Deadpool 2 : deuxième bande-annonce VF et VOST avec la X-Force

« Vous êtes le boss, DP. »

Après deux bandes-annonces pour le moins atypiques, place à une bande-annonce plus classique afin de dévoiler la trame de l’histoire de Deadpool 2.

Bande-annonce non censurée VF

Bande-annonce non censurée VOST

« C’est pour ça qu’on donnera jamais l’Oscar à un film de boules. »

Probablement, la bande-annonce la moins excitante à mes yeux jusqu’ici. Néanmoins, elle offre de très beaux moments. Cable est toujours autant badass, même si je tique encore devant sa taille. Quant à l’idée de faire d’en faire le méchant, c’est pas con. Surtout au vu de la puissance du fils des Askani.

Domino balance quelques répliques marrantes. Les fesses de Colossus ont l’air délicieuses. Terry Crews a un coup-de-poing qui envoie au sol. Le gamin de Hunt for the Wilderpeople est un petit malpoli. Le changement de réalisateur promet de belles choses. Rayon action, le film a l’air d’assurer davantage que son prédécesseur même si ça reste propre (comprendre par-là, pas d’action délirante à la Deadpool).

Par contre, DP en version super-héros comique, j’ai toujours un peu de mal. Il faut vraiment qu’il soit plus moralement discutable et looser que ça.


Deadpool 2 est prévu en France pour le 16 mai 2018.

Réalisé par David Leitch (Deadpool aimerait avoir la même allure que John Wick à l’écran), d’après un scénario de Rhett Reese et Paul Wernick (ils ont voulu suivre Tim Miller mais Deadpool a menacé leurs familles), avec Ryan Reynolds (qui ressemble toujours à une coui**e), Zazie Beetz (qui venait d’Atlanta), Josh Brolin (le mec qui aimait les comic movies), Jack Kesy (le nouveau Francis), Shioli Kutsuna (dans un rôle mystère, mystère), T.J Miller (le pote de Wade Wilson, celui qui le compare à une coui**e), Brianna Hildebrand (l’ado qui écrit des SMS à une vitesse folle), Stefan Kapicic (le gros tas de ferraille), Karan Soni (le chauffeur de taxi qui a kidnappé… peut-être tué, j’imagine, l’amant de sa femme… ex-femme je suppose) et Julian Dennison (le Wilderpeople).

Après avoir miraculeusement survécu à une violente attaque bovine, un cuistot de cafétéria défiguré (Wade Wilson) se bat désormais pour réaliser son rêve ; devenir le barman le plus sexy de Mayberry, alors qu’il a complètement perdu son sens du goût. Pour retrouver les plaisirs pimentés de la vie, et aussi son convecteur temporel, Wade devra affronter des Ninjas, des Yakuza et une horde de chiens méchamment en chaleur. Au cours d’un voyage autour du monde, il va découvrir l’importance de la famille, de l’amitié et des saveurs, ainsi qu’un goût insoupçonné pour l’aventure. Il finira par remporter le prestigieux mug personnalisé de “Meilleur Coup du Monde”.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2867 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.