Critique : Loki – Épisode 5 « Voyage vers le mystère » (avec spoiler)

Autant en emporte le vent

Fiche

TitreLoki Titre VO
CréateurMichael Waldron RéalisateurKate Herron
Acteurs Tom Hiddleston, Sophia Di Martino, Owen Wilson, Gugu Mbatha-Raw, Wunmi Mosaku, Richard E. Grant
Saison1 Épisode5
Date de sortie07 / 07 / 2021 Durée50 mn
GenreAction, Aventure, Fantastique, Science fiction ChaîneDisney+

Loki tente d’échapper au Néant, un purgatoire où il rencontre plusieurs Variants de lui-même.

Critique

Journey Into Mystery

Je le tiens mon épisode préféré de Loki, là. Oh oui, y a pas à hésiter. Le plus marrant, c’est que je n’ai tiqué à propos du titre que quand j’ai découvert sa version originale sur la fiche IMDb. Si j’avais su avant, j’aurais été bien plus préparé aux deux easter eggs qui m’ont envoyé aux confins de l’univers. En effet, le titre VO de l’épisode est Journey Into Mystery. À savoir le titre du comic édité à partir de juin 1952. Il est mémorable, car c’est dans ce comic qu’est apparu Thor pour la première fois. Au numéro 83 pour être plus précis. Loki suivra au numéro 85.

Bref, avec cette information en tête, j’aurais peut-être pu ne pas être déchiqueté par les pales de l’hélicoptère de… Thanos !

Image du Thanoscopter dans un comic Marvel

Et encore moins subi la foudre de Throg, la Grenouille Thor enfermée dans un bocal étiqueté T365 (soit le numéro de sa première apparition). Pauvre grenouille, quand même, à tenter de vouloir saisir Frogjolnir (je t’assure, ce ne sont pas des conneries que j’ai inventées), à la fois si près et si loin. Si seulement, ça s’arrêtait là.

Alioth l’Usurpateur

De toute façon, on était prévenu avec la magistrale scène d’ouverture nous menant tout droit à la découverte d’Alioth. Bordel, quand j’ai vu ce nuage gigantesque. Bon malheureusement, j’ai d’abord eu des remontées acides dues au rappel du destin réservé par la Fox à Galactus dans Les 4 Fantastiques et le Surfer d’Argent (2007). Heureusement, elles ont instantanément disparu quand j’ai distringué ce visage illuminé par deux yeux rougis et rendu impressionnant par une mâchoire gigantesque.

Par la suite, c’est toujours autant un véritable régal. Non seulement les décors post-apocalyptiques façon monde poubelle sont magnifiques, mais en plus, on a droit aux excellentes interactions inter-Loki. Mentions spéciales à Richard E. Grant en Classic Loki et pour la punchline de Kid Loki : « J’ai tué Thor. ».

Quand President Loki (si, si, c’est officiel) débarque pour une hilarante confrontation avec Alligator Loki, je ne peux que rugir de plaisir. D’autant plus qu’encore une fois, Marvel Studios s’est amusé en faisant référence à la main coupée de Luke Skywalker. Avec le recul, c’est marrant combien ils ont été malins pour la bande-annonce. Je croyais vraiment que ce Loki était notre Loki en mode « je trahis le TVA ». Le pire, c’est que l’excellence de cet épisode ne veut même pas s’arrêter avec ce combat sortant d’un autre monde entre Lokis pendant que le notre tente tranquillement de s’esquiver.

Mais j’ai été un peu vite, car entre-temps, on a eu droit au juge Renslayer (visiblement pas prête de lâcher le TVA) et surtout Sylvie. Entre son sacrifice et ce magnifique plan au ralenti où elle lit dans l’esprit d’Alioth. Elle grille la priorité à pas mal de personnages Marvel dans mon classement des préférés. Bordel, ça ne s’arrête pas, voilà que Mobius se ramène avec une voiture pizza.

Cet épisode fait tout pour me plaire ou comment ça se passe ?

L’heure de gloire de Classic Loki

On continue le délire avec Loki voulant affronter Alioth malgré les mises en garde des autres Loki, surtout Alligator Loki qui prie. Bam, on découvre toute la puissance d’Alioth qui bouffe un destroyer (USS Eldridge, encore un easter egg) comme j’avale des pancakes au petit déj. On continue toujours avec les retrouvailles si attendues (pourtant la séparation a été courte, malgré tout, je l’ai trouvé trop longue) entre Loki et Sylvie.

Qu’est-ce qu’ils sont mignons, ces deux-là. Leur petite discussion dans un petit coin comme s’ils étaient deux adolescents a ce petit côté chou vraiment délicieux. Y a pas à dire, Sylvie est à croquer avec ses yeux troublés. Un très, très beau couple malgré le côté un peu chelou de leur relation. Tout comme la bromance entre Mobius et Loki.

Bref, on arrive au combat final. Encore une fois, on est dans un truc qui me plaît énormément où Classic Loki nous fait un truc méga épique. M’enfin quoi, le mec nous sort une illusion d’Asgard. Tu sais le genre de trucs où t’as des frissons. En tout cas, moi, j’en ai eu. Son apparition était courte, mais mémorable avec ce plan final du rire jusqu’au casque recraché par Alioth. Pendant ce temps-là, Kid Loki est parti préparer ses bagages pour rejoindre les Young Avengers ?

Par qui, comme Sylvie, a BESOIN de connaître l’identité du créateur du TVA.

Conclusion

Quel épisode ! J’ai été soufflé du début jusqu’à la fin. Mon épisode préféré d’une série Marvel Studios jusqu’ici avec Précédemment dans… de WandaVision. Non, mais là, ils se sont lâchés !

+

  • Paysages sublimes
  • Beaucoup de plans magnifiques
  • Les frissons devant l’action épique de Classic Loki
  • Le passage de la nappe avec Loki et Sylvie
  • Plan où Sylvie lit dans l’esprit d’Alioth
  • Mais c’est quoi, ces easter eggs de malade ?

  • J’ai peur que la descente soit rude sur l’épisode final
10/10

Pin It on Pinterest