Critique : La Mission

L’herbe est-elle plus verte dans le vieil Ouest ?

Fiche

Titre La Mission Titre VONews of the World
Réalisateur Paul Greengrass Scénaristes Paul Greengrass, Luke Davies
Acteurs Tom Hanks, Helena Zengel, Michael Angelo Covino
Date de sortie10 / 02 / 2021 (Netflix) Durée1h 59
GenreAction, Aventure, Drame, Western Budget38 000 000 $

Un ancien combattant de la guerre de Sécession entreprend un périlleux voyage à travers le Texas pour offrir un nouveau foyer à une jeune orpheline.

Critique

Les westerns n’ont jamais été ma tasse de thé. Évidemment, comme tout le monde, je suis tombé sous le charme de ses plus grands représentants. Par exemple, Il était une fois dans l’Ouest, Impitoyable, No country for old men, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, True Grit, Django Unchained ou encore la série Deadwood. Bref, parcourant la liste IMDb, je me rends compte qu’il y en a beaucoup que j’ai aimé, mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne s’agit pas d’un genre m’attirant particulièrement.

Tom à nouveau capitaine pour Paul

Néanmoins, ici, on part sur le combo Tom Hanks / Paul Greengrass, huit ans après l’excellent Capitaine Phillips (2013). De plus, on est sur un film originellement prévu pour le cinéma avant d’être racheté par Netflix. Sans oublier qu’il s’agit du premier western de Tom Hanks. Plutôt cocasse venant de la voix du shérif Woody dans la saga Toy Story. Une anecdote assez incroyable vu l’immense carrière de l’acteur. Bref, ça vaut le détour.

Basée sur un roman sorti 2016, l’histoire de base de La Mission (dont le titre original est bien plus poétique et thématiquement connecté) n’a rien d’extraordinaire avec le classique vieil homme partant sur la route avec une jeune orpheline. Le voyage est l’occasion de voir ces deux-là s’apprivoiser. Le tout avec émotion et humour. Pour le cas, avec un mec aussi talentueux que Tom Hanks, on peut être sûr que le taf va être fait de ce côté.

La petite surprise concerne la jeune fille en question incarnée par une superbe Helena Zengel. Pour l’anecdote « incroyable mais vrai », la fillette a confié au Times qu’elle n’avait jamais entendu parler de Tom Hanks. Elle pensait juste que c’était un acteur lambda. En tout cas, la gamine fait mouche dans un rôle pourtant pas évident.

L’amérique post-Civil War

L’autre point fort du récit concerne le métier atypique du héros permettant de traverser les villes du Texas post-Civil War (pas celle de Marvel, la vraie). J’ai beaucoup aimé découvrir cette Amérique-là. Surtout avec autant de petits détails et de décors convaincants.

Reste que le long-métrage accuse une construction académique sans réelle surprise. En gros, durant leur voyage, il leur arrive des merdes à intervalles réguliers. Ils ont droit à tout, les pauvres. Aussi, Paul Greengrass et son équipe n’arrivent jamais à élever leur histoire pour leur faire atteindre un niveau soit poétique, soit épique. Même s’il se passe pas mal de choses, paradoxalement, j’ai trouvé que ça traînait un peu la patte. En fait, il y a une vraie volonté de ne pas faire un western contemplatif un peu chiant, du coup, ils introduisent pas mal de péripéties, mais ça fait souvent forcé.

Par en train d’apprendre le nom Helena Zengel.

Conclusion

Pas un grand western, néanmoins une histoire sympathique, même si respirant le déjà-vu, menée par un joli duo Tom Hanks / Helena Zengel. C’est également l’occasion de découvrir une Amérique rarement vue au cinéma.

+

  • Duo Hanks / Zengel
  • Histoire classique, mais efficace
  • Découvrir cette Amérique-là

  • Un peu longuet
  • Construction sans surprise
6/10
https://youtu.be/Rk4rXmgbxZM

Pin It on Pinterest