Critique & Test Blu-ray : Les Piliers de la Terre : Un monde sans fin

Les Piliers de la Terre : Un monde sans fin Photo
Kingsbridge sous la peste

Fiche

D’après le roman, Un monde sans fin, de Ken Follett
Titre:Les Piliers de la Terre : Un monde sans fin
Créateur:
Acteurs:Ben Chaplin, Charlotte Riley, Nora von Waldstätten, Oliver Jackson-Cohen, Rupert Evans, Tom Weston-Jones, Tom Cullen, Blake Ritson
Guest stars (Personnages):
Titre original:World Without End
Pays:Royaume-Uni, Canada, Allemagne, États-UnisChaîne:
Genre:Drame, Histoire, Romance, ThrillerFormat:52mn
Diffusion d’origine:28 octobre 2012Nombre d’épisodes:8
Les destins de quatre hommes et femmes dans l’Angleterre du 14ème siècle, en proie aux bouleversements de la guerre de cent ans et de la peste noire. Caris, une jeune visionnaire qui tente de dépasser la souffrance et l’oppression pour sortir les siens des temps obscurs. L’Angleterre est au bord d’une guerre dévastatrice avec la France qui durera plus de cent ans, alors qu’un terrible fléau anéantit le tiers de la population européenne. Avec l’aide de son bien-aimé Merthin, Caris se trouve des alliés pour résister à la Couronne et à l’Eglise. Ensemble, ils déterrent un dangereux secret et doivent se battre pour sauver Kingsbridge, leur ville, de la ruine qui l’attend…

Suite des Piliers de la Terre, l’adaptation en série du best-seller de Ken Follett.

Date de sortie Blu-ray/DVD:4 janvier 2013Format vidéo:1.85:1
Langues:Français, Anglais
Sous-titres:Français, Anglais, Hindi, Arabe
Suppléments :Making of
Les Piliers de la Terre : Un monde sans fin Photo
Des décors impressionnants et une belle ambiance malheureusement gâchés par des acteurs moyens et une réalisation moyenne.

Critique

Ayant lu le premier roman de la saga Kingsbridge (ville fictive où se déroule les évènements), Les Piliers de la Terre, j’avais hâte de lire la suite. Finalement par manque de temps, je n’ai pas encore eu l’occasion et à ma grande surprise, j’avais découvert qu’ils en avaient fait une mini-série. Pourquoi pas la visionner.

Certains ne savent peut-être pas la différence entre une série et une mini-série. Une mini-série est tout simplement limitée, s’arrêtant après un nombre d’épisodes fixe et ne connaissant jamais de saison 2. Pour Un monde sans fin, peu de rapport avec Les Piliers de la Terre sinon la ville Kingsbridge et un passage où le Prieur Philip (un des héros des Piliers…) est cité. Il faut dire aussi que les évènements se déroulent 200 ans après… Il n’est donc pas nécessaire d’avoir vu Les Piliers de la Terre pour apprécier Un monde sans fin. Mieux même, je dirais que pour davantage apprécier cette « suite », ne pas avoir vu le précédent est un plus.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il se dégage d’un sentiment de déjà-vu. L’histoire semble être un remake du premier épisode à quelques nuances près. Après, je ne sais pas si c’est le cas pour le bouquin mais d’après ce que j’ai compris à droite et à gauche, il a subi pas mal de modifications comme des personnages changeant de statut (Pétronille devient meurtrière), d’autres qui disparaissent ou d’autres rajoutées (l’intrigue du roi est absente du roman). Heureusement, l’arrivée de la peste permet de bouleverser un peu ce déjà-vu et dynamite légèrement les enjeux. Sinon on ne change pas la marque Fowlett : méchants vraiment détestables tout en restant humains, gentils maltraités sans cesse. Et ça fonctionne, on est vraiment pris au jeu au bout de quelques épisodes.

Pour le reste, je lancerais un petit bémol sur la réalisation vraiment trop basique, trop contemplative, trop old school en somme. Du coup, on se sent moins proche des personnages, un peu comme si tel Dieu, on suivait les évènements depuis notre nuage. Il faut dire aussi que les acteurs sont loin d’être excellents ou même parfois bons du coup, la mission d’empathie est tout de suite plus délicate. Pour détester par contre, il n’y a aucun problème. En fait, Un monde sans fin, c’est un peu le Games of Throne du pauvre mais avec suffisamment de qualités pour survivre et offrir une aventure attachante dont on a envie de voir le fin mot. C’est probablement dû à l’excellent matériau de base (le roman de Fowlett).

Test

Le côté spectaculaire de la mini-série justifie l’achat du blu-ray. Décors magnifiques, scènes de batailles (même si les chorégraphies laissent légèrement à désirer et pas assez sanglantes à mon goût), costumes impressionnants, tout est fait pour offrir des couleurs flattant la rétine. Il n’y a rien à redire du côté de la technique, c’est très solide.

Les menus sont plutôt sympas, on navigue facilement et les images diffusés en fond d’écran ne spoilent pas l’histoire (merci bien). On en profite donc pour aller faire un tour du côté de l’interactivité. Un seul bonus, un making-of de 25 minutes. C’est léger mais heureusement celui-ci se révèle efficace. Certes au final, c’est vraiment trop peu pour résumer plus de 110 jours de tournage mais le making-of aborde les points les plus intéressants: l’avis de l’auteur sur l’adaptation, les décors, les costumes, un peu les acteurs avec quelques anecdotes de leur part.

Les Piliers de la Terre : Un monde sans fin Photo
Cynthia Nixon, la meilleure amie de Carrie est une salope finie dans cette mini-série.

Conclusion

Une mini-série sympa à suivre mais souffrant de beaucoup de défauts (jeu d’acteur moyen, réalisation plate, chorégraphies de combat moyens) l’empêchant d’accéder à un meilleur statut. En fait, je pense qu’il vaut mieux lire le bouquin.
6/10
Blu-ray impeccable techniquement mais avec un seul bonus, aussi efficace soit-il, c’est vraiment trop peu.
Image : 8/10
Son : 8/10
Bonus : 4/10
7/10

Pin It on Pinterest