Critique & Test Blu-ray 2D/3D : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Tintin selon Spielberg/Jackson

Fiche

Date de sortie Blu-ray/DVD:27 février 2012Format vidéo:2.35:1
Langues:Anglais (DTS-HD Master Audio 7.1), Français (DTS-HD Master Audio 5.1)
Sous-titres:Français, Anglais, Arabe, Grec, Néerlandais
Suppléments :Documentaire de 90 minutes:
– A la santé de Tintin : 1ère partie
– Le parcours jusqu’à Tintin
– Le Monde de Tintin : La bande dessinée arrive sur grand écran
– Le Bottin mondain de tintin
– Concevoir Tintin
– Donner vie à Tintin grâce à la Motion Capture
– L’animation de Tintin
– Milou : du début à la fin
– Tintin : La BO
– Collectionner Tintin
– A la santé de Tintin : 2ème partie

Critique

Le Tintin de Spielberg et Jackson souffre un peu de la comparaison avec la bande dessinée dont il perd beaucoup de l’humour surtout via les mimiques de ses personnages et de la suppression du don de la pensée de Milou (certaines de ses répliques étaient tout simplement hilarantes). Tout ça, la faute à un réalisme voulu par les deux réalisateurs.

Ce que Tintin perd en humour (rassurez-vous, le film est drôle par moments), il le gagne en action qui sont sans aucun doute parmi les scènes les plus spectaculaires du cinéma (ah cette scène en moto au Maroc !) sans oublier cette réalisation magistrale où les fondus sont les plus beaux jamais vus à l’écran.

Le Tintin de Spielberg est un Tintin différent de la bande dessinée et donc du dessin animée, un Tintin réaliste et il ne pouvait pas en être autrement étant donné que les deux supports ne sont pas le même. On dispose donc d’un film qui se savoure comme un grand huit et que les multiples visionnages n’oxydent en rien le plaisir du revisionnage. Un excellent film donc.

Test

Cela vaut-il vraiment la peine de parler de la qualité technique du blu-ray ? Non, je ne pense pas mais je dissipe le petit doute qu’il peut y avoir parmi les plus pessimistes d’entre vous. Non, il n’ y a pas de défauts, le blu-ray de Tintin est tout simplement magnifique. Au top que ce soit l’image ou le son avec un avantage pour la VO mais cette fois-ci, on privilégiera la VF pour ne pas entendre TineTine ou Snowy malgré une qualité en deçà, on passe du 7.1 au 5.1.

La 3D ! La 3D ! La 3D ! Alors là, autant vous le dire direct, si vous disposez du matériel pour, privilégiez largement la 3D à la 2D. L’effet de profondeur est tout simplement bluffant ! Par contre, Tintin n’offre que peu de jaillissement (les effets qui consistent à vous balancer des trucs sur la tête comme Voyage au Centre de la Terre en raffole). En tout cas, vous allez vous régaler avec cette 3D qui offre parmi les meilleurs profondeurs du marché.

Du côté des bonus, pas de scènes coupées, pas de bêtisier, pas de featurettes promotionnelles, pas galeries, juste un documentaire. Mais quel documentaire !

D’une durée d’1h30, il aborde toutes les étapes de la réalisation de Tintin en commençant par la genèse jusqu’à la fin de la fabrication du film. Quand je dis toutes les étapes, on parle bien de toutes les étapes même la fabrication des goodies collector (statuettes) est abordée.

L’ensemble est très intéressant et évite absolument de tomber dans la répétition gâteuse dont les featurettes sont extrêmement friandes (combien de fois, on a l’impression d’entendre la même chose en regardant les featurettes à la suite).

La partie la plus intéressante du lot concerne le tournage où l’effort déployé pour simuler l’environnement pour les acteurs est tout simplement hallucinant. La Motion Capture est désormais devenue un art à part, un art abstrait. Le must, c’est de voir Spielberg s’éclater comme un gamin avec sa manette permettant de simuler la caméra. On verra aussi l’impact qu’a eu Peter Jackson sur le projet. En fait, il y a tellement de choses à dire qu’au lieu de vous en faire la liste des moments les plus marquants, je vous conseillerais plutôt de vous le procurer.

La partie la plus drôle est à décerner à Gad Elmaleh (obligé) qui revient sur une anecdote personnelle sur Milou. A noter aussi des belles anecdotes par le biographe d’Hergé comme la provenance du nom de Milou.

Conclusion

Tintin est un grand huit servi par une réalisation magistrale. On demande la suite ! Autant vous dire qu’il faut avoir le cœur accroché.
+– réalisation magistrale
– graphiquement splendide
– l’Aventure avec un grand A
– le plus grand huit du monde
– la VO (avec les noms qui changent)
– trop réaliste (surtout au niveau des personnages)
– différent de la BD
Trophée8/10
Blu-ray techniquement à la pointe avec un seul bonus mais quel bonus. Documentaire d’une heure et demie, il revient sur l’ensemble du projet Tintin de la genèse à la fin. Il se paye même le luxe d’être intéressant du début à la fin et regorge d’interviews des principaux artistes du film et ces derniers ne se contentent pas de dire combien le projet est génial, que c’est le meilleur film de l’année mais partagent réellement les astuces et nous informent sur la technique utilisée. Un bonus indispensable ! Ça fait du bien d’avoir un vrai documentaire au lieu de pleins de featurettes qui répète toujours la même chose.
Image : 10/10Son : 9/10Bonus : 8/103D : 8/10
Trophée9/10

Pin It on Pinterest