Critique : Jack le chasseur de géants

Affiche française du film Jack le chasseur de géants réalisé par Bryan Singer avec Nicholas Hoult
C’est la fin des haricots

Fiche

Titre:Jack le chasseur de géants
Réalisateur(s):Bryan Singer
Scénariste(s):Darren Lemke, Christopher McQuarrie, Dan Studney
Acteurs:Nicholas Hoult, Eleanor Tomlinson, Ewan McGregor, Stanley Tucci, Eddie Marsan, Ewen Bremner, Ian McShane
Titre original:Jack the Giant SlayerDate de sortie:27 mars 2013
Pays:États-UnisBudget:195 000 000 $
Genre:Aventure, FantastiqueDurée:1h50

Lorsqu’un jeune fermier ouvre par inadvertance la porte entre notre monde et celui d’une redoutable race de géants, il ne se doute pas qu’il a ranimé une guerre ancienne… Débarquant sur Terre pour la première fois depuis des siècles, les géants se battent pour reconquérir leur planète et le jeune homme, Jack, doit alors livrer le combat de sa vie pour les arrêter. Luttant à la fois pour le royaume, son peuple et l’amour d’une princesse courageuse, il affronte des guerriers invincibles dont il s’imaginait qu’ils n’existaient que dans les contes. L’occasion, pour lui, de devenir une légende à son tour.

Jack le chasseur de géants Photo
Euh, c’est plutôt en haut qu’il faut regarder.

Critique

Décidément la mode de remettre à jour des vieux contes populaires a le vent en poupe. Après Blanche-Neige (deux fois en plus) l’année dernière et Hansel et Gretel et Le Magicien d’Oz, le mois dernier, voici venir Jack le tueur de géants, ah non, il a changé de titre pour Jack le chasseur de géants. Pourquoi un tel changement, pour faire plus grand public ? Tueur, c’est trop violent?

Sous la houlette de Bryan Singer, illustre bonhomme qui a fait exploser les comics à la face du monde avec ses deux X-Men, il aura toujours mon affection pour mais il faut tout de même avouer que le new-yorkais semble avoir perdu de son talent. En fait depuis le flop Superman Returns, il ne semble plus être le même. Depuis, il a réalisé l’anecdotique Walkyrie et le pilote d’une série annulée (Football Wives, non, ce n’est pas une blague). Pendant ce temps-là, Matthew Vaughn accouchait du meilleur X-Men avec X-Men : Le Commencement. Du coup, j’espérais sincèrement que Bryan Singer ait retrouvé de sa verve vu qu’on lui a confié les rênes de l’ambitieux X-Men : Days of Future Past. Jack le chasseur de géants était donc mon espoir de voir le nouvel épisode de la franchise X-Men entre de bonnes mains…

« Jack le chasseur de géants était mon espoir de voir le nouvel épisode de la franchise X-Men entre de bonnes mains… »

Malheureusement, le visionnage ne m’a pas rassuré, le film étant raté. Tout débute avec une mise en route de l’intrigue plutôt sympa à l’aide d’images de synthèse pour mettre en scène une histoire devenue légende et permettant aussi de présenter les deux héros. Puis tout se casse un peu la gueule notamment à cause d’une succession de mauvais choix (surtout artistique). Nicholas Hoult a une coiffure improbable nuisant à tout son charisme. L’acteur, excellent dans Warm Bodies, a beau se démener, impossible d’oublier cette horrible coiffure. Même constat pour le roi incarné par Ian McShane. Il porte une armure tellement moche qu’on se croirait davantage devant un des nains de Le Magicien d’Oz que devant un roi. Seul Ewan McGregor réussit à s’en sortir grâce à sa magnifique armure et une belle coiffure mais il est bien seul même si on pourrait citer l’héroïne mais rien de franchement emballant.

Jack le chasseur de géants Photo
– This is Sparta!
– Mais qu’est-ce que tu fous? Ce n’est pas ça la réplique.
– This is Sparta!
– Putain, encore un géant qui a déglingué en regardant 300 hier soir.
– This is Sparta!
– Virez moi ça.

Tu prends ça et tu cumules à une mise en place assez poussive. Ça traine, ça blablate pour pas grand chose. Du coup, on attend toujours d’avoir la formidable aventure que nous a promis Mad Movies. On commence à utiliser les accoudoirs pour ne pas s’endormir puis surviennent les haricots. Le film commence légèrement à s’emballer. On va enfin pouvoir visiter le monde des géants. On s’emmerde nettement moins par la suite mais malheureusement le film ne s’enflamme jamais (même si il y a des arbres en feu). A noter une scène qui m’a beaucoup fait penser à l’excellent L’Aventure des Ewoks où les héros étaient emprisonnés dans une cage par le géant Gorax (enfin « excellent », je n’ai pas revu le film depuis ma jeunesse et je n’en conserve que des souvenirs mais dans ma tête, il est génial).

« Malheureusement le film ne s’enflamme jamais (même si il y a des arbres en feu). »

Seul attrait, les effets spéciaux sont superbes (en même temps, 195 millions de dollars de budget) et les géants disposent de suffisamment de personnalité pour être peut-être pas captivants mais au moins intéressants. Ça reste quand même assez faible pour faire un film d’aventure épique.

Pour sa première incursion avec la 3D, Bryan Singer a pu faire deux trucs plutôt intéressants visuellement. D’un durant la première rencontre avec un géant, Jack se cache sous l’eau et nous pouvons voir ce qu’il voit. Avec la 3D, ça donne quelque chose de très original et fonctionnant très bien. De bon augure pour Avatar 2 apparemment tourné en grosse majorité sous l’eau. L’autre concerne le point de vue des géants. De temps en temps, la caméra se positionne au niveau de leurs épaules permettant de voir les héros depuis une hauteur de sept mètres. Avec la 3D, ça donne une impression drôlement agréable et surprenante pour ne pas dire vertigineuse.

Jack le chasseur de géants Photo
Moment de solitude pour Bryan, il se sent de trop en voyant l’alchimie entre Stanley Tucci et sa maquilleuse. Même Stanley lui fait comprendre que c’est le moment de partir.

Conclusion

Non, le petit Bryan n’a pas signé son retour avec Jack le chasseur de géants. Il est toujours demandé à l’accueil par ses fans.

+– le look des géants
– le cliffhanger final
– certains effets 3D
– certains plans larges
– scénario rarement intéressant
– mise en scène plate
– look de Jack et du roi
4/10

Pin It on Pinterest