Critique : G.I. Joe : Conspiration

Le Roi Scorpion s’attaque au Cobra

Fiche

D’après les jouets d’Hasbro
Titre:G.I. Joe : Conspiration
Réalisateur(s):Jon Chu
Scénariste(s):Rhett Reese, Paul Wernick
Acteurs:Bruce Willis, Channing Tatum, Dwayne Johnson, Lee Byung-Hun, Adrianne Palicki, Ray Park, Ray Stevenson, RZA, Joseph Mazzello, Walton Goggins, Jonathan Pryce, Arnold Vosloo, Lee Byung-Hun
Titre original:G.I. Joe: RetaliationDate de sortie:27 mars 2013
Pays:États-UnisBudget:135 000 000 $
Genre:Action, Aventure, Science fictionDurée:1h39

Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton.

Critique

Honnêtement, parler du premier G.I. Joe m’est difficile car je n’en ai pas gardé grand chose en mémoire. Je me rappelle juste des critiques catastrophiques et le fait de m’être senti coupable quand j’ai apprécié le film (attention, je ne dis pas non plus qu’il est génial seulement qu’il est « matable » comme on dit). Je me rappelle de la séquence sous-marine finale, de la combinaison permettant de sprinter comme un malade, d’un Channing Tatum avec d’être Magic Mike, de Snake Eyes incarné par Dark Maul et de Wayans, le black de Scary Movie qui faisait Wazaa à tout bout de champ.

« Cette suite ne sentait pas la rose surtout à cause d’un report de sortie de presque neuf mois. »

Bref, cette suite ne sentait pas la rose surtout à cause d’un report de sortie de presque neuf mois. Un report annoncé cinq semaines avant sa sortie. Ça pue pas mal dans ce cas-là. L’excuse ? Une conversion en 3D. Mais en vrai, il semblerait que c’est plutôt pour tourner des nouvelles scènes avec Channing Tatum, devenu une méga-star grâce aux énormes succès de Magic Mike et 21 Jump Street. Quand on sait que le personnage était censé mourir dès la première scène… Bref, il meurt toujours (non, je ne spoile rien du tout, on le devine rien qu’à la bande annonce) mais il a de nouvelles scènes dont notamment une comique avec l’inoxydable The Rock. Tout juste de quoi justifier sa présence sur l’affiche.

Par contre, si on parle de Channing Tatum. On peut regretter que l’un des Joe, Mouse, ne soit pas davantage cité. Il est incarné par Joseph Mazzello. Normalement ce nom ne vous dira rien mais c’est le petit gamin du premier Jurassic Park. Celui qui jouait avec son papy, sa sœur et ses lunettes IR puis qui a failli se faire bouffer par un T-Rex puis des raptors. Il fait aussi un gros câlin avec des brontosaures. C’est assez marrant de le revoir et ça fait prendre un petit coup de vieux.

« Pas de doute cette fois-ci [avec The Rock], on tient bien le descendant de Schwarzenegger et Stallone. »

Pour le reste, G.I. Joe : Conspiration bénéficie d’un beau casting de méchants face avec un gros The Rock. Pas de doute cette fois-ci, on tient bien le descendant de Schwarzenegger et Stallone. Ne lui reste plus qu’à avoir un personnage ultra-populaire parce que bon le Roi Scorpion, ça ne tient pas la cadence face au Terminator, à Rocky ou à Rambo. En tout cas, je croise les doigts pour lui car il le mérite. C’est simple, on ne voit plus que lui quand il apparaît à l’écran. On se rappelle comment il avait ridiculisé Vin Diesel dans Fast and Furious 5 au point de lui voler la vedette. On parle de Riddick tout de même!

Pour le reste, malheureusement, le scénario, je crois qu’ils l’ont oublié à la maison quand ils sont allés tourner parce qu’on a une très forte impression que le film a été amputé d’au moins vingt minutes pour maximiser les scènes d’action au détriment de l’intensité dramatique. Pourtant, il n’y a pas d’action jouissive sans enjeu. Du coup, on se retrouve avec une compil façon MTV de scènes d’actions sympathiques avec des bouts de scènes pêchés sur un porno. Pour l’action, je ne vais pas dire qu’elle m’a franchement ébloui parce qu’elle respirait un peu le montage haché, trop focalisé sur les héros au détriment de la construction de l’action.

« On se retrouve avec une compil façon MTV de scènes d’actions sympathiques avec des bouts de scènes pêchés sur un porno. »

Je m’explique, on a une succession de gros plans sur les différents héros dans différentes positions et les méchants bas de gamme passent à la moulinette. Les seules scènes à y échapper sont l’affrontement entre The Rock et celui qui a incarné le Punisher (Ray Stevenson) et celle très réussie où Snake Eyes fait le foufou avec une corde le long d’une falaise pour le passage le plus excitant du film notamment grâce à une belle 3D.

Ah oui, j’ai oublié de parler de Bruce Willis. Ben il n’y a pas grand chose à dire, il débarque vers le milieu, emballe quelques scènes d’action et des punch lines bien senties (« Appelez-moi Joe… », oh oui, appelez-le Joe) mais déjà vu mille fois en bande annonce. N’oublions pas non plus RZA à mourir de rire en maître de kung-fu zen et pour les fans de comic movies, la présence d’Adrianne Palicki qui aurait dû incarner Wonder Woman dans la série finalement annulée.

Conclusion

G.I. Joe : Conspiration n’est pas meilleur que le premier, ni moins bien. De quoi passer un moment sans se faire chier, avec plein d’explosions partout et un grand The Rock.

+– The Rock of course
– certains scènes d’action
– la scène où Magic Mike et The Rock jouent à Call of et où Mike sort une blague limite
– Snake Eyes et Storm Shadow
– je crois qu’ils ont oublié le scénario
– trop de scènes d’actions est dangereux pour la santé
– la réalisation des scènes d’actions laisse parfois à désirer à trop se focaliser sur les héros
5/10

GI-Joe-Conspiration affiche france

Publicités
A propos de l'auteur : (2786 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter ou Facebook.