Critique : Game of Thrones – Saison 8 – Finale

Poster de la huitième saison de la série Game of Thrones créée par David Benioff et D. B. Weiss

Indifférence

Fiche

TitreGame of ThronesTitre VO
CréateursDavid Benioff, D. B. Weiss
ActeursPeter Dinklage, Nikolaj Coster-Waldau, Lena Headey, Emilia Clarke, Kit Harington, Liam Cunningham, Sophie Turner, Nathalie Emmanuel, Rory McCann, Maisie Williams, Gwendoline Christie
Saison8Nombre d’épisodes6
Date de sortie15 / 04 / 2019Durée54 à 82 mn
GenreAction, Aventure, Drame, FantastiqueChaîne:HBO

Critique

Attention, cette critique contient des spoilers…

Cette année, trois sagas épiques prendront fin. On avait eu Avengers: Endgame et en attendant l’épisode IX de Star Wars, c’est la série phénomène Game of Thrones qui s’achève. L’épisode 6, The Iron Throne, a été diffusé dans la nuit du 19 au 20 mai 2019. Retour sur la conclusion.

C’est assez incroyable. Jamais je n’aurais cru qu’ils auraient pu foirer cette dernière saison à ce point. Tout menait pourtant vers un final épique qui aurait marqué à jamais l’histoire des séries télévisées.

Jenny of Oldstones

Tout commençait de la meilleure des manières avec des épisodes nous préparant à la guerre ultime contre l’armée des morts, Winterfell et le meilleur épisode de la saison à mes yeux : A Knight of the Seven Kingdoms (et pourtant, c’est très loin d’être le meilleur de la série). On y retrouvait ce qui faisait le charme et le succès de la série avec deux points culminants. Une sur Jenny of Oldstones, cette magnifique chanson interprétée par Podrick Payne (Daniel Portman), et l’autre sur l’émouvant adoubement de Brienne de Torth (Gwendoline Christie).

La technique sans émotion

Puis la catastrophe. Inutile de revenir sur The Long Night. Je l’ai déjà abordée dans une critique plutôt virulente. Sur cet épisode, j’avais atteint le point de non-retour. Néanmoins, j’espérais toujours que la suite me corrigerait.

Que nenni. Malgré de belles prouesses visuelles (et encore les effets spéciaux peinent trop souvent, notamment avec une omniprésence de fonds verts voyants), le scénario est toujours aussi faiblard. Pour ne pas dire ridicule. Tiens, je vais pas m’emmerder. Ridicule, il l’est, ce scénario. Tout semble rushé et la finesse de l’écriture a été jetée aux oubliettes pour se concentrer sur le « cool ». C’est bien beau de se taper des poses iconiques, mais s’il n’y a pas de contexte prenant, ça reste juste un truc joli.

La Revanche des Targaryen

Dès lors, j’ai fait mes adieux à la série via The Iron Throne sans ressentir d’émotion. Mais vraiment aucune. Pourtant, je suis ce qu’on appelle un public facile. C’est à peine si j’ai survécu à ma première séance d’Avengers: Endgame. J’avais le ventre noué sur le final du Retour du Roi et La Bataille des Cinq Armées. Je déverse des litres de larmes à chaque visionnage de Titanic. La seule chose que j’ai appréciée de tout l’épisode : c’est la parallèle très puissante entre Daenerys et Hitler. Iconiquement, c’était très fort au point de faire froid au dos.

À ce moment-là, j’étais prêt à accepter ce retournement de situation digne d’un Anakin « Le massacreur des gamins » Skywalker dans La Revanche des Sith concernant Daenerys qui se décide de cramer tout un peuple. Surtout après le fabuleux monologue de Tyrion (Peter Dinklage). Mais direct, ils la font crever dans une scène digne d’un (mauvais) film d’Hollywood. Sans aucune originalité, de surcroît. Cersei/Jaime et Daenerys/Jon, même combat. Le plus dur dans tout ce délire, c’est que j’avais comme l’impression que les acteurs, pourtant véhicule des émotions du spectateur, n’étaient pas investis. Ils ne semblaient pas y croire.

La pire réaction

Comme il n’y avait pas d’émotion, c’est sans prendre plaisir que j’écris ces lignes. Autant The Long Night m’avait au moins mis dans une colère noire au point qu’en faire la critique m’a servi de catharsis, autant l’ultime épisode de Game of Thrones m’a laissé indifférent. « Indifférent », je pense que c’est le pire mot que j’aurais pu associer à un tel final. En cela, on peut dire que les showrunners ont réussi à me prendre par surprise. Je m’attendais soit à être fou furieux, soit à être aux anges. Mais indifférent ? Non.

Comme peut-on expliquer un tel désastre ? Je sais que le mot « désastre » est fort, mais il est difficile d’en utiliser un autre me concernant. Je ne suis pas le seul si je me fie aux différentes réactions et à la moyenne des notes des épisodes sur IMDB. Bordel, The Iron Throne a une moyenne de 4,4/10 pour 143 579 votes.

Je pense que la solution est toute trouvée dans l’actualité. Les showrunners et créateurs de la série, David Benioff et D.B. Weiss, ont été embauchés par Lucasfilm pour une série de films dans l’univers de Star Wars. On parle d’une trilogie par leur soin et une autre par Rian Johnson. Récemment, on a appris que c’est celle du duo de GoT qui sortira en premier. Mais faire un film Star Wars ne se fait pas rapidement. Il faut du temps. Or avec une telle série entre les mains à gérer, c’est compliqué d’en trouver. Quelle est la solution ? Tout rusher.

Mème expliquant le désastre de la huitième saison de Game of Thrones
L’explication du désastre

N’empêche, je serais Lucasfilm. Après avoir vu la huitième saison de Game of Thrones et la qualité d’écriture de la série une fois qu’elle a dépassé les livres. Je serais inquiet. Très inquiet.

Trop vite, trop fort

Dans cette dernière saison, il y a deux intrigues majeures. Le Roi de la Nuit et la Mad Queen. Je ne pense pas aller trop loin en disant que chacune des deux intrigues aurait mérité une saison entière. Ainsi, la première aurait permis de rendre hommage au Roi de la Nuit avec une véritable saison digne de la trilogie du Seigneur des Anneaux où le peuple de Westeros, pas seulement celui de Winterfell, aurait été aux portes de l’Apocalypse.

La seconde aurait montré la descente aux enfers de Daenerys et l’émergence de la Mad Queen au lieu d’être réduite à un simple twist à la Anakin Skywalker. Si on pouvait pardonner, à George Lucas, ce trop rapide passage d’Anakin à Dark Vador car c’est ardu à faire dans le cadre d’un blockbuster hollywoodien, comment peut-on le faire au duo Benioff et Weiss ? Ils en avaient la possibilité.

Au niveau de l’histoire, au-delà du twist pour faire twist, comment ne pas trembler devant l’idée que Bran soit roi ? Un manipulateur de cette envergure… Ça m’a vraiment fait flipper.

Seul véritable bonheur de la saison

Bref, des adieux sans gloire. Un gâchis. Mes seuls moments de bonheur sur cette saison ? Les hilarants mèmes qui ont fusé sur le net. J’en ai choisi que quelques-uns, mais il y en a des dizaines vraiment excellents.

Par à qui il ne reste plus qu’une chose à faire, se tourner vers les livres, le21 mai 2019.

Conclusion

C’est sans plaisir que j’ai écrit la critique de la huitième et ultime saison de Game of Thrones. Autant The Long Night m’avait mis dans une colère noire au point d’en faire une critique pour m’en servir comme catharsis, autant la fin m’a laissé indifférent. « Indifférent », je pense que c’est le pire mot que j’aurais pu associer au final. En cela, on peut dire que les showrunners ont réussi à me prendre par surprise. Je m’attendais soit à être fou furieux, soit à être aux anges. Mais indifférent ? Certainement pas.
4/10

9 réflexions au sujet de “Critique : Game of Thrones – Saison 8 – Finale”

  1. Bon ce que j’ai à dire sur ce final (je vais pas faire comme d’hab, je vais aller assez vite). Comme bcp de gens, j’adore GoT. C’est pas ma série préféré et je ne la considère pas forcément comme la meilleure série du monde (mon avis irait plutôt vers Banshee) même si je comprends facilement pourquoi on le pense.

    Sur cette saison 8, j’ai été…perturbé. Pas autant en colère que d’autres mais honnêtement pas transporté. J’ai eu une grosse impression de rush dans cette saison, le menace des Marcheurs Blancs ayant été trop rapidement dissipée et la mort de Cersei. Par contre, j’ai aimé l’ambiance terrifiante de la bataille de l’épisode 3 et j’ai trouvé le Cleganbowl génial. Quant à Daenerys, son retournement est très rushé mais en dehors de ça, son basculement ne m’a pas tant perturbé (probablement parce que je l’ai jamais vraiment aimée donc la voir tourner tarée signifierait qu’elle allait y passer ce qui m’a fait plaisir).

    Bon maintenant le final. Première partie excellente, nihiliste et vraiment grave au possible. Daenerys a complètement viré et est bien flippante, les réactions des personnages sont plutôt bonnes et même si c’était prévisible, Jon qui poignarde Dany était un moment fort. Tout comme le moment où Tyrion jette son insigne.
    Et c’est à partir de là que tout est foutu en l’air pour moi. Bran roi des 6 royaumes, pourquoi pas. La justification peut convenir mais ce que je reproche, c’est qu’on nous a hypé pendant 7 saison presque pour une personnage qui au final auraiit servi d’enregistreur avec des cheat codes pour Dragon’s Lair. Sansa c’est ok, Vergris je voulais le voir crever (d’autant que vu qu’il s’est barré à la fin, Jon pouvait pas rester, sachant que Bran a accepté des largesses pour le Nord et Sansa ?), le roi élu en deux minutes, Arya qui se casse pour un destin d’exploratrice (euh…mouais bon allez).
    Pour Jon, je comprends surtout pas pourquoi il se barre dans les terres sauvages à la fin. Je veux bien accepter que son sort c’est l’exil mais bon. Ah et merci pour le foin de la prophétie hein. Nan parce que ok, il a tué Dany et donc sauvé le monde d’une folle furieuse mais un peu plus de gloire, ça aurait été trop demandé ? Et qu’on me sorte pas le coup de déconstruction du héros, etc, parce que cette justification est nulle.

    Ah et sinon, je peux savoir pourquoi Tyrion est effacé de l’histoire ? C’est Sam qu’a voulu faire un coup de pute ou les scénaristes ont jugé que ce serait malin ? Nan parce que Tyiron est juste un des personnages les plus importants du show alors va falloir m’expliquer parce que s’il y a bien un perso qui méritait d’être mentionné, c’est lui.

    Tout ça pour dire que Game of Thrones est parti presque sans étincelles. Rien de vraiment transcendant ou marquant mise à part les premières scènes. Au lieu d’un final grandiose ou bouleversant, on a une première partie superbe mais une véritable fin sans intensité. Le plus triste, c’est que ça fait très bizarre de se dire que ça y est, GoT est terminé. Et pas sur une note ultra intense ou réellement forte. Dommage.

    4,5/10

    • Encore Sansa, j’ai du mal à comprendre sa réaction. « Le peuple du Nord ne veut pas s’agenouiller devant un nouveau roi… » en mode grande soeur qui sait mieux que toi. Euh ? On parle Bran Stark, là ! Pas du premier péon venu. Tout ça pour avoir un destin de reine permettant de donner une scène de couronnement stylée mais malgré tout hors propos. Que dire aussi de l’autre coup de pute de cette dernière : « Bran’s dick is useless. » ? Non, mais franchement… Si ça te casse les couilles que ton petit frère devienne roi, dis-le…

      Pour Jon, on peut aussi halluciner devant le fait que les Immaculés ne l’aient pas mis en pièces au lieu de le foutre prisonnier.

      Pour Tyrion, ce n’est pas Sam qui est derrière le roman, il me semble. C’est la preuve que l’Histoire, avec un grand H, ne retient pas forcément les héros de l’ombre. Par exemple, Imitation Game.

      Je croyais au départ qu’HBO avait des plans pour des spin-off comme, par exemple, avec Arya. Il n’y avait que ça qui justifiait, à mes yeux, cette fin mièvre. Mais même pas vu que ça a été démenti…

      • Clairement, la grande classe aurait été de voir John devenir le maitre du dragon et s’emparer du trône, a un moment j’y ai cru !, après tout c’est un Targarien ! En étant maître du dragon, personne n’aurait moufté et surement pas les immaculés, quitte à en cramer un ou deux milles, pour l’exemple. Ensuite, Cramer Sansa pour sa rébellion et renvoyer Bran à ses corneilles… sans dec ! Bon peut être pas cramer Sansa… mais l’envoyer sur le mur ! ha oui !Juste pour lui apprendre à se la jouer !
        Je ne sais pas si vous êtes pareil mais ça fait un peu bâclage pour finir… dommage cette série méritait mieux ! Le craquage de Denerys après tout ce qu’elle a vécu et promis ? Si prêt du but et tout foutre en l’air sur un mouvement d’humeur ?
        Plus sérieusement, le choix de Bran est le choix juste dans le contexte mais la fin de John laisse un goût amer , c’était le seul capable d’unir tout le monde et on ne comprend pas trop ce qu’il va faire au nord à la fin ? Peut être fomenter la prochaine rébellion des Nordiens ?
        Au final, tout ça ne fait pas fini, on dirait qu’une suite est possible…

        • Moi, j’aurais bien vu une fin où soit le Roi de la Nuit, soit Cersei gagne. Histoire de nous laisser sur un traumatisme.

          Vu que le Roi de la Nuit meurt dans l’épisode 3, j’espérais que Cersei arrive à tuer tout le monde durant l’ultime bataille et qu’elle finisse sur le trône. Mais seule. Avant de mourir assassiner par un péon quelconque.

          Ca, ça aurait été un fin culottée.

          C’est marrant, les showrunners disaient que tout le monde n’allait pas aimer cette fin. Si tu t’y attendais, pourquoi ne pas y avoir été franco avec une fin qui aurait pris tout le monde de court comme Les Sopranos. Pas ce truc ultra prévisible…

          • Je partage, la fin est timorée. Le roi de la nuit qui l’emporte puis redevient humain en retrouvant le sort qui l’a transformé et on découvre que c’est Ayris Tagarien qui revient ! Ça aurait été une surprise et une fin badass !!

  2. J’ai pas encore vu ces episodes donc je peux pas trop parler de la technique et de la realisation, mais au niveau du scenar … putain de bordel de merde …

    C’est d’une nullité incroyable.
    Je veux dire, j’ai jamais ete un fan hardcore de cette serie, je l’aimais beaucoup mais pas autant qu’un Breaking Bad par exemple.
    Mais la vitesse a laquelle ils ont rushé cette fin (parce que c’est une decision des scenaristes d’arreter cette saison, HBO aurait volontier continué) … c’est clair que ca sent le Star Wars en attente …

    D’ailleurs Disney doit se poser des questions en ce moment. Les mecs sortent d’une crise majeure aupres des fans, avec une detestation totale de Rian Johnson avec son episode 8 , Abrams a moyennement reussi l’episode 7 donc le 9 est pas hyper attendu non plus, et on peut y ajouter un « Solo » plutot nul a chier qui a eu un des plus mauvais BO de l’histoire SW (enfin, LE plus mauvais) …
    Ils prennent ces deux mecs en se disant que eux cristallisent l’amour de millions de fans de GoT, et juste a la fin … ils font cette merde qui risque de les faire etre detesté de plus en plus au fil des semaines et des mois … 😀
    Ils ont parié encore sur le mauvais cheval 😀

  3. ah Game of Thrones!
    Toutes ces années passé à te suivre pour ça. Tous ces grands moments pour ça. Cette Saison 8 m’a juste fatigué. Les éléments de la saison auraient put être puissants et efficaces certains le sont même(Daenerys qui tourne en Mad Queen why not? La mort de Nigth King aussi et tous le reste avec ce cleganbowl assez jouissif) mais quel traitement bâclé, nul à chier et tous les abjectifs depreciatifs du monde… des personnages (ce qui faisait le coeur de GOT) et j’en parle pas de cette fin plus amère que douce (Bran à trouver un fauteuil plus prestigieux pour nous faire chier, shit) la seul que je peux sauver de ce désastre c’est Arya avec sa fin d’Exploratrice mais le reste (Jon, pourquoi faire ça a Jon même si c’est plutôt poétique ? ce côté retour à la case depart). Juste fatigué. Mais je reste persuadé que GOT restera une série importante rien qu’en terme de mise en scène et d’ambition(c’est la saison la plus spectaculaire au moins) c’est juste… triste de la quitter sur cette note. Triste.

    • Je suis tellement dégoûté que je vais me mettre aux bouquins, histoire d’avoir une fin grandiose à la hauteur de la série si George R. R. Martin décide d’enfin le boucler. En même temps, qu’il prenne son temps au lieu de nous rusher comme ça a été fait pour la huitième saison.

      On sent trop, dans cette saison, l’accent mis sur la technique au détriment de la narration.

      Le plus flippant pour Star Wars, c’est que David Benioff et D.B. Weiss ont réalisé le dernier épisode et vu sa « qualité » globale, ça fait flipper. Gros problème de rythme. Fonds verts voyants, en veux-tu, en voilà. Narration éclatée. Jeu d’acteur moyen.

      Pour Arya, y a quand même un truc chelou:

      https://marvelll.fr/wp-content/uploads/2019/05/Game-of-Thrones-Saison-8-episode-6-meme-arya-bran.jpg

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest