Critique : Space Sweepers

Netflix a ses Gardiens de la Galaxie

Fiche

Titre Space Sweepers Titre VOSeungriho
Réalisateur Sung-hee Jo
Acteurs Song Joong-ki, Kim Tae-ri, Jin Sun-kyu, Yoo Hai-jin, Richard Armitage, Park Ye-rin
Date de sortie05 / 02 / 2021 (Netflix) Durée2h 17
GenreAction, Aventure, Drame, Science fiction Budget

En 2092, à la poursuite de débris spatiaux et de rêves évasifs, quatre outsiders découvrent de lourds secrets en tentant de monnayer une petite humanoïde aux grands yeux.

Critique

Généralement, avec les films Netflix, t’as une bande-annonce sortant de nulle part et donnant sacrément envie, mais tu finis déçu devant le résultat final. Néanmoins, Space Sweepers ne fait pas partie de cette catégorie.

Non, pas à cause d’une absence de motivation devant la bande-annonce. Au contraire. Mais bien parce que le résultat est à la hauteur des espoirs. J’irais même jusqu’ à dire au-delà. Du moins, des miens.

Dès le départ, Space Sweepers s’impose. On nous présente un univers futuriste tout en nous refilant les codes pour comprendre. L’introduction est clairement une énorme réussite arrivant parfaitement à résumer la complexité de ce futur en quelques minutes. Le tout en étant dynamique et fun. Bref, que demander de plus ?

Des personnages intéressants ?

Mission réussie. On lorgne du côté des Gardiens de la Galaxie avec un soupçon du Cinquième Élément. Grosso modo, les héros sont les membres de l’équipage d’un vaisseau spatial atypique (Victory / Milano, même combat). Ils sont tous des têtes fortes et instantanément mémorables. Chacun a son histoire, son look et son style. Y a même le génial personnage full CGI (Bubs / Rocket, même combat). Le tout avec des interactions de groupe particulièrement cocasses. Sans oublier un gros moment d’émotion via le héros Tae-ho. J’en ai lâché des larmes tellement c’était émouvant. Du Cinquième Élément, on récupère un personnage particulier. Aussi innocent et aussi attachant que l’était Leeloo.

On a également cette dynamique des Ravageurs reposant sur les balayeuses spatiales (traduction française du titre). Pour terminer cette partie, un petit mot pour le méchant. Pendant un long moment, j’étais là « Mais je le connais ce mec. » sans arriver à mettre la main dessus. Puis la révélation en lisant la fiche IMDb pour préparer cette critique. Richard Armitage. Le nain Thorin de la trilogie du Hobbit. Il en impose dans un rôle que j’envisageais, d’un prime abord, ridicule. Il faut dire que le scénario use d’un procédé assez intelligent pour justifier son action durant la classique incompréhension « Pourquoi diable, le méchant ne tue pas les héros directement ? ».

Une réalisation et des effets spéciaux convaincants ?

Personnellement, ce fut la grosse surprise. Vu qu’il s’agit d’une bobine coréenne, je m’attendais à devoir être indulgent avec les effets spéciaux. Même pas la peine. Space Sweepers envoie du lourd de ce côté. Notamment, combiné avec une direction artistique à la sauce cyberpunk rappelant à la fois Les Gardiens de la Galaxie et Le Cinquième Élément (si je les cite autant, c’est parce qu’il s’agit de mes références dans le style aventure spatiale bourrée d’action, avec Star Wars évidemment). Bref, c’est superbement sale et badass. Je suis littéralement tombé amoureux de l’univers.

Quant à la réalisation, elle se permet, grâce à la puissance des images de synthèse, de belles envolées où la caméra part dans tous les sens. J’ai beaucoup aimé. En étant pointilleux, le seul bémol à adresser serait un manque d’épique au niveau des scènes d’action. Dommage, car on en était vraiment, mais vraiment, pas loin sur certains passages, mais il manquait toujours le petit truc.

Une bonne histoire ?

On ne va pas se mentir, il n’y a rien d’original dans l’intrigue. Par contre, il faut reconnaître son efficacité redoutable. J’ai kiffé du début jusqu’à la fin. Ben ouais, quand votre serviteur saute sur son canapé, lâche des larmes et pousse un énorme cri de joie tout en faisant le V de la victoire avec ses doigts à la fin, c’est que, bon, ça a marché. Pourtant, au début, j’étais un peu réticent à me lancer à cause de la durée. 2h 17, quand même. Mais au final, je ne les ai jamais senties passer grâce à un excellent rythme.

Ah oui, j’étais surpris de découvrir un blockbuster Netflix aussi réussi. Ok, il y a quelques bons films, mais quand il s’agit de se balader sur le terrain des blockbusters plein d’action, en général, ça ne se passe pas bien. Des fois même, pas bien du tout. Du coup, je me suis renseigné. En fait, Netflix n’a pas produit le film. Ils ont juste acheté les droits de diffusion à l’international grâce au Covid. Voilà ce qui explique bien des choses.

Par ravi d’avoir eu sa dose de blockbuster spatial fun. Depuis le temps, qu’il attendait ça.

Conclusion

La grosse bombe Netflix. Je m’attendais à une petite aventure spatiale sympathique. J’ai eu plus que ça avec un mélange explosif entre Les Gardiens de la Galaxie et Le Cinquième Élément. Énorme coup de cœur et, assurément, un des meilleurs blockbusters de cette année.

+

  • Design extra
  • Effets spéciaux vraiment convaincants
  • Excellent rythme
  • Histoire classique mais diablement efficace
  • Personnages géniaux
  • Drôle, fun et émouvant

  • Un chouia plus d’épique dans les scènes d’action aurait rendu le film parfait pour le genre
9/10

Pin It on Pinterest