Critique : Monuments Men

Affiche du film Monuments Men réalisé par George Clooney en 2014 avec Cate Blanchett, Matt Damon, George Clooney, Bill Murray, John Goodman
History Cowboys

Fiche

D’après le roman de Robert M. Edsel et Bret Witter
Titre:Monuments Men
Réalisateur(s):George Clooney
Scénariste(s):George Clooney, Grant Heslov
Acteurs:George Clooney, Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett, John Goodman, Jean Dujardin
Titre original:The Monuments MenDate de sortie:12 mars 2014
Pays:États-Unis, AllemagneBudget:70 000 000 $
Genre:Action, Aventure, Biopic, Drame, Guerre, HistoriqueDurée:1h 58
En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats – des directeurs et des conservateurs de musées, des artistes, des architectes, et des historiens d’art – se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes. Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…
Monuments Men Photo
George: Fuck off Jean ! Learn your lines. Jean: Euh… Mi no spique einglisseuh. George: Who hired this guy ? John: Forgive him, he’s French. George: You’re French ? Oh, I’m sorry for you.

Critique

Monuments Men avait fait le buzz durant sa production grâce à notre Français oscarisé, Jean Dujardin. Il faut dire que c’était un petit plaisir chauvin de le voir côtoyer des acteurs immenses comme George Clooney, Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett et John Goodman même s’il a déjà fréquenté ce dernier sur les plateaux de The Artist. Néanmoins, il y a un film derrière et la question, c’est de savoir s’il est à la hauteur du buzz.

Le plus fascinant dans Monuments Men concerne son sujet original malgré un cadre maintes fois vu au cinéma et à la télévision. Car il n’a pas pour sujet des hommes partis à la recherche d’un dénommé Ryan, ni un général militaire et encore moins le quotidien d’un soldat, d’un membre de la résistance ou d’un Juif (rayez la mention inutile). Ni même un cheval. Mais que reste-t-il à raconter ? Tout simplement une histoire atypique : une équipe est dépêchée par le président Roosevelt pour aider à la sauvegarde des œuvres d’arts. La formation de l’équipe laisse envisager le meilleur et pourquoi pas un film semblable au génial Space Cowboys de Clint Eastwood. Après tout, avec son casting de vétéran incarné par des têtes d’affiche, on était en droit d’y croire. Surtout avec une bande-annonce mettant l’accent sur la comédie.

Des vétérans d’Hollywood avec un petit français pour un sujet original. Tous les ingrédients sont réunis pour un bon film.

Le produit final est bien en déca des attentes. Balancé par la meuf de la pub Nespresso, George Clooney est submergé par les femmes et dispose tout juste du temps pour livrer le film. Évidemment, un long-métrage mollasson manquant énormément de rythme. Les meilleures blagues de la bande-annonce deviennent des vulgaires répliques dans le film. On a bien la preuve que dans la comédie, tout repose sur le rythme. Même Bill Murray (oui, même lui) n’arrive que rarement à faire sourire. Merde, on parle d’un mec complètement fou capable de te pondre une blague à partir d’un bout de ficelle. Le MacGyver de l’humour.

Monuments Men Photo
– Je n’y crois pas. Je n’ai pas signé pour ça… – Ah. Toi aussi, George t’a promis du soleil, une plage et des nanas ?

En fait, je me demande si le problème n’est pas dû au fait que Clooney ne sache pas quel ton aborder. Mon film doit-il être sérieux afin de rester en phase avec le contexte de l’époque parce qu’il s’agit de trucs très sérieux quand même (et je n’ai pas envie de me griller avec une polémique) ? Mon film doit-il être drôle car j’ai le casting et le scénario qu’il faut (et j’aime bien déconner avec mes potes) ? Dès lors, il accouche d’un monstre à deux têtes qu’il aurait mieux valu achever dès la naissance comme Éphialtès de 300, plutôt que le laisser grandir dans la souffrance et de balancer Léonidas (sale enfoiré !).

Malgré les ingrédients, la soupe est indigeste.

Tout n’est pas non plus à jeter, car fort d’un budget confortable, le beau George nous invite à parcourir l’Europe pour découvrir des magnifiques décors (le plan large sur le Paris de l’époque vaut le détour) et nous épater avec des ruines post-combats impressionnantes. Sans compter les deux scènes d’action avec Jean Dujardin à la chute fort surprenante. De plus, le sujet original mérite aussi le coup d’œil même si les faits historiques ne sont pas être complètement respectés d’après une université américaine spécialisée dans l’Histoire.

Et Jean ? Couci-couça. Si l’acteur semble être coincé dans un rôle cliché, il arrive tout de même à sortir une prestation correcte (sans plus) grâce à la destinée de son personnage et sa bonne entente avec John Goodman. M’enfin bon, vu la prestation du reste du casting, il est difficile de le critiquer. Parce que Matt Damon… George Clooney…

Monuments Men Photo
« Sérieux ? Je viens de risquer ma vie pour ça ? »

Conclusion

Difficile de sortir satisfait de la séance de Monuments Men du fait de son sens du rythme parti au soleil avec ses camarades humour et émotion. Dès lors, il ne reste plus grand chose à se mettre sous la dent.
+– Sujet
– Décors
– Casting prometteur, mais…
– … mal exploité
– Où est Charlie Mr Rythme ?
5/10

Pin It on Pinterest