ai vu cet immense écran descendre du plafond. Le combo premier rang/3D active s’est révélé meurtrier. En tout cas, la prochaine fois, je saurais… Erreur de débutant, comme on dit, et toujours rester humble. Une piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

Revenons à nos moutons, parce qu’entre nous, ma vie, tu t’en fous, tu veux comprendre ou découvrir la scène post-générique des Gardiens de la Galaxie. Déjà, je vais te refroidir en te disant que ce n’est pas la bande-annonce d’Avengers: Age of Ultron présentée au Comic-Con (je ne vous dis pas combien j’étais déçu !), mais un clin d’œil (hilarant, et heureusement, car il faut bien ça pour combler la déception) aux fans.


Attention ce qui suit spoile la scène post-générique de Les Gardiens de la Galaxie.

Nous revenons au Knowhere, plus précisément au musée du Collectionneur. On voit une ribambelle de cages détruites. Celles-là même qui contenaient, avant les dégâts provoqués par la pierre d’infinité plus tôt dans le film, les pièces de la collection de Taneleer Tivan. Quant au Collectionneur, il est assis, couvert de bandages et une moue dépitée (le pauvre, il a perdu toute sa collection – si je perdais ma collection de comics, je pense que je ferais la même tête). Pour oublier ses déboires, il boit un cocktail d’une couleur bizarre. Un chien en tenue d’astronaute (le même chien qu’on a vu précédemment dans le film) s’approche de lui et lui lèche le visage comme pour le réconforter.

Une voix se fait entendre, elle dit : « Pourquoi le laissez-vous vous lécher comme ça ? ». La caméra quitte le Collectionneur en tournant et laisse découvrir… Un canard humanoïde en costume chic et qui boit le même cocktail que le Collectionneur. Les fans l’auront reconnu, c’est… Howard the Duck !

Dans cette scène post-générique, il y a deux personnages qu’il va falloir approfondir. Tout d’abord, Cosmo, le chien le plus cool de l’univers Marvel avec Gueule d’Or.

Image Cosmo
Cosmo, le chien cosmonaute et… télépathe.

Dans le comic, Cosmo est le chef de la sécurité de Knowhere. Mais comment peut-il protéger une tête aussi vaste ? Ce n’est qu’un chien. Tout simplement grâce à ses pouvoirs télépathiques lui permettant de communiquer (vu qu’il ne peut qu’aboyer) et de combattre (Professeur X n’a plus qu’à bien se tenir). Il aide très souvent les Gardiens de la Galaxie dans leurs missions et on peut même le considérer comme un membre à part.

J’espère de tout mon cœur que Cosmo aura droit à une part plus importante dans Les Gardiens de la Galaxie 2. Je veux le voir user de ses pouvoirs sur le champ de bataille !

Couverture Guardians of the Galaxy 15
Cosmo et Rocket !

Et maintenant, Howard the Duck.

Couverture Howard the Duck
Howard the Duck en comic.

Il s’agit d’un personnage très spécial dans les comics. Il a eu sa propre série où il évolue, accompagné par une femme humaine nommée Beverly Switzler, dans un monde bizarre. Même si le personnage détonne, il fait bien partie de la continuité de l’univers Marvel, ainsi on a pu le voir dans les crossovers Civil War et Secret Invasion.

Image du comic Secret Invasion
Mais où est donc Howard ? Arriverez-vous à le trouver ?

Mais le plus drôle avec lui, c’est qu’il a déjà fait l’objet d’un film. Oui, oui, son titre est Howard… Une nouvelle race de héros (Willard Huyck, 1986 – Howard the Duck en VO). Et si vous regardez la date, vous pouvez observer qu’il s’agit du premier film Marvel ! Le suivant sera Punisher avec Dolph Lundgren qui ne sortira pas avant 1989. Une légende, on vous dit !

Howard… Une nouvelle race de héros est le film honteux de George Lucas. À l’époque, le créateur de Star Wars avait des problèmes d’argent à cause de son divorce et la construction du coûteux Skywalker Ranch et il comptait beaucoup sur le film pour se renflouer. Néanmoins, l’énorme flop du long-métrage l’a obligé à vendre sa division spécialisée en images de synthèse qui a œuvré sur Howard… à Steve Jobs. Cette division deviendra par la suite… Pixar ! Parmi le casting du film, on peut compter sur Lea Thompson (la maman de Marty McFly dans la trilogie Retour vers le futur) en Beverly Switzler et Tim Robbins.

L’histoire, c’est un joyeux bordel. Howard est un canard qui vit sur une planète de canards humanoïdes (on peut même apercevoir une affiche de Les Aventuriers de l’arche perdue version canard – visible dans la bande-annonce ci-dessous) jusqu’au jour où en s’asseyant sur son canapé, il se retrouve propulsé sur notre Terre. Il y fait la connaissance de Beverly Switzler avant de lutter contre une invasion extra-terrestre menée par le terrifiant (du moins, d’après mes souvenirs d’enfance) Jeffrey Jones.

Le film est internationalement considéré comme une daube (autant par la presse que par les spectateurs), mais je l’adorais quand j’étais petit. J’ai dû user ma K7 au moins une cinquantaine de fois. Un véritable film culte de mon enfance, aux côtés de SOS Fantômes, qui me fait toujours de l’effet quand je regarde l’affiche.

Affiche Howard ... Une nouvelle race de héros
Affiche d’Howard … Une nouvelle race de héros

Voilà, vous avez toutes les informations concernant la scène post-générique de Les Gardiens de la Galaxie. Ah oui, j’ai failli oublier, j’ai lu quelque part sur le net qu’on peut apercevoir Howard avant la scène post-générique lorsque les Gardiens entrent dans le musée du Collectionneur. Je verrais ça avec le Blu-ray. Et aussi, celui qui prête sa voix à Howard, c’est la légende de Robot Chicken : Seth Green.

Pin It on Pinterest