Critique & Test Blu-ray : Le Complexe du Castor

– Qui es-tu ?
– Je suis le Castor, Walter. Je suis là pour sauver ta putain de vie !
Réalisatrice:Jodie Foster
Scénariste:Kyle Killen
Acteurs:Mel Gibson (Hors de contrôle), Jodie Foster (À vif), Anton Yelchin (Fright Night), Riley Thomas Stewart (joue Barney jeune dans How I Met Your Mother), Jennifer Lawrence (Winter’s Bone, X-Men Le Commencement), Cherry Jones (présidente des States dans 24h Chrono)
Titre original:The Beaver
Pays:États-UnisDate de sortie:25 mai 2011
Genre:DrameDurée:1h31
La vie de Walter n’est plus ce qu’elle était. Déprimé, vivant au ralenti, il s’éloigne de sa famille et de ses proches. Sa femme finit par le chasser de la maison pour le bien de leurs enfants. Touchant le fond, il s’accroche malgré lui à une marionnette de castor trouvée un soir par hasard. Par jeu ou par désespoir, il utilise cette marionnette pour extérioriser toutes les choses qu’il n’ose pas dire à sa famille et ses collègues. La marionnette devient alors comme une nouvelle personnalité, un nouveau Walter, plus positif et sûr de lui. Rapidement il reprend le contrôle de sa vie mais découvre peu à peu qu’il ne peut plus vivre sans son castor. Parviendra-t-il à se débarrasser de lui ?
Date de sortie Blu-ray/DVD:19 octobre 2011Format vidéo:2.35:1
Langues:Anglais, Français (DTS HD Master Audio 5.1)
Sous-titres:Français
Suppléments :« Everything is Going to Be O.K. » : making of (HD, 12mn08), 2 scènes coupées avec commentaire audio optionnel de Jodie Foster (HD, 1mn51 et 2mn57), Commentaires audio de Jodie Foster, « I’m Alive » : clip campagne d’aide aux dépressifs (HD, 2mn18), Conférence de presse de Jodie Foster et Kyle Killen au Festival de Cannes 2011 (14mn50)

La critique

Film réalisé par la prostituée copine de Travis Bickle (Taxi Driver): Jodie Foster et contrairement aux apparences, il ne s’agit pas de son premier film mais de son troisième. Basé sur une histoire (pas vraie) plutôt osée sur la dépression, Le Complexe du Castor mélange subtilement l’humour et le drame.

La grande force du film est d’avoir attribué le rôle de Walter à Mel Gibson. Sachant qu’il était à la base proposé à Jim Carrey et à Steve Carell, on est soulagé que ce soit l’Arme Fatale qui l’ait récupéré car Steve Carell en dépressif, on a déjà donné et Jim Carrey, je ne sais pas mais bon, je le sens moyen surtout si on lui file une marionnette (mouarf). En tout cas, je suis content que Mel Gibson soit là surtout qu’il est devenu rare au cinéma.

Le rôle de Walter et son Castor nécessitait une certaine aisance à passer du drame à la comédie en une fraction de secondes d’où Steve Carell et Jim Carrey mais qui de mieux que Mel et son énorme talent dans les deux domaines. Par contre là où il m’a surpris, c’est son aisance à faire vivre sa marionnette, le Castor. Le talent de Mel Gibson (avec un petit accent sympathique) et la réalisation de Jodie Foster font du Castor un personnage à part, mieux même, DU personnage du film. Chacune de ses scènes est un pur régal. Ma préférée, de loin, est celle où il prend le contrôle de la société de Walter mais pour cela, il faut d’abord informer les employés…

Le film tourne aussi autour du fils de Walter, un jeune en proie au doute et voulant à tout prix se dissocier de son père. Cette partie est nettement moins intéressante la faute à un schéma éculé et cliché. Malgré tout, ce sera l’occasion de voir la magnifique Jennifer Lawrence, l’actrice qui monte, monte et puis, elle est excellente comme d’habitude. Mais merde, Mel Gibson est suffisamment rare pour qu’on nous emmerde pas avec un petit jeune dénué de charisme et à la voix nasillarde.

Toujours est-il que Le complexe du Castor est assez chargé en émotion pour vous empêcher d’en faire l’impasse. Difficile de ne pas avoir les yeux mouillés par moments surtout avec le deuxième fils de Walter, un enfant solitaire recherchant l’amour de son père.

Le Blu-ray

La qualité de l’image est au top. Pour le son, il n’y a rien qui explose dans tous les sens (on n’est pas chez Transformers) mais dans l’ensemble, c’est du solide.

Pour les bonus, c’est un peu léger mais la conférence de presse avec Jodie Foster vaut le coup de même pour le clip.

Un film divisé en deux, d’un côté Walter et le Castor et de l’autre, son fils et Jennifer. Ces deux parties sont inégales, la faute au talent et à l’expérience (n’est pas Mel Gibson qui veut). Du coup, on est un peu frustré de quitter Mel Gibson pour tourner autour du fils.

Sa scène culte : l’arrivée du Castor.

Film : 7/10

Blu-ray techniquement bon mais des bonus pas assez suffisant.

Image : 8/10

Son : 8/10

Bonus : 6/10

Le-Complexe-du-Castor-Affiche-France-Cannes

Pin It on Pinterest