Critique : Un homme en colère

Tu braques ou tu convois

Fiche

Titre Un homme en colère Titre VOWrath of Man
Réalisateur Guy Ritchie Scénariste Guy Ritchie
Acteurs Jason Statham, Holt McCallany, Josh Hartnett, Rocci Williams, Jeffrey Donovan, Scott Eastwood, Andy Garcia
Date de sortie16 / 06 / 2021 Durée1h 59
GenreAction, Crime, Thriller Budget40 000 000 $

Un convoyeur de fond fraichement engagé surprend ses collègues par l’incroyable précision de ses tirs de riposte alors qu’ils subissent les assauts de braqueurs expérimentés.

Critique

16 ans après Revolver (2005), Jason Statham retrouve son réalisateur fétiche Guy Ritchie pour une quatrième collaboration. Un homme en colère a également la particularité d’être le remake du long-métrage français Le convoyeur (2004) avec Albert Dupontel et Jean Dujardin. Alors, je sais que je l’ai déjà vu, mais je n’en ai conservé aucun souvenir sinon avoir été fasciné par l’immersion dans le quotidien d’un convoyeur de fonds. Pour le coup, à l’époque alors que j’étais encore un ado hésitant sur son futur métier, j’étais toutefois sûr d’une chose. Je ne ferais pas convoyeur tellement ça a l’air flippant.

Avoir tout oublié est clairement un avantage car j’ai été agréablement surpris par l’univers et la trame. Même s’il y a quelques trucs qui ont été ajoutés, car on passe de 95 minutes à 119. Premier constat, décidément, le Guy Ritchie est revenu en forme parce qu’enchaîner The Gentlemen (2019) et le film du jour, ce n’est pas rien. Avec un gros point positif, Un homme en colère est loin d’être l’actionner bête et méchant (même si ça a ses bons côtés) vendu par la bande-annonce.

Ritchie fait du bon Ritchie

Jason Statham est méga classe en « je fais la gueule tout le long » et évidemment quand il est venu le temps de faire décéder les autres, le bonhomme se pose là. Sans surprise, Guy Ritchie balance quelques jolis morceaux de bravoure avec un gunfight final au top ! Ça a déclenché quelques trucs dans mon cerveau, car je me suis alors souvenu d’un truc aussi cool dans l’original. Non, franchement, le climax, c’est quelque chose. Y a pas à péter.

Jason Statham n’est pas seul, car Guy Ritchie l’a entouré d’un excellent casting. Avec le génial Holt McCallany de la série Mindhunter et un Josh Hartnett retrouvé sans oublier un Scott Eastwood dont le regard plissé donne l’impression de regarder une rediffusion de Le Bon, la Brute et le Truand. Ce dernier est d’ailleurs badass comme son père. Quand il balance ses tics de trouble de stress post-traumatique, ça m’a fait froid dans le dos. Le tout pour une balade jouissive dans le milieu du crime dont Ritchie a le secret. Je regretterais juste que ce soit parfois un peu répétitif du fait de sa structure.

Par déjà prêt pour le prochain Ritchie.

Conclusion

En faisant un remake du français Le convoyeur (2004) avec Dupontel et Dujardin, on pouvait craindre que Guy Ritchie nous ponde un truc moyen. Pas du tout. Au contraire même, il nous fait un James Cameron en mode La totale ! (1991) => True Lies (1994). Un bon gros kif « gangsterien » à sa sauce secrète comme je les aime et loin d’être aussi bourrin que vendu par la bande-annonce.

+

  • Excellent casting
  • Narration façon Ritchie
  • Action stylée
  • Histoire prenant aux tripes…

  • … même si un peu répétitive
8/10

Pin It on Pinterest