Critique : Prometheus

Une nouvelle mythologie

Fiche

Préquel de la saga Alien
Réalisateur(s): Ridley Scott (Alien, le huitième passager)
Scénariste(s): Jon Spaihts (The Darkest Hour), Damon Lindelof (Cowboys et envahisseurs)
Acteurs: Michael Fassbender (Shame), Charlize Theron (Young Adult), Noomi Rapace (Babycall), Idris Elba (la série Luther), Patrick Wilson (Insidious), Guy Pearce (Lock Out), Rafe Spall (Anonymous), Logan Marshall-Green (la série Dark Blue), Sean Harris (la série The Borgias), Kate Dickie, Emun Elliott, Benedict Wong
Pays:USADate de sortie:30 mai 2012
Genre:Action, Épouvante, Horreur, Science fictionDurée:2h03
Budget:150 000 000 $
Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Critique

Prometheus ou le pari casse-gueule de Ridley Scott car malgré toute la bonne volonté du monde, il est tellement facile de s’attirer les foudres des fans de la saga Alien. D’ailleurs, on pressent que Ridley Scott l’a compris via les nombreuses interviews où il explicite que Prometheus est une nouvelle mythologie dissociée d’Alien même s’il partage le même univers. On pourrait croire à un argument bidon destiné à calmer la foule en colère seulement ce n’est pas le cas, j’y reviendrais plus tard.

On ne va pas tourner autour plus longtemps, pour Marvelll, Prometheus est une petite déception car il n’est pas le film de SF révolutionnaire promis. Toutefois, cela reste un excellent film. Son plus gros défaut est qu’il ressemble dans les grandes lignes au premier Alien, un peu le même mal que le préquel de The Thing sorti l’année dernière. On pourrait même parler de remake maquillé si Prometheus n’apportait pas beaucoup contrairement justement à The Thing.

Il faut se rappeler dans le premier Alien du fameux Space Jockey, cette créature extraterrestre qui était le premier contact entre l’humanité et une race d’une autre planète. Ridley Scott regrettait que cette créature ait été complètement éclipsée par le Xénomorphe. Il voyait donc en Prometheus, l’occasion de faire tomber le rideau sur le mystère quant à l’origine de cette créature au look bizarre. C’est bien le cas, Prometheus dévoile tout à propos du Space Jockey rajoutant un pan dans la mythologie Alien déjà très diversifiée.

De plus, il est très important de souligner que la planète où se déroule Prometheus n’est pas la planète où se pose le Nostromo donc le Space Jockey que nous verrons dans Prometheus n’est pas celui d’Alien, le huitième passager. La planète non-colonisée d’Alien, le huitième passager est LV-426 (d’ailleurs rebaptisée Acheron dans Aliens, le retour où elle est colonisée par des humains – monumentale erreur comme dirait l’autre) et celle de Prometheus est LV-223. Je tenais à le préciser parce que je n’étais du tout au courant en regardant le film et à la fin, j’ai pesté devant les très nombreux problèmes de raccords entre Prometheus et Alien, le huitième passager. C’est en me renseignant sur internet que je me suis aperçu qu’il n’y avait pas lieu de rester bloqué sur ces problèmes vu qu’ils n’existent pas. Le film devient nettement meilleur quand on le sait.

Je n’en dirais pas plus sur l’histoire mais elle demeure réussie en réussissant à dévoiler une intrigue soutenue et de nouvelles scènes chocs malheureusement la faiblesse du scénario pénalise beaucoup l’ensemble notamment sur les dialogues manquant de profondeur et une réflexion méta-physique restée sur le plancher des vaches sans oublier les artifices parfois bidons (les deux scientifiques qui se paument dans le vaisseau alors qu’ils disposent du sommet du hightech – la connerie n’a donc pas de remède dans le futur ?). Quel dommage surtout que le sujet de départ a amené monts et merveilles sur le net avec les élucubrations les plus farfelues et bandantes. Au vu du résultat final, je ne peux pas dire que j’ai été déçu mais ça fait beaucoup penser à Lost où les réponses amènent encore plus de questions (il n’est donc point étonnant de voir qu’un des scénaristes de Prometheus a officié sur la série culte). D’ailleurs en passant pour ceux qui n’ont pas compris le premier plan du film :

Spoiler : explication du premier plan du film

Il s’agit tout simplement de la création de l’humanité, la créature boit un liquide noirâtre qui a pour conséquence de déconstruire sa séquence ADN par la suite reconstruite lorsqu’il tombe dans l’eau. Une belle manière de concilier mythologie et darwinisme. Ce sont eux qui ont injecté la vie sur notre planète à partir du sacrifice d’un des leurs. Ce qui explique la correspondance ADN lors de l’étude de Shaw.

Le point le plus majestueux de Prometheus concerne la réalisation. Ridley Scott s’y éclate et livre parmi les plus beaux plans de l’espace jamais vus depuis le fabuleux générique d’ouverture d’Avatar. Sans compter de nombreuses scènes chocs même si elles ne traumatiseront pas toute une génération comme avec le premier Alien. Ma préférée va de loin pour :

Spoiler

la scène de césarienne avec Shaw qui se démerde toute seule comme une grande. Une séquence tendue comme un string taille 36 sur le cul d’une vache.

On pourra regretter la perte du sentiment de claustrophobie inhérent à l’épisode où il y avait un huitième passager (j’essaie de trouver d’autres appellations pour le premier Alien, j’en ai marre de répéter le titre) mais on récupéra un film bien plus spectaculaire (encore des regrets par rapport à la bande annonce qui en montre trop – au moins les scènes chocs sont préservées).

Les effets spéciaux sont à tomber par terre bien aidés par une 3D absolument sublime notamment sur les plans avec des décors naturels comme la grotte du début ou dans l’espace où jamais la 3D ne sera aussi majestueuse. Il faut savoir aussi que Ridley Scott a voulu minimiser les fonds verts ce qui expliquent les décors impressionnants parsemant le film. On parle aussi de constructions humaines absolument gigantesques. Les 150 millions du budget sont largement investis. A noter aussi une conversion en 3D superbe d’une scène de Lawrence d’Arabie.

Un petit reproche vis à vis de la musique qui n’arrive jamais à reproduire celle superbe de la bande annonce. Elle passe presque inaperçu.

Le casting est tout simplement phénoménal car il réunit les acteurs les plus over the top du moment : Fassbender, Theron, Rapace, Elba (quelle classe ce mec) et Guy Pearce. Mais la palme des rôles les plus marquants est à décerner à Fassbender et Rapace. Fassbender parce qu’il incarne à la perfection un androïde (David, pour l’anecdote, les robots dans la saga Alien ont des noms suivants les lettres de l’alphabet ainsi on a Ash dans Aliens le retour, Bishop dans Alien 3 et dans Alien, la résurrection, c’est Call) fasciné par Lawrence d’Arabie dont il reprend les manières légèrement excentriques et pour cette séquence géniale où il déambule seul dans le Prometheus. Rapace pour sa capacité magique à passer d’une femme fragile à une femme forte mue par un instinct de survie n’ayant rien à envier à celle de Ripley. Prometheus a sa Ripley et Noomi Rapace a enfin le grand rôle hollywoodien mérité (parce que bon Sherlock Holmes 2, hum hum).

D’ailleurs pour ceux qui n’ont pas bien compris ce qui a tué ou les objectifs des Prométhées (c’est mon petit nom que je donne aux créatures de la même race que le Space Jockey), voilà les explications :

Spoiler : explication des zones d’ombres du film

Après avoir donné naissance à l’humanité, les Prométhées sont revenus sur leur décision et décident de la détruire (l’explication n’est pas donnée mais on peut imaginer pleins de choses, ma préférée, en même temps la plus logique, est la même décision que celle des humains pour détruire les machines dans la saga Terminator afin d’assurer leurs survies car pour les Prométhées, l’humanité est une création qui a échappé à leur contrôle et qu’il convient de détruire avant qu’elle ne gangrène l’univers). Pour la détruire, ils décident de fabriquer une ADM (Arme de Destruction Massive), pour ce faire, ils établissent un laboratoire sur une planète déserte afin de mener à bien leur projet sauf que ben ça se dégoupille mal et ça leur pète à la gueule.

Mais, vont me dire certains, il n’y a pas d’Alien alors qui les a tué ? Tout simplement le même mal qui touche l’un des membres de l’équipage (un espèce de ver rentre dans son corps) devenant fou furieux. On ne pouvait pas rêver meilleur moyen pour détruire une planète que de transformer les gens en mutants sanguinaires (oui parce qu’en plus, ils sont ultra durs à tuer).

Là où les choses déraillent un peu, c’est dans la soif de curiosité de David. Il fait sa petite expérience en soumettant le fameux liquide noir dans le verre du beau gosse Holloway et en plus, le sujet couche avec sa petite amie Shaw. Paf elle tombe enceinte et accouche d’une poulpe, créature tout droit sorti de l’imagination de Lovecraft, cette dernière finit par choper un Prométhée et lui fait l’amour comme jamais. Le fruit de leur union passionné sera une créature proche de l’Alien qu’on connaît (toutefois les différences biologiques s’expliquent par le fait qu’elle s’est accouplée avec un Prométhée et non pas un humain). Peut-être que cette dernière sera capturée et expérimentée dans LV-426, bien sûr ça va encore dérailler (il ne fait pas bon de manipuler les Xénomorphes, nous, on l’a enfin compris) et les milliers d’œufs n’attendront que le Nostromo pour lancer la saga culte aux quatre épisodes. Voilà, je pense avoir fait le tour des différentes questions qu’on pouvait se poser après le visionnage de Prometheus.

Y aura-t-il un Prometheus 2 ?

Spoiler : explication des zones d’ombres du film

Au vu du final, on n’a que peu de doutes (Noomi et Fassbender à l’assaut de la planète d’origine des Prométhées, un concept ultra-bandant) et on l’espère de tout notre cœur mais…

ça dépendra du résultat au box-office du film. L’équipe du film, Ridley Scott en tête, semble en tout cas le vouloir. Il y a en tout cas les matériaux pour bâtir une nouvelle saga dans la même veine que celle d’Alien.

Conclusion

La déception de Prometheus se situe au niveau qu’il nous était vendu comme étant le 2001, l’Odyssée de l’espace nouvelle génération mais finalement, il ne s’agit que d’un film commercial, bien emballé au passage. Ridley Scott avait même dit de Blade Runner dans Mad Movies qu’il s’agissait d’un film davantage artistique que commercial, un propos pas anodin car il permet de souligner que Prometheus est bien un film commercial dans son esprit.

Toutefois, il demeure indispensable à tous les fans de la saga Alien tant il apporte à la mythologie.

+– La réalisation
– Les effets spéciaux
– Le casting
– Une nouvelle mythologie dérivée de celle d’Alien
– Des scènes chocs
– Ressemble au premier Alien
– Le scénario en deçà de ce qu’on attendait
8/10

PS: pour bien vous plonger dans l’ambiance avant le film, je vous conseille de voir les deux vidéo extraordinaires suivantes (absentes du film et preuve absolue du marketing viral qui a fait fureur pour Prometheus):

N’oubliez pas d’activer les sous-titres sur celle-là:

Advertisements
A propos de l'auteur : (2838 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • # SPOILER #

    Intéressant, je n’avais pas abordé les choses de cette manière, ce qui explique le côté génial de Prometheus (différent niveau de lecture possible). Toutefois:

    – concernant le passage du début, comment expliques-tu la présence de l’eau (via la cascade) alors qu’il n’y en a pas sur LV-223. A aucun moment, on n’en voit. D’ailleurs, les personnages semblent estomaqués lorsqu’il découvre la présence de l’eau à l’intérieur du vaisseau (terraformation). De plus, il est clairement dit que la température est extrêmement faible : -23 degré si je me plante pas. Donc ça pose problème vu que l’eau se solidifie en dessous de zéro degré… Le liquide noir est avant tout un produit de leur fabrication (c’est d’ailleurs ce qui suinte des oeufs en métal) et c’est ce qui tue Holloway.

    En plus, le vaisseau qu’on voit (directement sorti d’Independence Day 😆 ), il se barre quand même, le mec n’empêche rien du tout.

    – là, j’avoue que je ne sais pas mais ça ne va pas avec mon hypothèse qui présuppose qu’il n’y a pas d’Alien à ce moment-là. Les cadavres sont empilés sans aucun buste explosé de l’intérieur 😉 . Comme je le souligne, c’est plus le ver directement sorti du liquide noir qui semble les avoir tué. Il rentre à l’intérieur des mecs, les rend fou et les pousse à s’assassiner entre eux (un peu comme Dead Space). Or le space jockey sur LV-426 a le buste explosé…

    – on peut penser que la reconstruction de l’ADN dans l’eau a amené à la construction du premier noyau et donc de l’origine de la vie sur Terre. Les Prométhées n’ont donc pas seulement créé l’homme mais toute espèce sur Terre. Après évolution aidant, l’homme a pris la place de l’espèce la plus forte et se rapproche de plus en plus des Prométhées du coup, ces derniers ont flippé et ont décidé de les décimer. Par contre, il n’est pas dit que les Prométhées ont un matériel génétique identique à 100 % juste qu’il y a correspondance, ce qui est très différent.

  • # SPOILER #

    Les explications que tu donnes n’ont rien d’absolu, libre à chacun d’y voir ce qu’il veut… et évidement je ne suis pas d’accord : mrgreen :

    – Concernant la scène du début, j’y vois plus un Space Jockey renégat qui se sacrifie pour répandre les xénomorphes sur LV-223, la planète laboratoire, afin d’empêcher ses semblables d’éradiquer l’humanité. Justification: les paysages ressemblent beaucoup à ceux qu’on survole à l’arrivée du Prometheus ET il boit un liquide noir qui s’approprie son ADN… le noir étant la couleur des xénomorphes qui comment de part hasard piratent littéralement les organismes qu’ils infectent…

    – Concernant le lien avec LV-426, il est pour moi évident que le vaisseau échoué sur LV-426 a décollé de LV-223 il y a 2 000 ans au moment de « la grande panique » avec un pilote infecté par une reine à son bord… et s’est écrasé suite au chestburst. On sait qu’il y a plusieurs vaisseaux et que les Space Jockey sont partis dans la précipitation. Il est donc probable qu’un d’entre eux ait réussi à décoller.

    Et… j’ai énormément de mal avec toute écorchure faite à Darwin… va falloir expliquer pourquoi/comment les Space Jockey partagent 99% de leur code génétique avec les chimpanzés  😯

  • # SPOILER #

    Ouh là, c’est chaud. Bon reprenons ton commentaire point par point 😛

    – j’ai regardé la bande annonce, on n’en voit pas. Puis bon , la terraformation à l’échelle d’une planète ça me parait chaud (en plus, ça ne leur sert à rien, c’est juste un labo). De toute façon, le débat n’amène pas à grand chose pour ce point vu que de toute façon, il n’empêche rien. Il décède et le vaisseau se barre. PS: moi aussi, j’ai déjà envie de le revoir 😀

    – pour le liquide noir, je n’ai rien contre ce point. D’ailleurs en y repensant, on voit des vers et le liquide noir les touche et paf, on a ces espère de vers-vagins. On peut y voir une relation de cause à effet? Parce bon, à l’état naturel, ces vers-là ne paraissait pas bien dangereux.

    – « les vers… qui ne pourraient d’ailleurs exister qu’en présence d’eau », je suis d’accord sauf qu’on est bien d’accord qu’il y en a à l’intérieur de la base 😉  (pas à l’extérieur).

    Pour LV-426, je tiens à penser qu’on en saura plus par la suite, dans Prometheus 2?

    En plus, on voit bien qu’à la base, les Prométhées voulaient construire une arme pour détruire l’humanité, il n’y a donc pas trop de sens à vouloir créer une nouvelle race extra-terrestre encore plus dangereuse. On peut y voir une conséquence imprévue du produit des Prométhées via la relation entre les deux humains. Mais le point qui m’emmerde, c’est cette fresque sur le mur où on voit un « Alien » en croix. Donc ça présuppose qu’ils les connaissent déjà… Fuck! 😛

    L’autre problème, c’est que si « La Grande Panique » avait engendré des Xénomorphes adultes, on pourrait se demander où sont-ils passés? En plus, le final avec l’Alien est pondu comme si c’était la première fois qu’il y en avait. Un peu comme la fusion Alien/Predator. Parce que bon, l’enchainement de situations : Shaw enceinte, le bébé qui sort et qui contamine un Prométhée, c’est comme la pub Coca Cola, probabilité 0.00000001%, non? :mrgreen:

    – Là, je l’ai souligné, il y a correspondance mais en aucun cas, on ne parle de 100%. Puis bon je vois mal comment ça pourrait être 100% vu que leur morphologie sont différentes… On est aussi proche d’un Prométhée que du singe physiquement

    Par rapport à ton idée, j’avoue que le délire est pas mal 😆 et on voit bien le fan de Stargate que tu es.

  • # SPOILER #

    – Il m’a semblé voir des lacs dans le survol. Dans le « temple », il me semble qu’ils ne s’extasient pas devant la présence d’eau, mais du fait de sa condensation qui témoigne d’un changement d’atmosphère. Si ce n’était pas le cas, il y a très bien pu il y avoir de l’eau sur la planète, quand elle était en terraformation… processus arrêté par la « grand panique »… et a très bien pu disparaitre au fil des années. Je vais vérifier ça… déjà envie de le revoir =)

    – Le liquide noir serait l’essence même des xéno. Un super-virus qui s’approprie les organismes qu’il infecte jusqu’à obtenir une individualité propre.

    – Les xéno-vers pourraient tout à fait induire une « fécondation ». L’absence de xéno-humanoïde s’expliquerait encore une fois par les 2000 ans qui sépare la « grande panique » du film. Les xéno auraient trouvé le moyen de se perpétuer dans d’autres espèces, les vers… qui ne pourraient d’ailleurs exister qu’en présence d’eau. L’absence de chestburst est tout à fait crédible, dans la saga de nombreux malchanceux se font transpercer le cerveau au lieu d’être conservés en vue d’une fécondation. Et les Space Jockey ont très bien pu entasser leur mort. Pour revenir aux films, avant que ça ne parte en sucette, les gens ont « géré » leurs morts. Type: John Hurt qui se fait expulser dans l’espace. Je me souviens plus si on voit un Space Jockey ayant subit un chestburst. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas parce qu’on ne nous en montre pas qu’ils n’existent pas. Mais l’option du pétage de plombs dû à l’infection est évidente, on le voit dans le film. Après, l’idée que les xéno aient eu besoin de la fécondation du Pr Chaw par Charlie pour développer un nouveau mode de reproduction pourrait être séduisante, je l’avoue. Mais dans ce cas on a un sérieux problème pour expliquer le Space Jockey de LV-426. Le même mécanisme a très bien pu se produire entre Space Jockey. Même si l’on en a pas vu, il existe de toute évidence des femelles.

    – Si l’ADN qui se répand dans l’eau est la source de toute vie… l’ADN des Space Jockey devrait partager une once de similarité avec l’ensemble du vivant, bactéries comprises. Pas 100% de l’ADN humain qui n’est qu’un sous-produit de l’évolution 🙂 Pour moi le fait que les Spaces Jockey soient les pères fondateurs de toute vie / de l’homme n’est qu’une croyance illusoire de la part des hommes, l’histoire de l’évolution sur Terre étant intouchable. La biologie des xéno développé étant justement la preuve d’une approche Darwiniste. Dès lors, va trouver une explication du partage des gènes 🙂

    …. idée: l’espèce des Spaces Jockey avaient atteint un épuisement génétique (comme les Asgard dans Stargate) et ont cherchés dans l’univers une espèce capable de recevoir leur âme et leur permettre de perdurer. D’où les peintures/gravures datant de leur 1ère venue. Ils ont ensuite pu voir une menace dans le développement de la civilisation et décider d’éviter toute prise de risque. Remarque au passage qu’il y a 2 000 ans… ça tape « comme par hasard » à l’époque de notre bon vieux JC.

    Oui je vais un peu loin là… je sais  😀

  • # SPOILERS #

    On est train de lutter pour savoir qui fait le plus gros commentaire ou quoi 😉

    – Je suis quand même assez mitigé par cette théorie de Stargate parce que c’est énorme et en plus, on n’a aucune trace de cette hypothèse dans le film. Pour la combinaison, c’est un peu trop délire ce coup-ci. Parce que si on reproduit le même schéma avec les nôtres alors on avait tous des têtes rondes comme des oranges. 😆

    – Justement, ça colle (je trouve) plus à mon hypothèse où des Ingénieurs l’ont laissé en vue de mettre de la vie dans cette planète d’où l’apparence presque homme-sacrifice. Cet Ingénieur est là pour donner naissance à la vie sur cette planète, il est notre Créateur. Le dieu tant désiré par les hommes…

    – Question, je pense que les Ingénieurs ont apporté les vers de terres car selon Wiki : « Sa diversité spécifique et génétique, son activité et son écologie en font un acteur majeur dans la structuration et l’entretien des propriétés physiques des sols, dont leur capacité à retenir et épurer l’eau et dans la qualité du fonctionnement des agroécosystèmes. » Donc il parait absolument nécessaire d’en rajouter afin conserver le sol.

    – 2 000 ans ça fait vieux, même pour une créature au sang acide, ben vu comme on ne sait pas ce qu’ils bouffent. On se demande même s’ils peuvent mourir de vieillesse car ne sont-ils pas censés représenter la créature parfaite… donc immortelle sauf à coup de fusil à pompe.

    – Le résultat est vraiment tout vert? Il me semblait qu’il y avait des parties orangées. C’est même pour ça que je me suis dit que c’est eux qui ont créé la vie sur Terre. D’ailleurs, je crois même que les personnages en parlent. Y a une séquence où j’avais pensé à l’œuf et à la poule. Shaw, il me semble, dit : « Ce sont eux qui ont créé, on a rencontré nos créateurs » et son copain lui rétorque : « Mais qui les a créé? ». Rassure-moi, je n’ai pas inventé ça?

  • # SPOILERS #

    – Oups, je suis cramé 🙂 J’aime l’idée, d’autant que les Spaces Jockey ont des tronches d’humains améliorés de synthèse: hyper musclés, pâles, sans traits distinctifs… qui portent une combo comme si l’environnement était hostile… combi adoptant une forme très « biologique », comme si c’était le reflet de leur apparence d’antan.

    – Concernant le vaisseau, en suivant l’hypothèse du renégat, celui-ci n’est pas forcément seul, il peut très bien s’être fait déposer par un pote. La cape aurait même tendance à envisager un aspect sectaire, secret. Dans la continuité de mes hypothèses, il ne porte pas de combi, comme si il appréciait sa forme quasi-humaine… au point d’aller jusqu’à se sacrifier pour sauver la race humaine, origine de son apparence salvatrice. (ouuuuh punaise, je pars loin, loiiiiiiiiiin)

    – La présence des vers dans la terre humide de la base n’exclus pas le fait qu’il y en ait eu sur le reste de la planète à un moment donné. La base pourrait n’être qu’un vestige. Après tout, on ne voit pas l’ensemble de la planète. Et puis… tu t’es posé la question: pourquoi y’a un fucking vers de terre?! nan parce que c’est pas anodin non plus… Il est peu probable que les Space Jokey les aient amenés avec eux. Tout du moins pas volontairement. Et qu’est-ce qu’il fout la? dans un « labo militaire »? Il est forcément venu de l’extérieur pour s’y réfugier au fil de la dégradation de la structure. Il est envisageable que ce soit des vestiges d’un bestiaire plus vaste. D’ailleurs, pour moi la terraformation n’est envisageable qu’à l’échelle planétaire vu qu’elle consiste en une adaptation radicale du climat. Et dans la S-F… tout est possible, du moment que ça reste « scientifiquement cohérent ».

    – Donc oui, le liquide noir serait vraiment la  « source du mal », l’arme créée à la base, qui aurait ensuite piraté les organismes qu’il croise. Les Space Jockey veulent un truc qui gangrène l’humanité pour ne pas avoir à tout atomiser, ni chasser le péquin dans les recoins. Ils n’avaient pas l’intention de créer une espèce douée d’intelligence. Il veulent créer quelque chose de dangereux, mais contrôlable, qui ne puisse par exemple s’échapper volontairement dans l’espace. Si leur plan avait marché, à l’époque… y’avait pas de vaisseaux humains pour répandre leurs immondices.

    – Effectivement, j’avais oublié la fresque avec le xéno-humanoïde, si s’en est vraiment un. Ce serait en tout cas la preuve que le passage par le Pr Chaw n’est pas clé dans l’évolution de l’espèce. Le plan final  n’est pas forcément le 1er. C’est sacralisé parce que c’est le truc qu’on attend depuis 2h 15 ans et qu’on ne voit qu’à la fin pour éviter d’introduire toute dynamique « méchant xéno » dans la tambouille. Les xénon-humanoïdes de « la grande panique » seraient simplement mort… 2 000 ans ça fait vieux, même pour une créature au sang acide 🙂

    – C’est vrai qu’on ne voit pas le degré de similitude. Mais le commentaire précisant que l’ADN est antérieur à celui des hommes pourrait toujours appuyer mon idée. Ils ont utilisé l’ADN d’hommes vivant il y a 35 000 ans sur Terre. On peut supposer que leurs modifications génétiques seraient minimes mais existantes, y’a quand même des différences physiques. Si on garde l’idée de « clones réceptacles », leur ADN n’a pas changé depuis. jusqu’en l’an 0 où ils sont mort. Si ils sont capables de reproduction, l’évolution eusse été mineure et conjointe à l’évolution des hommes… leur manquant toujours 2000 ans d’évolution par rapport aux passagers du Prometheus. Punaise, qu’est-ce que j’aime mon idée. J’espère pas me planter 🙂

    – Bon, si j’ai tords, de toute façon, c’est pas possible que le génome ressemble un tantinet au génome humain (au point que la juxtaposition donne un résultat « tout vert »),  tout en ayant créé l’ensemble de la vie. Pas possible. Ca reviendrait à dire que tu retrouves une ressemblance au-point-que-la-juxtaposition-donne-un-résultat-« tout-vert » entre un homme et une amibe, entre un homme et une archée. Et convergence génétique je veux bien, mais là c’est de l’ordre de l’improbable. Où alors il faut partir du pré-requis: ignorons la biologie, l’évolution et tout le tintouin…. chose qui n’est pas envisageable d’après les références du film. Darwin se fait tout bonnement citer. Ridley nous montre clairement qu’il a conscience des concepts d’ADN, de division cellulaire. Les xéno sont preuve d’évolution. Les sciences présentées se bases clairement sur les avancées actuelles dans le domaine. Bref, le pré-requis serait un drôle de concept…

  • # SPOILER #

    🙂  oui, j’étais pourtant parti d’un petit commentaire tout gentil 🙂

    – franchement, bien joué pour la référence « page wiki des vers de terre », tu gagnes une palme, je sais pas laquelle, mais au moins t’en a une. M’enfin ça reste tout autant capilo-tracté, je pense pas que Ridley soit allé se perdre sur la page wiki des vers de terre… quoi que… tu pourrais avoir raison sur le fait qu’ils les aient amené, enfin ça ne change pas grand chose de toute manière.

    – nan mais quand je dis que l’ADN devrait ressembler autant à celui de l’homme que des bactéries… c’est un sacré grand écart. oui il y a une certaine similitude entre certains gènes clés… mais en terme de génome dans sa globalité, comme c’est montré là, on est a des années-lumière d’une bactérie.

    – ma thèse est peut-être capilo-tractée… toujours est-il que ça permet d’annihiler toute possibilité de divine création. Ce qui n’est pas envisageable. Du monitoring d’évolution je veux bien, pas plus. L’immortalité des alien ne m’est pas plus concevable. De l’hyper-hibernation au plus. Quoi qu’il en soit, il ne m’est pas envisageable d’introduire une quelconque notion de « fantasy » dans la franchise, c’est trop tard. Je ne propose peut-être pas LA solution, mais ça reste pour moi la seule alternative viable.

    Bon, sur ce, je pense qu’on a assez retourné le film sous TOUS les angles, ça serait dommage de finir par débattre armés d’arguments aussi forts que « tais toi t’as tord ». Je le revois demain… on verra. Je pense d’ailleurs faire un article synthétisant tout ce charabia 😉

  • Lactic68

    Bonjour,

    La page WIKI de Prometheus semble aller vers la thèse défendue par Marvelll.

    Le sacrifice initial (avec la dissolution de l’ADN dans l’eau) est daté du cambrien sur cette même page, soit après les bactéries mais bien avant les premiers bipèdes. Les extra-terrestres sont donc revenus après sur terre pour observer l’évolution biologique et ont visiblement inspirés certaines civilisations humaines (cf. les fresques murales et peintures rupestres). Est-ce à cette époque où ils ont décidé qu’il fallait éradiquer l’humanité ?

    Par ailleurs, l’épave sur LV-426 trouvée en 2122 doit dater de la « grande panique » si on juge du degré de fossilisation du space-jockey (soit facilement 2000 ans), non ? Cela voudrait donc dire que les Xénomorphes existaient déjà en tant qu’armes biologiques, non ?

    M.Orange, lorsque vous parlez d’articles (une fois le film à nouveau revu), est-ce à dire que vous avez également un blog ?

  • ko_porter

    arretez les mecs, je ne l’ai pas encore vu et vous me donnez grave envie via votre debat/echange de theories (et tant pis pour les spoilers)… elle va etre longue l’attente du coup  😥

  • @Lactic68  : Si le lien envers le blog de Mr Orange n’est pas apparu tout de suite, c’est que j’utilise un plugin afin de récompenser ceux qui postent activement sur mon blog en mettant un lien vers leur site en dofollow, et comme vous pouvez le voir, désormais Mr Orange a son lien vers son site mais bon, il l’avait déjà mis en commentaire donc tout le monde est content 😀

    « Cela voudrait donc dire que les Xénomorphes existaient déjà en tant qu’armes biologiques, non ? » Une excellente question, malheureusement ça me paraît difficile d’y répondre maintenant vu qu’on n’a pas assez d’informations. Je me demande même si on en aura un jour.

    Par ailleurs, je suis content que ma thèse soit validé par la page wiki \o/

    @ko_porter : ah là là, ce n’est pas sérieux ça de lire les spoilers 😈 sinon bon courage pour l’attente en espérant que les spoilers ne vont pas gâcher ton visionnage.

    @Mr_Orange: hâte de voir le résultat de ton deuxième visionnage.Sinon je viens de lire ton blog que tu avais visionné les quatre Alien avant, excellente idée que je n’ai même pas pensé à faire et en plus, j’ai le coffret blu-ray avec la figurine alien avec un œuf (que je n’ai même pas ouvert d’ailleurs, sacrilège, je vais essayer de rattraper ça).

  • Seul contre tous… peu importe !

    Voilà le lien de mon blog: thereservoirblog.wordpress.com

  • Ceci explique cela, j’ai pas compris qu’on me pose la question… effectivement le lien n’était pas auto-incrusté. Oui, je me devais de les revoir… et ça a été un vrai plaisir 😉

    # SPOILER #

    Alors, verdict:

    – effectivement, on ne voit pas d’eau dans le survol… il y a plein de nuages potentiellement chargés de vapeur d’eau. La température semblerait être de -23°C… cependant on voit une légère verdure dans la séquence d’introduction. La vie existerait donc déjà.

    – oui on voit un Ingénieur ayant subit un chestburst dans le tas de cadavre. Un autre a le crâne explosé. Et c’est définitivement bien un xéno qu’on voit sur la fresque. Le Pr Chaw n’est donc pas une étape à l’évolution des xéno. Le Space Jockey de LV-426 a donc 2 000 ans… comme semble l’indiquer sont état de décomposition.

    – en fait, pendant 2 000 ans… y’avait plus de xéno. Le xéno-vers n’apparait qu’à l’arrivée du Prometheus, quand l’équipe entre dans la salle, les vases se mettent à suinter du liquide noir qui dégouline jusqu’au sol.. ou il rencontre des vers…. un piège?! cette salle est vraiment intrigante.

    – les traces rupestres datent d’époques très diverses, pas d’une seule venue.

    – la problématique reste la diversité des formes de xéno existantes, et la diversité de leur infection.

    – la correspondance ADN n’est pas chiffrée, on a juste droit à un « DNA match.

    – petit retour sur le vocabulaire, le labo se fait appeler « pyramide » (que en VO), les Space jockey « ingénieurs » et la grande panique se fait appeler « débandade ».

    – il faut quand même noter que la foi des  protagonistes est constamment remise en question. nous laissant toute interprétation possible.

  • « Le Pr Chaw n’est donc pas une étape à l’évolution des xéno. » Alors dans le film, on ne voit qu’alors l’émergence d’un nouveau type d’Alien mais comme elle me semble moins puissante, on peut alors imaginer qu’il s’agit d’une version moins évoluée de l’Alien qu’on connait.

    « Le Space Jockey de LV-426 a donc 2 000 ans… comme semble l’indiquer sont état de décomposition. » T’es capable de devenir l’état de décomposition au coup d’œil 😯 , faut que tu t’engages dans la Crim’. 😆

    – Le truc qui est bizarre avec cette salle, c’est que les Ingénieurs semblent bien pressés d’y rentrer alors que vu qu’il y a dedans, j’aurais plutôt voulu me barrer. D’ailleurs, je me demande, le liquide sort tout seul ou c’est un des personnages qui tripotent?

    – « la problématique reste la diversité des formes de xéno existantes, et la diversité de leur infection. » Ben vu que le xéno est une race parfaite, capable de s’adapter à tous les environnements, on peut alors imaginer qu’il existe une infinité de xéno, la classe ce serait un xéno asgardien (mais ça c’est le fan de Marvel qui parle). M’enfin je dis ça mais on a bien vu des xéno X-Men via les Broods (qui sont l’équivalent des Aliens dans l’univers Marvel).

    Wolverine Brood

    – donc on parle bien de similarité d’ADN ce qui va bien avec mon hypothèse (plus vraiment hypothèse vu Wikipédia) donc les créatures vivantes sur Terre et les Ingénieurs partagent la même origine.

  • # SPOILER #

    – Oai… sauf que les Ingé peuvent pas avoir créé l’homme, c’est donc forcément de rejetons de la Terre 🙂

    – Oep, j’suis ‘achement balèze, je fais de la datation au carbone 14 à vue d’pif. Nan, sérieusement, c’est juste qu’il a la même tête pas fraîche et que j’ai lu le même commentaire quelque part.

    – C’est vrai que le xéno à la fin est bien moins classe.

    – Nan, concernant la salle, ça fait genre « piège à la Indiana Jones ». le Pr Chaw commente qu’ils ont « modifié l’atmosphère en entrant ». Les vases se mettent à dégouliner, les murs « bougent »… et la tempête de silice point le bout de son nez. Comme si la planète répondait à l’invasion de la salle.

  • Un autre film que j’ai bien envie de voir (je n’ai pas encore vu les Aliens) !

  • Ça souligne un point que j’aurais bien aimé connaître, est-ce que voir Prometheus sans avoir vu un seul Alien amène quelque chose de différent? Seul toi peut y répondre.

  • D’après certains retour, Prometheus plait aux hérétiques qui ne connaissent pas Alien… et les pousserait même à se lancer dans la franchise. On va refaire un équivalent du débat déjà usé de l’ordre des Star Wars: 1-2-3-4-5-6, 4-5-6-1-2-3, 4-5-1-2-3-6… Si Ridley nous pond des suites, ça risque de vraiment complexifier la tâche.

    Voilà, j’ai fais un article pour compiler notre petit débat, ici

  • Bon résumé sinon je ne connaissais pas cette notion de 451236 pour Star Wars 😆 . Quid de Prometheus et Alien, j’encouragerais quand même à regarder la saga Alien en premier mais de toute façon étant donné qu’il s’agit de deux univers différents, Prometheus ne fait que des clins d’oeils à la saga Alien et est très capable de vivre seul, ce débat n’existe pas à mon sens.

  • 451236 permet de ne pas se faire spoiler certains éléments, de centrer l’histoire sur Anakin, de conserver la puissance de l’instauration d’un des plus grands méchants du cinéma, de ne pas trop subir la différence d’âge entre l’ancienne et la nouvelle trilogie… bref 🙂

    Même si Prometheus se détache de la saga, on y découvre quand même la source des xénomorphes et devient en conséquent une pièce indispensable de la saga.

  • Olivier

    #SPOILER#

    pardon je me glisse dans ce débat de spécialistes (passionnant d’ailleurs) que j’ai découvert en cherchant des explications à la scene d’intro et à la raison qui aurait poussé les space jokeys à éradiquer l’espèce humaine.

    Je pencherai perso pour l’insémination de la terre dans la séquence d’intro. Ce qui me semble bancal c’est de nous détruire parce qu’on serait devenu trop puissant, ou trop dangereux, ou je ne sait quoi (je trouve quand même un peu curieux de créer une espèces pour ne pas espérer qu’elle se développe surtout qu’il y a 2000 ans c’était encore le bon vieux temps : on avait quand même pas balancé beaucoup d’ogives nucléaire , et niveau puissance on étaient juste capable d’accrocher des pauvres bougres sur des croix 😉

    Mais peut-on  envisager qu’ils nous ont créés, multipliés pendant 2000 ans et enfin voués à l’extinction, pour faire simplement de nous des hôtes pour multiplier les Xéno sans efforts et sans faire trop de dégâts chez eux …bon sauf un (volontaire/condamné ?) Notre proximité génétique étant dans ce cas un atout pour créer des xénos plus puissant que des « simples » vers de terre mutants 😉 les vers de terre étaient peux être simplement apportés par eux pour mettre au point le poison noir ?

    Au passage j’ai moi aussi longtemps pensé que le produit noir pris par le space jockey suicidaire au début était du poison noir, mais bon rien ne dit que c’est le même produit : d’ailleurs l’effet visible n’est pas le même. Peut être ces space jockey sont des spécialistes de la manipulation génétique et que la couleur noires viens du fait que les produits sont issus de la même technologie sans avoir les même vertus…

    Bref l’humanité comme un échelon supplémentaire à leur fabrique d’arme de destruction massive. Par contre contre qui ? et pourquoi dans ce cas ne pas se battre contre leurs ennemis directement avec le poison noir ? bon c’est p’tet un peu tordu…

  • # SPOILER #

    Concernant la séquence d’intro toujours, le Space Jockey ne porte pas de masque, l’air de l’atmosphère semble donc respirable. Il est pourtant bien connu que ce sont les Cyanobactéries qui ont permises l’oxygénation de l’atmosphère de la Terre, il y a 3,5 Milliard d’années pour être exact, à une vache près. Donc la vie existait déjà. Il ne peut donc créer une vie où elle existe déjà.

    N’étant pas complètement obtus, j’ai vu une théorie qui m’a plu, envisageant que le Space Jockey insémine la Terre contre l’avis de son peuple… ce qui vaudrait notre extinction plus tardive. L’idée de culture d’homme pourrait être sympa aussi… m’enfin peut-être un peu redondant avec les Predators?… et plein d’autres films de SF que je ne spoilerais pas?! Ca pourrait très bien être une récolte sans être une culture.

    Quelque chose que PERSONNE n’a relevé, quid d’un vaisseau ovale en intro VS des vaisseaux en U dans le reste des films? Même s’il n’est pas difficile de penser que les Space Jockey utilisent plus d’un type de vaisseaux, le fait n’est pas pour autant anodin à mon sens. Vaisseau ovale / mec à poil, vaisseau en U / mec en combi… ça ne choque personne?

    Concernant le liquide, tu le trouves différent? Il se meut de son propre chef, adoptant des formes aléatoires. Derrière, il produit l’apparition de tâches noires sur la peau du Space Jockey… exactement ce qui arrive à Charlie après un certain temps. Il pourrait y avoir un effet dose dépendant dans ce tintouin. Le Space Jockey s’enfile un bol… alors que Charlie ne boit qu’une goutte diluée à son insu…

  • Olivier

    # TRAILER #

    mais en effet la différence des vaisseaux maintenant que tu le dis est troublante et surement pas fortuite pourtant ça ne fais pas tilt de suite. Alors oui c’est peut être l’action de « frondeurs ». Mais pourquoi à partir de là ne pas imaginer que les « créateurs » ne soient pas les « destructeurs » ? c’est à dire bien qu’ils soient de la même espèces (ou proche), on pourrais avoir a faire à 2 civilisations très différentes aux desseins différents et en conflit : la première essayant de créer des alliés, la deuxième de les détruire…ça au moins ce serait + logique qu’une humanité devenu on ne sait trop pourquoi dangereuse.

    Après tout les bons extraterrestres contre les méchants extraterrestres (et nous au milieu) sont à la SF ce que le bon flic et le méchant flic sont au polar…un grand classique qui laisserai une grande liberté de développements de scénarios de suites, spin off etc…

  • @Olivier : au contraire, ose et bienvenue à toi pour ce débat de « spécialiste » (je n’irais quand même pas jusque là 😆 ).

    D’ailleurs le fait que Mr Orange dise que l’Ingénieur réussit à respirer me fait penser à un truc. Vers la fin, ils se mettent à plusieurs pour le réveiller pour le massacre qu’on connait, ensuite on retrouve le Space Jockey dans le vaisseau de la cheftaine blonde. Or il est obligé de traverser une atmosphère jugée irrespirable du coup, peut-être n’en a-t-il pas vraiment besoin?

    « Quelque chose que PERSONNE n’a relevé, quid d’un vaisseau ovale en intro VS des vaisseaux en U dans le reste des films? » Ben si, moi, j’ai même parlé des vaisseaux d’Independence Day. Les ET d’ID4 se sont-ils alliés avec les Ingénieurs pour nous faire subir des crasses? Déjà qu’ils ont violé le pauvre alcoolo (mais bon, il leur a mis la patée donc 1 partout). Nul doute qu’on devrait en savoir plus dans la suite d’Independence Day. Bon allez ça suffit les bêtises :mrgreen: .

    Peut-être est-ce dû à un type de transport différent, en U pour quelques Ingénieurs et ovale pour un paquet de monde. Un peu comme nos hélicos et nos avions.

    Sinon j’aime bien la théorie d’Olivier pour les vaisseaux et je suis d’accord avec Mr Orange pour les liquides.

  • @Marvelll, désolé, le débat commence à se faire long, surtout que pour moi il se multiplie sur d’autres pages, j’avais zappé ta référence 😀 Et effectivement, j’avais omis ce détail, mais le fait qu’il traverse « l’air libre » l’air de rien m’a turlupiné.

    Côté vaisseau, je conçois tout à fait des types de vaisseaux différents… ça serait on ne peut plus logique, toujours est-il que pour moi il y a baleine sous plancton. Après, c’est peut-être simplement Ridley qui ne voulait pas nous en mettre plein la vue dès le début avec LE vaisseau de LV-426… Si ce sont 2 factions qui se battent, ça revient au même que l’idée de renégats/secte etc.. mais version papa. N’oublions tout de même pas qu’il y a quand même des Predators qui trainent dans la même galaxie. La sur-multiplication de factions/races/intérêts va produire un joyeux bordel…

  • Nouvelles informations :le réalisateur a fait des révélations comme quoi Jésus aurait pu faire son apparition dans le film et qu’il s’agirait d’un Ingénieur (donc quand il a été crucifié, les Ingénieurs n’étaient pas content et ont décidé de mettre fin à la race humaine) mais ils ont trouvé que ça allait trop loin et ont abandonné cette idée.

    D’ailleurs confirmation que le Xéno sur la sculpture dans la pièce aux « œufs » est bien crucifié.

    On devrait avoir au maximum trentes minutes de scènes coupées pour le blu-ray, on aurait peut-être une version longue proche du premier montage, long de 147 minutes.

  • Vivien

    Bonsoir, Avant de lire cet article, j’étais arrivé à la conclusion que Jésus était lié à la décision de ne plus exterminer les humains sur Terre. La datation au carbone 14 de la tête coupée d’ingénieur donne 2000ans, tient donc! Dans la salle aux urnes, la fresque murale est évidement une réplique de la création d’Adam par Michel Ange. Au dessus d’un autel on voit une sculpture représentant un alienoÏde les bras en croix avec au dessus un autre Alien, tel le père et le fis au supplice. Vivien

  • Ah bon, je n’ai pas trouvé personnellement que ça ressemblait à ça :

    Création d'Adam par Michel Ange

    Faudrait que je revois tout ça. Avec le blu-ray probablement.

  • L’image pour comprendre Prometheus:

  • Euh ce truc n’a rien d’officiel, c’est juste un artwork d’un mec. Hors je trouve qu’il induit en erreur, car il sous-entend une chronologie qui va de haut en bas qui n’existe pas… puis que des xénomorphes humanoïdes ont déjà chestbursté il y a 2000 ans…

  • L’artwork ne fait que résumer le film 😉