Critique : What If…? – Épisode 7 « Et si… Thor avait été fils unique ? » (avec spoiler)

L’anti-Doctor Strange

Fiche

TitreWhat If…? Titre VO
CréateurA. C. Bradley RéalisateurBryan Andrews
Voix (VO) Jeffrey Wright, Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Kat Dennings, Samuel L. Jackson, Jeff Goldblum, Cobie Smulders, Clark Gregg, Frank Grillo, Taika Waititi, Karen Gillan, Jaimie Alexander, Seth Green
Saison1 Épisode7
Date de sortie22 / 09 / 2021 Durée36 mn
GenreAction, Animation, Aventure, Fantastique, Science fiction ChaîneDisney+

Thor, qui n’a pas appris à être un bon héros, organise une fête intergalactique incontrôlable.

Critique

Quelle curiosité, l’épisode du jour. Partant d’un postulat plutôt cocasse facile à cerner, le nouveau What If…? m’a surpris par son ambiance. Son énorme prise de risque va clairement en faire l’épisode le plus divisif.

Le « défaut » du MCU poussé à son paroxysme

C’est assez marrant, voir même culotté, ce qu’ils ont fait. Une des critiques revenant souvent des détracteurs du MCU est son incapacité à toujours rester sérieux. Ce septième épisode débarque comme un morceau du MCU jamais sérieux du début jusqu’à la fin. La parfaite antithèse du « Et si… Doctor Strange avait perdu son cœur au lieu de ses mains ? » (même s’il y avait la blague Armani). Avant de continuer la critique, je voudrais souligner ce côté vraiment cool des What If…?, on a droit à tout. Les épisodes passent et aucun ne se ressemble. Exactement, que j’attendais de la formule.

Revenons à la question « Et si… Thor avait été fils unique ? ». Sans Loki pour le torturer, Thor serait devenu un fils unique gâté. Déjà que, dans le MCU, il l’était un peu déjà, mais du coup, sans son frère adoptif, ce serait pire. Mille fois pire. Néanmoins, il a toujours bon fond, alors que je m’attendais à qu’il devienne un sale gosse.

« Hé, Projet X ! »

Pour construire cet épisode autour de ce postulat, le scénariste est revenu à l’époque du premier Thor (2011 – dix ans déjà) où le fils d’Odin débarque sur Midgard. Par contre, cette fois-ci, il n’est pas banni par son père. Il a Mjolnir avec lui. En fait, il a fait comme tous les ados, il a juste attendu que ses parents soient indisponibles pour s’éclipser et faire la plus grosse fête de tous les temps. Comme l’a dit Nick Fury avant de se faire envoyer à l’hôpital par Korg : Projet X (2012). En passant, mention spéciale à Thor qui lui répond en mode Gatsby le Magnifique version DiCaprio.

Le plus amusant, et surtout surprenant, dans cette fête, c’est que le côté insouciant. Aucune menace à l’horizon. Tout le monde s’éclate. Surtur drague Liberté. Howard se marie avec Darcy (un remake d’Howard… une nouvelle race de héros (1986) à l’horizon avec Darcy à la place de Beverly ?). Les personnages de Thor: Ragnarok (sauf Hela, hélas) viennent faire un tour. Thor joue avec les Skrulls. La love story entre Jane et le fils d’Odin repart de plus belle, et de façon très mignonne.

Mais rien ne vaut l’arrivée de Loki en mode géant des glaces. Non seulement le look est vraiment cool, mais en plus, il partage une relation marrante avec son frère d’une autre mère. Rebelote avec Captain Marvel en mode Captain Rabat-joie. Je me suis bien amusé de son combat contre Thor. Il y avait un côté cartoon marrant. J’adore quand les coups les envoient vers un autre pays (ce plan de la planète où le nom du pays est inscrit m’a bien fait rire). En plus, le côté épique est présent même si, reproche habituel de la série, on ne sent pas vraiment les dégâts sur les héros. Là, ça passe, car il y a un côté comique poussé à fond.

Pourquoi cet air si insouciant ?

Après, j’ai eu un peu de mal avec les comportements de Captain Marvel et du SHIELD. Je les ai vraiment trouvé un peu abusés. M’enfin, la Carol est prêt à démolir Thor parce qu’il fait… la fête ? Je m’attendais presque à que le Joker débarque en mode « Why so serious ? ». Bref, le personnage est assez pénible. Heureusement, ça s’arrange à la fin. Quant à Maria Hill… Elle est carrément prête à envoyer des têtes nucléaires. Puis tout le monde s’arrête quand la maman intervient. Ça correspond au ton cartoon, mais un peu trop à mon goût, car la crédibilité de l’ensemble se casse la gueule. Du coup, je n’ai pas réussi à rentrer totalement dans le délire.

J’aurais bien aimé aussi un passage musical comme sur le Hercule (1997) de Disney. Je ne sais pas pourquoi, mais cet épisode m’y a beaucoup fait penser. Ça aurait été la cerise sur le gâteau.

Par contre, j’ai adoré le final. En mode « pour une fois qu’un épisode de What If…? se termine bien », puis la tronche surprise du gardien à l’arrivée d’Ultron. Voilà ce qui promet pour l’épisode de la semaine prochaine.

Par ayant hâte de lire les réactions à cet épisode.

Conclusion

Le truc génial avec les What If…?, c’est qu’aucun épisode ne ressemble au précédent. Pour son septième (plus que deux avant la fin de la saison) épisode, ils sont vraiment allés très loin en remixant le premier film Thor à la sauce cartoon façon Projet X. Résultat, un épisode atypique misant à fond sur l’insouciance et l’humour comme si on regardait un épisode des Looney Tunes. Ça va diviser, c’est sûr, mais c’est amusant.

+

  • Un morceau du MCU misant sur l’humour et l’insouciance à fond
  • Des guests à gogo
  • Combat cartoonesque entre Thor et Captain Marvel
  • Loki, évidemment

  • Crédibilité, osef
  • Pas de passage musical, snif
6/10

Pin It on Pinterest