Critique : True Grit

Le meilleur western depuis Impitoyable

Réalisation : Ethan et Joel Coen.

Avec Jeff Bridges, Matt Damon, Josh Brolin, Barry Pepper et pour la première fois, Hailee Steinfeld.

Date de sortie : 23 février 2011
Genre : Western

Le père de Mattie Ross (Hailee Steinfeld) est mort assassinée par un dénommé Tom Chaney (Josh Brolin). Soif de vengeance, Mattie engage le marshal Rooster Cogburn (Jeff Bridges) pour arrêter le triste individu. A l’aide du ranger LaBoeuf (Matt Damon), ils vont tenter d’arrêter Tom Chaney qui a pris la fuite avec la bande de Ned Pepper (Barry Pepper).

Vu en avant-première au Grand Action à Paris qui se vante d’avoir le premier écran numérique de France. Les mecs ont surchargé la salle en rajoutant des chaises dignes d’une réunion familiale pour une projection de diapo des dernières vacances de l’oncle.

« Le meilleur western depuis Impitoyable », on ne nous a pas menti

Alors que je m’attendais à être déçu suite à Winter’s Bone et 127 Heures, j’ai pris une vraie claque. On démarre avec une citation qui nous met direct dans l’ambiance et l’héroïne pose la situation. Le film nous emmène dans une histoire de vengeance de la petite Mattie Ross au côté de deux légendes du cinéma, Jeff Bridges et Matt Damon.

Ces deux derniers excellent dans leur rôle. Jeff Bridges est bien loin de Tron l’Héritage et il doit être heureux vu comment il cabotine dans True Grit. Assurément, un de ses meilleurs rôles depuis des lustres (on comprend sa nomination). Quand à la performance de Matt Damon, elle est certes moindre mais non négligeable dans ce rôle de Texas Ranger au nom de bovin.

La grande surprise de ce film est sa grande force comique qui rappelle parfois l’excellent Le Discours d’un Roi. Je veux dire par là qu’on ne s’attend pas du tout à voir une aussi grosse puissance comique dans un film de genre sérieux. Il est rare de pouvoir rigoler de bon cœur.

N’oublions pas Josh Brolin en Tom Chaney pitoyable et détestable, une partition de haute volée, ni Barry Pepper, devenu culte depuis son rôle de sniper dans Il faut sauver le soldat Ryan, en tant que chef de la bande Ned Pepper avec un dentier culte !

Parmi les défauts du film, je compterais une certaine prévisibilité vers la fin du film et un public scandaleux au Grand Action qui se permettaient de faire des commentaires durant le film « Oh mon dieu, des serpents! » entre autres.

Une géniale Hailee Steinfeld

Assurément la découverte du film, alors que beaucoup serait intimidée devant les monstres sacrés du cinéma Jeff Bridges et Matt Damon, elle ne l’est aucunement et se permet même de prendre le dessus sur certaines scènes, principalement au début.

En comparaison, je prendrais la jeune actrice de Winter’s Bone Jennifer Lawrence. Cette dernière souffrait devant le jeu de John Hawkes alors que Hailee est bien loin de souffrir. On pourrait expliquer cette différence par les frères Coen qui ont toujours été capable de tirer le meilleur de leurs acteurs.

Le meilleur western depuis un bout de temps servi par un trio Bridges/Damon/Steinfeld magistral et des bad guys d’anthologie Brolin/Pepper. Une belle aventure qui nous rappelle pourquoi on aime le cinéma.

Sa scène culte : le concours du meilleur tireur entre Jeff Bridges et Matt Damon.

Note : 8/10

PS : pour l’anecdote, True Grit signifie avoir du cran. C’est une expression apparue avec le roman de Charles Portis et depuis entré dans le langage populaire américain.

PS2 : j’adore les gens qui croient que le film est déjà sorti à la Fnac en me parlant du blu-ray. Je suis obligé de leur préciser qu’il s’agit d’une première version avec le raciste légendaire John Wayne.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2967 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.