Critique : Marvel’s Daredevil – Saison 3

Poster de la troisième saison de la série Daredevil dirigée par Erik Oleson avec Matt Murdock

La renaissance du roi

Fiche

Titre Daredevil Titre VO Marvel’s Daredevil
Showrunner Erik Oleson
Acteurs Charlie Cox, Deborah Ann Woll, Elden Henson, Joanne Whalley, Jay Ali, Wilson Bethel, Vincent D’Onofrio
Saison 3 Nombre d’épisodes 13
Date de sortie 19 / 10 / 2018 Format 50/60 mn
Genre Action, Drame, Science fiction, Thriller Chaîne Netflix
Photo de la troisième saison de la série Daredevil dirigée par Erik Oleson avec Matt Murdock
Retour au noir

Critique

Attention, cette critique contient des spoilers…

Constat. Les séries Marvel sur Netflix ne sont plus une denrée rare. Même si j’ai globalement apprécié les deuxièmes saisons de Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist (en attendant celle du Punisher), je ne pouvais pas m’empêcher de constater que l’excitation des premières fois n’était plus là. Au final, je me suis fait une raison. Quand la rareté n’est plus là, l’excitation s’atténue aussi. Ça marche également avec Star Wars. Du moins, jusqu’à ce que le roi revienne et nous prouve qu’en fait, tout n’est que question de qualité.

Le roi est mort, vive le roi !

On avait laissé Matt mort à la fin de The Defenders (bon ok, pas vraiment vu la dernière scène, mais ta gueule) et il aura fallu un an et demi avant d’avoir droit à la suite de ses aventures qui adaptent librement le run culte écrit par Frank Miller : Born Again. C’était long, mais l’attente valait clairement le coup. Il s’agit tout simplement d’une nouvelle saison magistrale pour Daredevil. Elle permet de confirmer définitivement que le Démon de Hell’s Kitchen est largement au-dessus de ses confrères Defenders.

Le nouveau Dexter

Avant de parler de Matt Murdock ou du Caïd, je voulais commencer avec mon personnage coup de cœur de cette saison : Benjamin « Dex » Poindexter. Tout le monde savait qu’il s’agissait de Bullseye. Pourtant, ça ne l’a pas empêché de me marquer (une cible sur le front). Sa première apparition est jouissive. Le genre qui m’a donné envie de sauter sur le canapé (avant que je me rappelle combien il a coûté). Ils ont aussi superbement réussi à donner vie au « pouvoir » de Bullseye. Néanmoins, là où j’ai totalement succombé, c’est sur l’excellent passage de ses origines. En plus d’être une réussite totale au niveau de la réalisation, il permet de découvrir la personnalité troublée du Joker de l’homme sans peur. Il n’y a pas à dire, les méchants sont excellents à Hell’s Kitchen.

Le come-back de l’année

Comme on parle des bad guys, et si on passait à celui dont on ne doit pas prononcer le vrai nom, mais appeler le Caïd ? Il avait fait une apparition fugace dans la deuxième saison. Mais elle avait suffi pour marquer. Cette fois-ci, il signe un vrai retour au premier plan et quel come-back ! C’est avec cette saison que les néophytes de Daredevil découvriront le Caïd dans toute sa splendeur. Son plan machiavélique était tel qu’il sera parvenu à me foutre du stress. Le genre où tu te dis « mais c’est pas possible, ils n’arriveront jamais à s’en sortir ». En bonus, quel kif de le voir dans son costume classique. L’observer manipuler Dex pour arriver à ses fins est un exercice tout simplement fascinant. Le voir manipuler la masse comme un certain Trump glace le sang. Le Caïd, CQFD.

Quel plaisir aussi de retrouver le trio Nelson, Murdock et Page. Il n’y a pas grand-chose à dire sinon que c’est un vrai bonheur d’avoir des personnages aussi forts. Surtout, quand on a soupé des personnages secondaires à l’intérêt discutable ou médiocre (non, je ne te vise pas Patsy, par contre, pour info, je t’ai envoyé Bullseye mais n’y vois aucun lien). En bonus, deux excellents petits nouveaux : Sœur Maggie et l’agent Nadeem à la coiffure toujours impeccable.

L’action, toujours au sommet ?

Quand j’ai découvert le nombre d’épisodes (soit 13), j’ai craint de subir l’essoufflement si caractéristique des séries Marvel de Netflix. Au final, pas du tout. Cette troisième saison souffre du même problème que The Haunting of Hill House. Un démarrage diesel. Mais dès l’épisode 4, ça décolle. L’épisode intitulé Angle mort contient LA scène d’action de la saison. Un improbable morceau de bravoure en un seul plan-séquence. Évidemment, il y a quelques petits ratés comme des coups pas vraiment puissants qui mettent à terre un solide gaillard ou dans le vide, mais dans l’ensemble, c’est la folie. À ranger à côté de celui de True Detective. Tout le reste de la saison, à partir de cet épisode, monte crescendo avec un vrai suspense. Impossible de s’arrêter avant la fin.

Un final décevant ?

Je ne sais pas toi, mais personnellement, j’ai été troublé par le final. Tout se termine pour le mieux dans le meilleur des mondes. Après tout, quoi de plus logique quand on se remémore le titre du run dont s’inspire la saison. Born Again. Né de nouveau. Cette saison était l’histoire d’une descente aux enfers (et quelle descente, encore meilleure que celle de Jessica Jones avec l’alcool). On avait retrouvé un Matt Murdock au fond du trou. Tous les éléments étaient réunis pour l’emmener sur la même pente que celle du Punisher : devenir un justicier meurtrier. Jusqu’au final où il ne franchit la ligne. Car Daredevil ne tue pas. Il renaît. Je trouve qu’au-delà de la légère déception d’une fin trop facile, c’est une excellente histoire. Un récit porteur d’espoir. De plus, la contrariété est atténuée pour ma part par cette dernière scène où Bullseye naît à son tour. Quel dernier plan mémorable.

Par encore troublé par l’œil, le 31 octobre 2018.

Photo de la troisième saison de la série Daredevil dirigée par Erik Oleson avec Bullseye
Vivement son vrai costume

Conclusion

En adaptant la saga culte Born Again pour sa troisième saison, Daredevil prouve définitivement qu’il est au-dessus du game parmi ses confrères Defenders. Après un démarrage diesel, cette saison s’envole au-dessus d’un nid de suspense, d’action, d’émotion et de personnages mémorables que ce soit au niveau des méchants ou des gentils. Le roi renaît…

+

  • Une galerie de personnages au top, difficile de faire un choix mais je choisis Bullseye
  • La scène de la prison
  • Les origines de Dex
  • 13 épisodes, et c’est sans problème
  • Cette dernière scène

  • Final un peu facile
  • Démarrage diesel
10/10

15 réflexions au sujet de “Critique : Marvel’s Daredevil – Saison 3”

  1. OUF…Trop généreux la ^^.

    Perso, je rejoins beaucoup l’avis du youtubeur Valwho.

    Autrement, cela reste une trés bonne saison d’ensemble. Mais effectivement je la trouve moins bonne que la S1, et même la S2 (surtout dans sa 1er moitié…Benthal quoi).

    Un peux trop classique, sans compter beaucoup de chose qu’ils refont (d’une autre manière, mais trop ressemblant). Bref cela reste une superbe saison, et oui la meilleurs série SH de netflix (Punisher en 1er ^^).

    Pour revenir au deux dernier épisode, vraiment excellent. L’avant dernier est tendu comme il faut (le duo Murdock/Nadeem super), trés bonne scène d’action, mais fin prévisible. Quand au dernier épisode, la encore de l’excellent boulot, et un superbe combat. Mais une fois de plus prévisible sur la décision de Matt.

    J’éspére a une S4, avec plus de folie, et plus de risque…Spoiler
    (sérieux, sacrifier le pére Langdon, était le truc qui passer crème). Autrement cela reste toujours une série de grande qualité !

    Vivement la S2 du Punisher…

    8/10

  2. Juste la meilleure série super héroïque… (j’hésite a parler de la meilleure série netflix…)

    Mais pour contre balancer un peu, je dirai que la réal n’était pas forcément aussi bien que les 2 autres saisons (un peu bizarre qur cerrains passage ou combat)

    Et les combats sont moins impactant aussi, je préfère de loin le plan séquence et les chorégraphies de la 1ere saison par exemple

    Sinon, la meilleure saison en terme d’intrigue et de rythme (enfin netflix gère ce point là, même avec DD)

    • J’ai beaucoup aimé la réalisation de cette saison. Il y avait pas mal de beaux plans et puis ce passage sur les origines de Dex…

      Pour les combats, je suis d’accord. J’ai préféré ceux des anciennes saisons. La première reste aussi pour moi la meilleure dans ce domaine.

      Sinon, il ne faut pas parler de Netflix, mais de Marvel TV. Netflix ne fait que financer.

  3. Dardevil est au dessus c’est vrai et la saison 3 est de bonne facture.

    Je regretterais toujours cependant ce héros du MCU qui ne fait pas partie du MCU…
    Ou est spiderman ? ou sont les autres héros de New york ? Ou sont les envolées spectaculaires sur les toits ? Bon j’en demande beaucoup mais les séries cheap empêchent le personnage de s’accomplir totalement bien dommage.

    • Le niveau de la série DD est tellement au-dessus de tout, qu’au final je trouve ça bien qu’il ne côtoie pas les avengers…

      « Bon j’en demande beaucoup mais les séries cheap empêchent le personnage de s’accomplir totalement bien dommage. »

      Le/les personnages s’accomplisent déjà très bien dans cette série sans qu’il y est besoin d’autres héros

      • Pas d’accord. l’intérêt de l’univers Marvel est justement l’interaction des héros entre eux. Moi j’adore voir Dardevil croiser spiderman au coin d’un toit… ça n’enlèverai rien à l’arc narratif et à la névrose de DD mais ça donnerai de la consistance à son univers. Idem pour Jessica Jones, dans les comics elle enquête surtout sur les super héros, c’est ce qui en fait le piment. Malheureusement les séries Netflix ont un problème de budget et de copyright comparés aux films.

        Mais que les choses soient claires. j’adore la série, je voudrais juste qu’elle soit plus fidèle au comics. J’ai du mal avec les adaptations qui ne sont pas fidèles. DD est un héros solitaire c’est vrai mais si tu as bien lu toutes ses aventures, il n’est pas toujours solitaire, loin de là… dois je te parler d’Electra ? de veuve noire ? d’iron fist ? des vengeurs ? bon j’arrête là va relire tes comics…
        Après s’ils font une 4e saison avec d’autres héros et des acrobaties sur les toits je lui pardonnerai tout. Mais vu l’arrivée du streaming Disney, je n’ai pas l’impression que ça en prenne le chemin.
        le vrai reproche que je ferai à la série c’est qu’il ont fait de DD un boxeur alors qu’à la base c’est avant tout un acrobate. c’est peut être un détail… mais pour moi ça compte.

        • Ils ont essayé avec defenders, on a vu le résultat…

          « je voudrais juste qu’elle soit plus fidèle au comics. »

          On parle d’une adaptation, donc tu ne peux clairement pas avoir le même rendu que les comics…

          Un DD acrobate plus que boxeur dans l’univers assez réaliste de la série ça le ferait pas trop

          Enfin et surtout, cet univers est moins fantasque que le MCU, mais gagne beaucoup plus en qualité d’écriture, ambiance, réalisation, profondeur que son homologue sur grand écran

          Contrepartie qui en fait de très loin l’une (la ?) meilleur série super héroïque

          Un mal pour un bien

          Enfin un mal…

          Je préfère de loin avoir une bonne série avec un seul héro
          Qu’une série en cross over à la qualité douteuse

          • Pour moi l’intérêt des super héros et justement qu’ils ne font pas ce que font les humains normaux. Il faut donc de l’anormal, du spectaculaire… c’est la base des super héros ,ils sont super… Le fait que DD soit sombre que l’écriture soit profonde et subtile n’empêche pas le spectaculaire.
            Par exemple, dans iron fist, quand on le voit faire un saut au dessus d’une voiture ! voila quelque chose d’intéressant, ça n’enlève rien à la dramaturgie de l’histoire, même si IF n’est pas un référence parce que le héros à plus du bobo que du guerrier shaolin . Les defenders ne sont pas une réussite c’est vrai mais ça n’est pas du aux mélanges des héros, c’est juste un scénario bâclé et des vilains en bois. Parce qu’écrire 4 histoires en une demande plus de temps de moyens et d ‘argent… Quand je veux voir une bonne série bien sombre et « normale » je regarde true détective, la saison 1 bien sur… Avec DD j’attends autre chose, et un boxeur acrobate ça le ferait aussi… et puis pourquoi ne pas avoir un cross over de qualité ? ça n’est pas impossible.

          • « et puis pourquoi ne pas avoir un cross over de qualité ? »

            Parce qu’écrire 4 histoires en une demande plus de temps de moyens et d ‘argent…

            « Avec DD j’attends autre chose »

            Ça c’est suivant les attentes de chacuns…

            Moi je sais que DD me conquis sur tout ce que la série entreprend

            Plus d’accrobatie ou d’interaction avec d’autres héros, ça m’est complètement égal

            Je veux juste voir une bonne série superheroïque, une bonne adaptation, car je sais qu’on ne peux pas retranscrire exactement un comics sur un autre format (et parfois je me dis que c’est tant mieux)

          • « on ne peux pas retranscrire exactement un comics sur un autre format »

            Marvel Studios en est proche de la perfection au cinéma. Dans le style crossover, évidemment, le laps de temps alloué ne permettant pas d’approfondir davantage.

            Dès lors, je suis très curieux de voir ce qu’ils vont faire avec leurs séries pour Disney+. Ils peuvent se rapprocher encore plus du modèle des comics solo avec des longs run.

            Ayant toujours admiré les superbes cas où Matt Murdock faisait part de son agilité, je suis aussi gêné par son aspect boxeur lourd dans la série, mais bon, on fait avec.

            Pour Defenders, ils se sont plantés à mes yeux, car l’histoire de base derrière était pourrie. Les interactions étaient néanmoins amusantes. Concernant Jessica, c’est aussi dommage d’avoir perdu l’aspect détective de super-héros. Ça aurait été cool de le découvrir. Heureusement, Spider-Man: Homecoming le fait dans une moindre mesure.

          • Je partage. Captain america dans winter soldier est un exemple de bonne adaptation à mes yeux. Bien sur ça demande des moyens, on en revient toujours là. Avenger IW est pas mal aussi dans le genre adaptation réussie.
            Mais bon, DD reste quand même la meilleure série SH à ce jour.
            Petite pensée pour le grand Stan…

    • quand tu lis daredevil les interactions sont rare les références aussi, tout simplement parce que le comics est souvent une exploration de la dépression, chaque arc depuis born again est une facette de la dépression (miller, nocenti, bendis, waid et maintenant Cates), donc un parcours personnel, le gros reproche de la saison 3 est son c$oté mainstream, alors qu’il pouvait aller plus loin sur le personnage.

  4. Très bonne saison découverte de bullseye pour ma part créé et manipulé par le caid du grand art pour une simple serie vraiment prenant
    a part le manque d agilité de daredevil qui depuis le debut m agace un peu je trouve cette saison fidèle aux souvenirs que je me fais des comics de daredevil que j ai lu dans mon enfance bravo

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest