Critique : Evil Dead (2013)

Evil Dead
« Eat it, bitch ! »

Fiche

Titre:Evil Dead
Réalisateur(s):Fede Alvarez
Scénariste(s):Fede Alvarez, Rodolfo Sayagues, Diablo Cody, Sam Raimi
Acteurs:Jane Levy, Shiloh Fernandez, Lou Taylor Pucci, Jessica Lucas, Elizabeth Blackmore
Titre original:Date de sortie:1 mai 2013
Pays:États-UnisBudget:14 000 000 $
Genre:Épouvante, Horreur, ThrillerDurée:1h30

Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

Photo du film Evil Dead réalisé par Fede Álvarez
« Hé, dix euros la pipe, ça te dit ? »

Critique

Evil Dead, deux mots qui font rugir les fans de film d’horreur. Pour ma part, ils sont loin de faire partie de ma culture cinématographique, n’ayant vu ni le premier, ni le second. Seulement un troisième épisode que j’ai trouvé sympathique sans plus (non, ne me frappez pas). C’est donc avec une joie non dissimulée que j’accueille le film le plus terrifiant de tous les temps (ben quoi, c’est marqué sur l’affiche).

Cet Evil Dead n’est pas l’œuvre de Sam Raimi (un vrai Evil Dead 4 est tout de même prévu), l’homme derrière la caméra est l’uruguayen Fede Alvarez (il ne fait pas parti du FBI). Ce bonhomme s’est révélé avec le sympathique court-métrage Panic Attack ! et comme je suis sympa, je vous le file :

Si je n’ai jamais vu Evil Dead, j’ai tout de même des connaissances sur la saga, rudimentaires certes mais universelles : Bruce Campbell, Ash, tronçonneuse à la place de la main, utilisation d’un fusil à canon scié et d’une machette, démons. En commençant le film, surprise, aucun des personnages ne s’appelle Ash. On comprend dès lors que c’est un nouveau qui va prendre sa place. D’ailleurs pour l’anecdote, les initiales des personnages forment le mot DEMON : David, Eric, Mia, Olivia et Nathalie. Bref, le réalisateur nous fournit un formidable jeu de piste pour essayer de deviner qui sera le nouveau Ash et en profite pour jouer avec nous en multipliant les faux indices sur le fameux bras coupé. On peut être déçu par l’Ash final mais finalement, c’est le meilleur choix…

Spoiler : qui est le nouveau Ash ?

En fait, il n’y en a pas. Longtemps, on pouvait croire (même si c’est trop facile) qu’il s’agirait de David (c’est d’ailleurs le premier personnage à apparaître) surtout lorsqu’il dispose des mêmes vêtements qu’Ash. On y croit encore plus en voyant la tronçonneuse mais finalement c’est Mia, la véritable héritière d’Ash, un choix logique tant l’actrice est énorme dans le film. Au bout du compte, c’était même prévisible.

Pour le reste, Fede Alvarez réalise un presque sans faute. Les décors sont superbement angoissants, merci la Nouvelle-Zélande à nouveau. Les effets numériques invisibles (apparemment, il n’y en a pas mais la fille qui se fait cramer, j’ai un peu du mal à y croire). Surtout le film est ultra gore ! 25 000 litres de faux sang ! Une vraie boucherie (mention spéciale à la dernière scène). Les effets horrifiques sont très soignés et jouissifs. Pareil pour les créatures. Par contre, le film est loin de faire peur. Très loin même. On pourrait limite accuser le distributeur de faire de la publicité mensongère mais peu importe parce qu’on sait qu’Evil Dead, c’est du fun horrifique et non pas de l’épouvante.

« Le film est ultra gore ! 25 000 litres de faux sang ! Une vraie boucherie. »

L’autre avantage de ce remake, c’est qu’il est court. On va vite à l’essentiel sans se perdre dans des mises en place à rallonge. En contrepartie, généralement ça donne souvent des personnages fades mais bizarrement, c’est loin d’être le cas ici. Comme quoi, il suffit de trouver des bons acteurs, des bonnes répliques et on passe les descriptions à rallonge. Enfin, je dis « il suffit » mais ce n’est pas évident tout de même.

D’ailleurs, ne partez pas tout de suite à la fin, il y a une…

Spoiler : la scène post-générique

Vous l’avez manqué ? On y voit Ash ! Pour annoncer Evil Dead 4 ? Décidément, les films Marvel donnent des idées parce que cette scène n’est pas sans rappeler celle d’Avengers. En tout cas, sachant qu’une suite à ce Evil Dead est prévu, on se demande si finalement, ils ne vont pas fusionner Evil Dead 4 et Evil Dead 2… Ouh là ça veut rien dire ce que je viens de dire. Disons, s’ils ne vont pas fusionner Evil Dead 4 (original) et Evil Dead 2013 2. Voilà! En tout cas, ce serait une bonne idée. Pourquoi pas Mia qui va affronter un Ash devenu démoniaque (parce qu’il a quand même une tronche bizarre sur la vidéo). 

Photo du film Evil Dead réalisé par Fede Álvarez avec Mia (Jane Levy)
Qu’a-t-elle vu ? Pour le savoir, direction le cinéma ! Ou alors tu me files un euro, ça coûte moins cher, niark, niark…

Conclusion

Jouissivement gore, le remake d’Evil Dead accomplit sa mission. Maintenant, il est temps d’avoir un Evil Dead 4.

+– du gore, du gore, du gore
– le jeu de piste pour savoir qui est le nouveau Ash
– les décors
– les prothèses
– j’en veux encore plus
Trophée7/10

Pin It on Pinterest