Critique : Outcast – Saison 1 Ep. 1 ‘A Darkness Surrounds Him’

Poster de l'épisode 1 ‘A Darkness Surrounds Him’ de la série Outcast avec Patrick Fugit

L’autre Walking Dead ?

Fiche

Titre
Outcast
CréateurRobert Kirkman
ActeursPatrick Fugit, Philip Glenister, Wrenn Schmidt, David Denman
Titre originalSaison1
PaysÉtats-UnisNombre d’épisode1
GenreDrame, Épouvante, Fantastique, HorreurFormat55 mn
Diffusion d’origine23 / 05 / 2016Chaîne:Cinemax

Kyle Barnes est un jeune homme possédé par une entité démoniaque depuis son enfance. Maintenant, avec l’aide du révérend Anderson, lui-même victime de ses propres démons, Kyle démarre un périple pour trouver des réponses et enfin mener une vie normale, ce qu’il n’a jamais connu. Ce qu’il va découvrir pourrait aussi bien changer son destin que celui du monde, à jamais.

Photo de l'épisode 1 ‘A Darkness Surrounds Him’ de la série Outcast avec Patrick Fugit
Bienvenue à Silent Hill…

Critique

Dans la famille Adaptationduncomicensérie, je demande le frère. Quoi, tu l’as ? Yeah ! J’ai les sept familles ! J’ai gagné. In your face ! I’m the f***ing best ! Oui, le frère porte le joli prénom d’Outcast et son géniteur n’est autre que le grand scénariste Robert Kirkman.

Robert Kirkman est ce qu’on appelle un Nom dans le monde des comics. Non seulement, il a travaillé chez Marvel (pour l’anecdote, le bonhomme a appelé son fils Peter Parker), mais en plus, il a créé une flopée de comics devenus cultes pour Image. Des noms ? Que dis-tu d’Invincible ? Non, non, ce n’est pas le film d’Angelina Jolie. Et Haunt, ça te dit quelque chose ? Non ? Bon, celui-là, t’es obligé ! The Walking Dead. Pour ce dernier, Kirkman a aussi travaillé sur la série télé adaptée sur AMC. Par contre, cette fois-ci, il vole de ses propres ailes en créant, seul, la série Outcast pour Cinemax. Il s’agit à nouveau d’une adaptation d’un de ses comics. Personnellement, je ne l’ai jamais lu.

On avait vu que le passage du comic au cinéma est un exercice périlleux. Qui a oublié le mauvais The Spirit de Frank Miller ? Que dire aussi de la série Powers de Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming (les deux ont respectivement écrit et dessiné le comic) qui, malgré ses qualités, fait sacrément cheap (espérons que la deuxième saison à venir sous peu corrigera ça) ? Du coup, je craignais le pétard mouillé pour Outcast

Tu es le suivant !

Pour son entrée en matière, Kirkman a mis les petits plats dans les grands avec un talentueux réalisateur pour le pilote : Adam Wingard, derrière le très bon slasher You’re Next. Et ça se ressent. Wingard reste dans son genre de prédilection, l’épouvante/horreur, et offre une superbe atmosphère lugubre. La réalisation, tout comme la photographie et les effets spéciaux, est vraiment soignée. À voir si ça sera conservé pour la suite de la série, mais généralement, le pilote donne le ton pour l’ensemble de la saison, donc c’est bon signe de ce côté.

Néanmoins, là où Outcast m’a le plus impressionné, c’est sur son côté épouvante. Le pilote n’est que peu violent, mais par contre, il est flippant. Et ça commence dès l’ouverture. Avec ce gamin (tudieu, il est bon l’acteur). Une séquence mémorable. Rapidement, j’ai été pris par le mystère, même si le pitch permet facilement de deviner les dessous de l’histoire. Par la suite, on nous présente les différents personnages dont les deux protagonistes principaux : Kyle Barnes et le Révérend Anderson. Le premier joué par Patrick Fugit est attachant, le background du personnage étant suffisamment intriguant. Tandis qu’il faudra encore attendre pour se prononcer pour le second, le pilote l’installant dans un rôle assez cliché.

Quant au pilote, il offre une histoire complète sur une heure. Très réussie et captivante, elle offre suffisamment d’ouvertures pour donner envie de regarder la suite. En tout cas, pour la diffusion de la première saison à la rentrée, comptez sur moi.

Par Christophe Menat intrigué, le .

Photo de l'épisode 1 ‘A Darkness Surrounds Him’ de la série Outcast avec Patrick Fugit et Philip Glenister
« C’est bizarre, je ne me rappelle pas avoir vu ça dans Walking Dead. »

Conclusion

Avec ce pilote, Robert Kirkman réussit le grand saut. De passer des bulles de comic à la télévision. Il faut dire qu’il est bien aidé par un Adam Wingard inspiré. Le pilote d’Outcast promet une très bonne série. Surtout, je suis curieux de voir si l’atmosphère flippante diffusée dans ce pilote sera prolongée sur toute une saison. La première fera dix épisodes et une deuxième saison a déjà été commandée (donc, autant dire que ça sent bon).

+

  • Flippant
  • Techniquement superbe
  • Déjà intrigant

Trophée8/10
Publicités

Pin It on Pinterest