Critique : Ninja Turtles

ReCowabunga

Fiche

D’après les personnages de Peter Laird et Kevin Eastman
Titre: Ninja Turtles
Réalisateur(s): Jonathan Liebesman
Scénariste(s): Josh Appelbaum, André Nemec, Evan Daugherty
Acteurs: Megan Fox, Will Arnett, William Fichtner, Alan Ritchson, Noel Fisher, Pete Ploszek, Jeremy Howard, Danny Woodburn, Whoopi Goldberg
Titre original: Teenage Mutant Ninja Turtles Date de sortie: 15 / 10 / 2014
Pays: États-Unis Budget: 125 000 000 $
Genre: Action, Aventure, Comédie, Fantastique, Science Fiction Durée: 1h 42

Tenez-vous prêts : quatre héros de légende vont bientôt faire parler d’eux à New York… Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder. Entre deux dégustations de pizzas (sans anchois, bien sûr) et un entraînement intense aux arts martiaux, prodigué par leur maître Splinter, ils vont accomplir leur destin, aidés par la courageuse reporter, April O’Neil.

Photo du film Ninja Turtles
Oh… Une tortue.

Critique

Comme d’habitude, je ne vais pas te mentir : j’envisageais la critique de Ninja Turtles comme un massacre dans les règles de l’art avec des blagues vaseuses et plein de synonymes de ces choses marron qu’on lâche en hauteur dans nos toilettes. Mais pas de bol, j’ai vu le film…

Pourtant, il y avait de quoi craindre l’arrivée d’une grosse merde. Rien qu’avec un nom : Jonathan Liebesman. Le réalisateur n’est pas franchement apprécié du côté de chez Marvelll vu qu’il a signé deux films qui n’ont pas réussi à dépasser 3/10 : World Invasion : Battle Los Angeles et La Colère des Titans (immonde suite du Choc des Titans). Ces deux films partagent une particularité, une caméra parkinsonienne rendant les scènes d’action désagréables à regarder, au mieux ! Sans oublier, une histoire aux abonnés absents.

La Colère des Tortues

Fort heureusement, les scènes d’action ont été en grosse partie sous l’égide des gars des effets spéciaux qui ont signé de belles choses notamment une hallucinante scène d’action où les tortues ninja dévalent une pente enneigée avec pour compagnon trois 4×4 et une remorque (!). Gros morceau de bravoure de presque dix minutes, cette séquence bluffe par sa lisibilité et son fun. Elle m’a rappelé l’excellente scène en moto du Tintin de Spielberg. Pas étonnant donc de savoir que quatre cent artistes numériques et soixante animateurs ont travaillé sur le film.

Pour le reste, Ninja Turtles fait dans le classique en retardant l’arrivée des tortues et dont les premières apparitions rappellent celles furtives des plus grandes créatures du cinéma comme le Predator où nous ne voyons pleinement la créature qu’à la fin de son premier film. Heureusement, les tortues adolescentes, mutantes et ninjas apparaitront beaucoup plus tôt. L’occasion d’admirer un nouveau look très réussi où chaque protagoniste aura sa propre personnalité à l’inverse des dessins animés de mon enfance où seules les couleurs de leurs bandeaux, leurs armes et leurs personnalités permettaient de les différencier. Pour le reste, j’avoue ne pas être un fan assidu du dessin animé pour juger la qualité d’adaptation. En tout cas, j’ai trouvé ça sympathique avec un petit kif durant la scène d’origine où on peut découvrir les quatre tortues quand elles étaient bébés. Trop mignoooooooooons !

Question look, du bien et du moins bien

Par contre, je suis moins fan du look du méchant de l’épisode, Shredder. J’ai eu la même déception qu’en découvrant le Samouraï d’Argent dans Wolverine: le combat de l’immortel. Au lieu de bénéficier d’un bad guy classe, on a une espèce de masse robotique invoquant davantage un mini-boss dans un beat’em all plutôt que le big boss final. Même constat pour Splinter, vraiment moche et dont le contraste avec les tortues donnent l’impression que les personnages n’ont pas été faits la même année.

Niveau humour, le film ne m’a fait que très peu rire malgré la présence de Will Arnett (hilarant dans Arrested Development). Pour Megan Fox, bon heureusement qu’elle est agréable à regarder parce que pour le reste… En plus de ça, j’ai trouvé le film un peu long alors qu’il ne dépasse pas une heure quarante, ce qui signifie bien que Ninja Turtles a du mal à convaincre pleinement. Mais bon, je ne vais pas cracher dans la soupe (de tortues).

Par Christophe Menat, le .

Photo du film Ninja Turtles avec Shredder
Oh… Un Transformers.

Conclusion

Malgré une histoire classique, on a quelques moments marquants et surtout une séquence d’action complètement folle vers la fin. En bref, Ninja Turtles n’est pas un grand, grand film, mais un blockbuster familial sans prise de tête. Un peu à l’image des premiers films.

+

  • Le nouveau look des tortues ninja
  • La scène d’action sur la pente de la montagne
  • La scène des origines

  • Le nouveau look de Shredder et Splinter
  • Rien de vraiment transcendant
  • Un peu long
6/10

Pin It on Pinterest