Critique : Epic : la bataille du royaume secret

Affiche française du film Epic : la bataille du royaume secret
Martine chez les Minimoys

Fiche

D’après le roman The Leaf Men de William Joyce
Titre:Epic : la bataille du royaume secret
Réalisateur(s):Chris Wedge
Scénariste(s):Daniel Shere, Tom J. Astle, Matt Ember, James V. Hart, William Joyce
Voix (VO):Amanda Seyfried, Josh Hutcherson, Steven Tyler, Colin Farrell, Christoph Waltz, Beyoncé Knowles, Aziz Ansari, Chris O’DowdVoix (VF):Mélanie Laurent, Jérémie Renier
Titre original:EpicDate de sortie:22 mai 2013
Pays:États-UnisBudget:
Genre:Animation, Aventure, FamilleDurée:1h42

L’histoire d’une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu’une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s’allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d’humour afin de sauver leur monde… et le nôtre.

Epic : la bataille du royaume secret Photo
« Je sais que tu me kiffes mais de là à m’offrir une fleur, tout de même. C’est moi l’homme. »

Critique

Co-réalisateur de L’Âge de glace et d’un Robots de triste mémoire, Chris Wedge part en solo avec Epic : la bataille du royaume secret qu’on nous promet épique! Ouais, elle était facile celle-là.

Je vais être direct, je veux coucher avec toi. Non merde, je me suis trompé, je voulais dire: « Je n’ai pas été emballé par ce nouveau film d’animation », un peu de tenue tout de même Marvelll. Revenons à nos moutons, Epic : la bataille du royaume secret foire un peu tout sauf sa dernière partie. D’un, les personnages principaux sont loin d’être charismatiques (c’est foutu pour les produits dérivés) mis à part Ronin et d’une moindre mesure, le duo escargot/limace. De deux, tout ça respire le sentiment de déjà-vu, une sorte de combo Chérie, j’ai rétréci les gosses/Le Monde des Borrowers mâtiné d’un peu de fantasy. De trois, l’humour est loin d’être réussi sauf pour la limace dont l’amour pour MK (l’héroïne) est assez fendard mais ce n’est pas suffisant. De quatre, les scènes d’action n’ont rien de transcendantes (pire même, j’ai réussi à m’endormir sur l’une d’entre elles). La 3D? Franchement dispensable.

« Epic : la bataille du royaume secret ne fera pas long feu dans les salles françaises. »

Ben merde, je n’ai déjà plus rien à dire… Quelle tristesse. Un peu à l’image de ce Epic : la bataille du royaume secret qui ne fera pas long feu dans les salles françaises. Faut que je trouve quelque chose à dire quand même, je ne peux pas vous laisser avec une critique aussi courte. Laisse-moi réfléchir… Il y a bien des trucs à commenter… Euh… Ah oui, le méchant d’Epic ressemble furieusement à celui d’Arthur et les Minimoys (Maltazard), non? Regarde la photo en dessous. Tu me diras « Ouais peut-être, et? » et pam, premier râteau (tu m’as l’air d’être difficile, toi). Ah oui, le papa de l’héroïne, on dirait Wayne Szalinski de Chérie, j’ai rétréci les gosses en beaucoup plus moche (à tel point que ça en devient presque gênant, l’ordi a merdé au rendu ou quoi?). Pis, il a presque le même casque. Tu me diras « Ouais peut-être, et? ». Aie, le deuxième râteau a touché mon pif, ça fait mal ça! Allez, arrêtons les dégâts là, je n’ai pas envie de finir comme Ryan Gosling à la fin d’Only God Forgives. Sinon allez? Pour mon effort, tu veux bien coucher avec moi?

Epic : la bataille du royaume secret Photo
« Cousin de Maltazard, ça te fait quoi d’affronter Martine? Déjà qu’elle a failli crever à la ferme. Ça devrait être facile non? »

Conclusion

Epic : la bataille du royaume secret est un film d’animation dont on peut aisément s’en passer tant il n’a rien à offrir sinon une dernière partie qui remonte le niveau.

+– la dernière partie
– la limace
– l’action
– le design d’ensemble
– l’humour en général
– vaut mieux revoir Chérie, j’ai rétréci les gosses
4/10

Pin It on Pinterest