Critique & Test Blu-ray : Une journée en enfer – Die Hard with a Vengeance

Critique du blu-ray de Die Hard 3 : Une journée en enfer John McTiernan avec Bruce Willis (encore lui ?) et deux nouveaux Samuel L. Jackson (le jedi au sabre laser pour fille) et Jeremy Irons (le mec qui a fait des tas de rôles de méchants).

On avait laissé McLane dans les bras de sa femme et voilà qu’on le retrouve des années après, en train de cuver. Mais ce n’est pas une gueule de bois qui va empêcher McLane de faire son taf. Là, le frère de Hans Gruber (le méchant du premier pour ceux qui ont oublié) décide de bien faire chier John, déjà il décide de l’envoyer à Harlem en calecon avec une pancarte où il est écrit « I Hate Niggers » (Je déteste les nègres) et c‘est parti pour une journée en enfer.

Certains effets spéciaux très ratés

Certains FX (dont un où les terroristes inondent un tunnel où se trouve McLane à bord d’un camion) trahissent l’âge du métrage (1995, on entre dans l’âge d’or des effets spéciaux, Jurassic Park est sorti il y deux ans) mais les scènes d’action restantes impressionnent toujours autant que ce soit la course en taxi en traversant un parc ou le déraillement d’un train. La scène qui m’a bien fait délirer est celle où John McLane entre seul dans un petit ascenseur accompagné de quatre bad guys qui ont ordre de le tuer. Vous imaginez bien que le pauvre John n’est pas au courant.

Un excellent duo dans un décor de rêve

Le gros point fort de ce Die Hard est sans aucun doute le duo formé par Bruce et Samuel. Chacun des deux acteurs semblent se régaler du coup, leur joie nous contamine. Comment ne pas adorer ce Zeus raciste des blancs joués par Samuel et ce McLane qui se plaint tout au long du métrage d’avoir la gueule de bois.

Quant aux décors, on ne peut être que ravi. Le film prend comme terrain de jeu toute la ville de New York. On se balade à Wall Street, on se prend dans les bouchons avant d’aller dans une école et de finir sur le port.

Un blu-ray décevant (traduction, pas à la hauteur du film)

L’image souffre lors des extérieurs et certains plans sont tout simplement horribles à voir (les FX cités précédemment, par exemple lorsqu’on voit descendre le long d’une corde le duo filmé en grand plan, on voit nettement l’incrustation). Niveau son, c’est un régal, les basses grognent lors des moments les plus spectaculaires.

Bonus, un commentaire audio de John McTiernan avec deux autres gars (Jonathan Hensleigh et Tom Sherak), une fin alternative de 6 minutes, des featurettes et des bandes annonces. Dommage j’aurais bien aimé un documentaire.

Le meilleur opus de la saga Die Hard talonné de très près par le premier servi par un duo de rêve comme on en verra si peu et des scènes d’actions spectaculaires prouvant le génie de McTiernan.

Sa scène culte : McLane avec une putain de gueule de bois et une pancarte raciste en plein Harlem.

Sa réplique culte : Simon says.

Film (huitième vision) : 8/10

Une bonne qualité technique mais malheureusement certains plans (brefs, je vous rassure) supportent très mal le passage en HD. Bonus plutôt pas mal mais on en veut plus !

Image : 6/10

Son : 6/10

Bonus : 6/10

En bonus, je vous propose la fin alternative en version originale sous-titré français.

Pin It on Pinterest