Critique : Safe

Save the last tatane

Fiche

Réalisateur(s):Boaz Yakin (Le Plus beau des combats)
Scénariste(s):Boaz Yakin
Acteurs:Jason Statham (Killer Elite), Catherine Chan, Robert John Burke (Limitless), Chris Sarandon (Fright Night), Anson Mount (la série Hell On Wheels), James Hong (Kung Fu Panda), Reggie Lee (la série Grimm)
Pays:USADate de sortie:27 juin 2012
Genre:Action, Crime, ThrillerDurée:1h35
Budget:30 000 000 $
Un ancien agent secret sauve une petite fille à la mémoire exceptionnelle, déclenchant ainsi une guerre des gangs entre les Triades, la mafia russe et des policiers new-yorkais corrompus. Tous veulent mettre la main sur l’enfant, la seule à détenir la combinaison d’un coffre-fort très convoité.

Critique

Avec Safe, Tatane Man est de retour. Le distributeur des plus beaux high kick du cinéma récupère un rôle qui lui avait longtemps échappé, le fameux protecteur d’enfants pourtant obligatoire dans chaque filmographie de star du cinéma d’action (Terminator 2, Léon, Code Mercury ou encore récemment Get the Gringo).

Réalisé et écrit par Boaz Yakin, Safe commence de la plus belle des manières avec une introduction en narration libre et ponctuée de faux raccords. Ce qui peut décontenancer se révèle finalement d’une fluidité rare et très rythmé. Une belle façon de résumer l’histoire des protagonistes avec une fabuleuse séquence où Tatane Man découvre le cadavre de sa femme, notre colère monte d’un cran et on a sérieusement envie de le voir défoncer les bad guys.

Malheureusement la suite sera beaucoup moins notable versant dans un classicisme absolu. Tatane Man s’énerve, distribue des pains avec la même grâce que Mère Teresa et dit le bénédicité avec des répliques marquantes comme la réponse à la question du mafieux mal en point : « Je croyais que tu étais un éboueur. », « Il y a confusion. Je ne récupère pas les ordures, je m’en débarrasse. » et terminant sa réplique avec une balle dans la tête. Quelle classe, cet homme ! Même en SDF.

Au côté de Jason, on découvre la jeune Catherine Chan. On sera subjugué par le charme de cet enfant et son talent d’actrice pour incarner Mei, une surdouée recherchée par les chinois, les russes et les flics (rien que ça). Malheureusement sa relation avec Jason est inexploitée, on n’arrive pas à la dramaturgie parfaite d’un Léon or il s’agit d’une condition nécessaire pour franchir un palier.

Mince, je suis déjà coincé, je ne sais plus trop quoi dire sur ce film. Classique, dit, jeune actrice douée, dit, séquence d’introduction bien foutue, dit… euh… ah oui, je vais peut-être parler de la réalisation dans l’ensemble. Je trouve que le réalisateur a beaucoup de mal à mettre en scène des séquences d’action trépidantes : trop de coupures, trop de plans sur des bonhommes tombant sous les balles. Il faut dire qu’on est tout de suite plus sévère après avoir vu The Raid. Quand un gars est capable de pondre un beau truc avec un budget dérisoire alors un mec avec un meilleur budget se doit de faire mieux.

Même les combats, point fort de Tatane Man, sont rares. Hormis une séquence dans le métro, il n’y a rien d’excitant à se mettre sous la dent (même pas un duel de fou contre le boss final). La partie thriller du film laisse à désirer malgré un début canon où les russes, les chinois et les flics ont décidé de participer à un chasse à la fille. Finalement c’est tellement peu exploité que c’est presque secondaire surtout ça retombe comme un soufflé raté à la fin. On n’aura pas fait la fameuse gunfight orgiaque.

Décidément Jason Statham a de plus en plus de mal à choisir les bons films. Lui qui avait commencé sa carrière de la plus belle des manières avec Le Transporteur et les films de Guy Ritchie a empilé en 2011 les films moyens (Le Flingueur, Blitz, Killer Elite). Heureusement qu’il y a The Expendables 2 qui arrive et son prochain film, Parker, a l’air pas trop mal surtout en voyant le casting (Jennifer Lopez, Nick Nolte, Michael Chiklis, Clifton Collins Jr.).

Aussi la fin du film m’a bien fait marrer:

Spoiler

j’ai adoré voir la petite Catherine avec le pistolet surtout quand elle tire avec. Mon dieu, cette réaction à la puissance du recul qui fait lever ses bras au ciel et la fait tomber sur ses fesses. A mourir de rire!

Conclusion

Safe n’est pas mauvais film seulement il n’en est pas un bon non plus, un film d’action mâtiné de thriller jamais excitant mais heureusement jamais ennuyant.
+– Le résumé de l’histoire des principaux protagonistes
– Catherine Chan
– Certaines répliques
– La machine ne s’emballe jamais
– Fin retombant comme un soufflé raté
5/10

Safe Affiche France

Pin It on Pinterest