Critique & Test Blu-ray : No Limit (Unthinkable)

Critique du film et test du blu-ray de No Limit réalisé par Gregor Jordan avec Samuel L. Jackson (j’ai failli buter l’Empereur), Carrie-Anne Moss (faut pas la toucher, c’est la propriété de Neo) et Michael Sheen (dirigeant de discothèque complètement farfelu dans Tron l’héritage).

Genre : Thriller
Date de sortie du blu-ray : 19 octobre 2010

Un homme nommé Yusuf (Michael Sheen) avoue avoir disposé trois bombes nucléaires dans trois villes américaines. H (Samuel L. Jackson), un interrogateur hors pair, accompagné de l’agent Brody (Carrie-Anne Moss) ont deux jours pour l’interroger…

Encore une distribution hasardeuse

Alors Que Justice soit Faite, thriller hollywoodien, est sorti sur nos contrées en salle certes avec un an de retard suite à des problèmes de distribution. Mais il est hallucinant qualitativement parlant que No Limit n’ait bénéficié que d’une sortie direct-to-video. Il est en tout point supérieur à Que Justice Soit Faite.

Attention, thriller efficace

Le film démarre en présentant les personnages rapidement. On ne perd pas de temps, quelques plans suffisent pour saisir le caractère des personnages et leurs motivations. Les deux héros vont se retrouver ensemble et essayer de s’associer pour tirer des renseignements sur le terroriste arrêté. Tout au long du film, un suspense bien foutu nous prend et le final est inattendu.

Un bon point pour Carrie-Anne Moss (par contre qu’est-ce qu’elle a pris niveau hanche Oo) et Samuel L. Jackson (toujours excellent, partout où il passe) mais la star est sans hésiter Michael Sheen, méconnaissable en terroriste halluciné.

Une belle réflexion sur la torture et des limites

Mais au-delà du thriller une belle réflexion sur la torture nous est soumise. Là où Que Justice Soit Faite s’égare dans les travées tortueuses des thrillers hollywoodiens (à savoir la lutte manichéenne toujours remporté par le bien), No Limit s’en écarte sans problème à tel point qu’il est difficile de distinguer la victime du bourreau. Je dis « Bravo » car c’est relativement rare pour être souligné, pour une fois que le cahier de charges de départ est respecté. De plus, on va jusqu’au bout de la réflexion.

De plus, l’unicité de lieu (une école reconverti en QG) permet de mieux se concentrer sur les enjeux au lieu de s’éparpiller au détour de scènes d’actions ou dramatiques sans grand intérêt et qui même font ralentir l’intrigue (je pointe encore une fois du doigt Que Justice Soit Faite).

A noter une excellente réplique de Samuel L. Jackson qui m’est resté au détour d’un dialogue avec Carrie-Anne Moss :

Carrie-Anne : « La torture ne sert à rien. Les aveux sont guidés et bidons. »
Samuel : « C’est pour ça qu’on la pratique depuis la nuit des temps ? »

Le film est ce que Justice soit Faite aurait dû être : une démonstration des limites de l’homme. Serez-vous prêt à tout pour sauver votre pays ? Un thriller efficace doublé d’une belle réflexion et surtout sans morale purement américaine. On n’en demande pas plus.

Sa scène culte : l’ultime torture qui repousse les limites.

Film : 7/10

La qualité technique est exceptionnelle par contre quel déception devant l’absence de bonus (juste trois bandes annonces de film dans la même collection). Vraiment dommage

Image : 9/10

Son : 9/10

Bonus : 1/10

affiche-unthinkable

Pin It on Pinterest