Critique : Moi, moche et méchant 2

Encore plus de minions

Fiche

Titre:Moi, moche et méchant 2
Réalisateur(s):Chris Renaud, Pierre Coffin
Scénariste(s):Cinco Paul, Ken Daurio
Voix (VO):Steve Carell, Kristen Wiig, Russell Brand, Benjamin Bratt, Ken Jeong
Voix (VF):Gad Elmaleh, Audrey Lamy, Éric Cantona
Titre original:Despicable Me 2Date de sortie:26 juin 2013
Pays:États-UnisBudget:76 000 000 $
Genre:Animation, Comédie, FamilleDurée:1h38

Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.

Critique

Le premier film avec Gru, le mec vraiment moche mais pas méchant et sa horde de minions, sosies jaunes des lapins crétins, a été un gros succès, il est classé 98ème parmi les films ayant rapportés le plus de billets verts à l’international. Pas de surprise donc, une suite a été rapidement mise sur les rails et on ne va pas bouder. Toutefois, suite « fric » ou vrai prolongement de la magie ?

Pour mon retour au cinéma après une semaine de vacances au soleil, la réconciliation s’est faite de la meilleure des manières possible avec une comédie déchainée et tellement drôle. Chrono en main, on peut déceler des rires ou des sourires toutes les deux minutes. Ça sur une heure trente, ce qui fait quarante-cinq rires. Pas beaucoup de comédie peuvent se permettre un tel ratio mais Moi, moche et méchant 2, si.

« Chrono en main, on peut déceler des rires ou des sourires toutes les deux minutes. »

On retrouve le même style d’humour que sur son prédécesseur donc calibré pour les enfants ET les adultes. La salle où j’étais était presque entièrement composée d’adultes et tout le monde s’est marré (ok, ok, pas tous, un vieux papy faisait de la résistance). Comment voulez-vous ne pas succomber aux minions capables du pire et du meilleur mais en restant tout le temps drôle ?

Les petits bonhommes jaunes qui ne travaillent pas à la poste prennent une plus grande ampleur dans cette suite (ce qui explique pourquoi je la préfère au premier) et ne s’arrêtent jamais. Ô grand dieu Minion, jamais ils ne deviennent jamais lourdingues. Les princes de l’humour! Ils sont capables de sortir un mot aussi con que « Fesse » et de te faire rire. Pour l’anecdote, ceux qui font les voix incompréhensibles des minions sont les réalisateurs, Pierre Coffin et Chris Renaud (ces derniers lâchent des mots de toutes les origines sans se soucier de leur cohérence, uniquement de leur sonorité).

L’intrigue principale s’est amincie mais c’est pour davantage s’orienter vers une succession de délires visuels, un point que j’ai adoré. Par exemple, la scène pour présenter un méchant disparu est vraiment énorme tant elle ose plein d’audaces visuelles. Tu as rêvé de voir un vilain emmitouflé de dynamites, chevaucher un requin attaché sur une fusée pour foncer dans un volcan en lave. Va voir Moi, moche et méchant 2. Un petit bémol malgré tout, le film semble avoir des trous dans son intrigue, des ellipses sortant un peu de nulle part et donnant l’impression d’avoir manqué quelque chose. L’équipe a probablement voulu raccourcir la durée de vie du film sans sacrifier les sketches (tant mieux). Je ne vais pas cracher dessus car les intrigues des films d’animation sont rarement potables (celle du jour est un Scooby-Doo dans un centre commercial).

« Tu as rêvé de voir un vilain emmitouflé de dynamites, chevaucher un requin attaché sur une fusée pour foncer dans un volcan en lave. Va voir Moi, moche et méchant 2. »

Les trois petites filles adoptées par Gru sont de retour. Un plaisir de les revoir surtout ma préférée, Agnès. Cette adorable petite fille haute comme trois pommes réussit à chaque fois à me faire rire et à m’émouvoir. J’ai même versé une petite larme sur son discours final. Après les joies de la paternité, Gru va faire connaissance avec l’amour (je sais, normalement c’est dans l’autre sens mais bon… tout public, hein) donc une femme nommée Lucy. Pas grand chose a dire sur le personnage sinon qu’il est efficace. Par contre, coup de cœur pour le vilain de cet épisode bien plus marquant que celui du premier et accompagné d’un sidekick (compagnon) mémorable.

A ma grande surprise, la réalisation se permet d’aller à des audaces surprenantes dynamitant les scènes d’action au point de faire regretter leur nombre relativement restreint comme cette séquence en vue subjective qui reprend Les dents de la mer ou une autre encore en vue subjective mais cette fois-ci en mode FPS sans oublier une course-poursuite qu’on croirait être sorti du Tintin de Spielberg ou Le Hobbit.

PS: un spin-off sur les minions est prévu. C’est pour 2014 et c’est réalisé par Pierre Coffin et Kyle « Le Lorax » Balda.

Conclusion

Moi, moche et méchant 2 surpasse son prédécesseur en offrant beaucoup plus d’humour et des scènes d’action plus inventives. Le film de famille de l’été et sans doute celle de l’année.

Sur ce, je vais aller acheter un minion en peluche.

+– Vraiment très drôle
– Les minions
– Agnès
– La réalisation dans les scènes d’action
– Les petits sketchs
– Intrigue à trou
8/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2914 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.