Critique : Le Labyrinthe

Affiche du film Le Labyrinthe réalisé par Wes Ball avec Dylan O'Brien
Cube Games

Fiche

Adaptation du premier tome de la saga L’Épreuve par James Dashner
Titre:Le Labyrinthe
Réalisateur(s):Wes Ball
Scénariste(s):Noah Oppenheim, Grant Pierce Myers, T.S. Nowlin
Acteurs:Dylan O’Brien, Aml Ameen, Ki Hong Lee, Blake Cooper, Thomas Brodie-Sangster, Will Poulter, Dexter Darden, Kaya Scodelario
Titre original:The Maze RunnerDate de sortie:15 / 10 / 2014
Pays:États-UnisBudget:34 000 000 $
Genre:Action, Mystère, Science fiction, ThrillerDurée:1h 54

Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Photo du film Le Labyrinthe avec Dylan O'Brien
S’il vous plait, dites-moi où est l’entrée. Ça fait quatre jours que je la cherche. Bordel, dites-moi où l’entrée, sinon je fais une crise d’angoisse. Pourquoi tu me regardes comme ça sans rien dire ? Pourquoi tu rigoles ? Salaud !

Critique

Quand Harry Potter est sorti, on a eu droit à des sosies comme Percy Jackson. Puis, le sorcier a eu autre chose à faire que du cinéma. Il a fallu trouver un remplaçant, celui-ci a débarqué, tout seul, comme un grand. Ou plutôt comme une grande, vu qu’il s’agit d’une femme nommée Katniss. À la différence d’Harry Potter, la saga Hunger Games est plus adulte. Elle aborde ses thèmes de façon moins naïve. Évidemment, des sosies n’ont pas tardé à apparaître. On a eu droit à Divergente avec la nouvelle actrice bio qui monte, Shailene Woodley, et aujourd’hui, Le Labyrinthe sort dans nos salles.

La première chose à m’avoir surpris fut le ton du film. Au lieu d’offrir une aventure Cubiesque à la sauce enfantine, Le Labyrinthe n’édulcore que très peu ses éléments violents. Il y a une séquence juste hallucinante pour le genre où on peut voir du sang tapissé sur les murs. Bien sûr, il ne faut pas non plus s’attendre à du Battle Royale. Néanmoins, c’est un bon point, même si l’absence totale de gros mots fait sourire en y réfléchissant et nuit parfois à la crédibilité.

Pas d’équivalent à Jennifer Lawrence

Tiens, en parlant crédibilité. Les défauts de Le Labyrinthe reposent principalement sur le niveau de ses acteurs. Certains sortent du lot comme Will Poulter, le puceau de Les Miller, une famille en herbe, ou Blake Cooper qui a réussi à avoir le rôle en contactant les responsables via… Twitter. Mais, dans l’ensemble, ça reste franchement moyen. Voilà ce qui fera que Le Labyrinthe n’atteindra jamais le niveau d’Hunger Games. Dylan O’Brien n’est pas Jennifer Lawrence. L’acteur principal pêché dans la série Teen Wolf ne m’a pas convaincu. Le pire, c’est sans doute sur le climax, lors d’une scène tragique où sa réaction ne provoque aucune émotion alors que la séquence est dure. Espérons qu’il saura relever le niveau pour la suite déjà confirmée.

Comment sortir du Cube ?

Pour le reste, Le Labyrinthe repose sur un mystère plutôt bandant, mais dont le sentiment de déjà vu ne laisse que peu de place aux doutes quant à la résolution finale, même s’il y a un petit twist imprévisible. Je ne peux pas parler des films qui y font penser sans trahir la fin, mais, ne vous n’inquiétez pas, vous pouvez le deviner aisément si vous l’avez vu ou quand vous l’aurez vu.

Je regrette tout de même que le labyrinthe en lui-même soit sous-exploité. Au final, on n’y passe que très peu de temps et la résolution intervient de manière presque instantanée. Paradoxalement, les meilleures séquences (d’action) du film s’y jouent. Pour le reste, le film est un peu longuet, se perdant dans des digressions pas forcément utiles comme la longue introduction qui détaille le fonctionnement de la communauté du bloc qui, au final, ne servira jamais ou encore les sous-intrigues en rapport avec la loi du bloc.

Par Christophe Menat, le .

Photo du film Le Labyrinthe
Mince, les gars, il l’a fait. Il nous a vraiment amenés dans Game of Thrones.

Conclusion

Le Labyrinthe n’est pas une réussite du niveau d’Hunger Games, mais une amusante série B comme Divergente qui paye de ses quelques défauts, notamment une intrigue qui traîne trop en longueur sur ses points les moins intéressants et une direction d’acteur moyenne (à moins que ce soit directement la faute des acteurs – difficile de savoir).

+

  • Mystère prenant avec une résolution satisfaisante
  • Les séquences dans le labyrinthe
  • Un ton plus adulte que la moyenne du genre

  • Des acteurs moyens
  • Trop de séquences inutiles
6/10

Pin It on Pinterest