Critique & Test Blu-ray : Case Départ

Et si on refaisait Les Visiteurs dans le sens inverse ?

Fiche

Réalisateur:Thomas Ngijol, Fabrice Eboué, Lionel Steketee
Scénariste(s):Thomas N’Gijol, Fabrice Eboué, Jérôme L’hotsky (Grégoire Moulin contre l’humanité)
Acteurs:Fabrice Eboué (Fatal), Thomas Ngijol (La chance de ma vie), Stefi Celma (Joséphine, ange gardien), Eriq Ebouaney (Or Noir), Etienne Chicot (Les Lyonnais), Catherine Hosmalin (La Rafle), David Salles (Ni à vendre, ni à louer), Franck De La Personne (Gigola)
Pays:FranceDate de sortie:6 juillet 2011
Genre:ComédieDurée:2h03
Demi-frères, Joël et Régis n’ont en commun que leur père qu’ils connaissent à peine.

Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, « pays raciste » selon lui, est la cause de tous ses échecs et être noir est l’excuse permanente qu’il a trouvée pour ne pas chercher du travail ou encore payer son ticket de bus.
Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu’il renie totalement sa moitié noire et ne supporte pas qu’on fasse référence à ses origines. Délinquance et immigration vont de pair si l’on en croit ses paroles.
Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l’acte d’affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération.
Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent.

Décidée à les punir pour le geste qu’ils viennent de faire, une mystérieuse vieille tante qui les observait depuis leur arrivée aux Antilles décide de leur faire remonter le temps, en pleine période esclavagiste ! Parachutés en 1780, ils seront vendus au marché comme esclaves. Les deux frères vont alors devoir s’unir, non seulement pour s’évader de la plantation mais aussi pour trouver le moyen de rentrer chez eux, au XXIe siècle.

Date de sortie Blu-ray/DVD:23 novembre 2011Format vidéo:2.35:1
Langues:Français (DTS Français, Audiovision (pour malvoyants), DTS HD Master Audio 5.1)
Sous-titres:Français sourds & malentendants
Suppléments (blu-ray) :Making of (26mn), Bêtisier (5mn), Scènes coupées (15mn), Clip de la musique du film par Stéfi Celma (10mn)

Critique

Thomas Ngijol et Fabrice Eboué sont les nouvelles stars. Après être apparu dans plusieurs films, ils se sont dit qu’ils seraient peut-être temps d’en faire un surtout depuis que Fabrice a rencontré Lionel Steketee sur le tournage de Fatal (le film de Michael Youn). Et c’est parti mes cocos, avec des collègues, ils ont écrit, réalisé et tenu le premier rôle dans Case Départ.

Le résultat est une comédie pas trop dégueulasse mais pas franchement emballante, la faute à un manque de réelles répliques bien senties et de situations réellement cocasses. Pourtant ce n’est pas les occasions qui manquent. Le sujet promettait un délire sans fin et malheureusement pour le délire, on repassera car hormis l’arrivée des deux gais lurons dans le passé avec une sorte de remake de la scène culte de La Planète des Singes assorti d’un hilarant : « Je vois deux blacks courir. Je cours aussi, question de survie ! ».

La morale de l’histoire est bien évidemment le plus cliché possible mais ça n’empêche pas les bons sentiments qui font parfois mouche. On regrette que les deux compères n’aient pas essayés de sortir un peu des sentiers battus au lieu de nous servir une soupe finalement prévisible. Malgré tout, comme pour toute soupe, c’est agréable et ça nous tient chaud l’hiver et puis il faut avouer que certains sketches sont très drôles.

Par contre, la partie avec les blancs est assez relou car répétitif, une fois, deux fois ça va mais à la fin, ça finit par lasser surtout l’autre blanc raciste obsédé par les grosses bites (combien de fois ils ressortent la blague… Je ne sais plus, j’ai arrêté de compter à partir de 5).

A noter la présence de Joséphine de Meaux qui est à peu près dans toutes les comédies françaises et un Max Baissette de Malglaive absolument croquant, un incroyable petit bout de chou au regard innocent ravissant.

Test

Rien à redire pour la technique pour ce blu-ray de TF1, ni même pour la présence d’Audiovision et de sous-titres sourds & malentendants

Pour les bonus, on notera la présence d’un bon petit making-of et du clip de Stéfi Celma.

Conclusion

Pour un premier, le duo de comiques s’en sortent pas trop mal mais malheureusement n’évitent pas les erreurs de débutant. En résulte tout de même une comédie sympathique avec quelques bonnes idées.
+– un sujet assez fun
– des sketches bien marrants
– relou par moments
– ça fait parfois de gros flops
– tous les meilleurs moments sont dans la bande annonce
4/10
TF1 soigne toujours ses éditions et Case Départ n’échappe pas à la règle.
Image : 8/10Son : 9/10Bonus : 6/10
Trophée8/10

Case-Depart-Affiche-France

Pin It on Pinterest