Critique : Miss Marvel – Épisode 2 « Première mission »

À la découverte des pouvoirs (et du passé)

Fiche

TitreMiss Marvel Titre VO
CréateurBisha K. Ali RéalisateurMeera Menon
Acteurs Iman Vellani, Matt Lintz, Yasmeen Fletcher, Zenobia Shroff, Mohan Kapur, Saagar Shaikh, Rish Shah, Laurel Mardsen, Arian Moayed, Alysia Reiner, Laith Nakli, Nimra Bucha, Azhar Usman, Travina Springer
Saison1 Épisode2
Date de sortie15 / 06 / 2022 Durée52 mn
GenreAction, Aventure, Comédie, Drame, Fantastique, Mystère, Policier, Science fiction ChaîneDisney+

Kamala et Bruno cherchent l’origine de ses pouvoirs avant de se lancer dans une aventure périlleuse.

Critique

Attention, cette critique contient des spoilers

Hier soir, quand il a fallu choisir entre Obi-Wan Kenobi et Miss Marvel, je n’ai pas hésité et me suis jeté directement sur les aventures de la jeune Kamala Khan. Il faut dire que la série consacrée à l’ancien maître d’Anakin Skywalker me déçoit un peu… Mais j’y reviendrai dans une critique quand la saison sera finie. Oh, mais ce sera pour la semaine prochaine vu qu’il ne reste plus qu’un épisode.

Changement de réalisateur

Bref, parlons de Miss Marvel. On est là pour ça. Si le premier épisode a été un vrai coup de cœur, je vais avouer que j’ai été légèrement déçu par celui-ci. Principalement à cause de sa réalisation. On est bien loin de la folie créatrice du précédent. J’ai compris pourquoi en découvrant le nom du réalisateur durant le générique de fin. Derrière la caméra, ce n’est pas le duo Adil & Bilall mais Meera Menon. Certes, cette dernière a une bonne expérience au niveau de la télévision comme en témoigne son CV avec une énorme liste de séries télé où on peut trouver The Punisher et The Walking Dead. Malgré tout, ce n’est pas le level des réalisateurs belges.

Ça n’empêche pas l’épisode d’avoir de super moments. Mon préféré est sans hésiter l’arrivée de Kamala au lycée en mode Bully Maguire (version gentille quand même). En seconde position arrive l’horrible remake de la scène entre Hawkeye et Black Widow sur Vormir dans Avengers : Endgame (2019).

Les origines des pouvoirs

On fait connaissance avec les (nouveaux) pouvoirs de Kamala. On a le classique entraînement, mais où Kamala m’a surpris en étant clairement une grosse quiche physique (le sauvetage final est marrant en ce sens – elle est tellement lente avant d’arriver au garçon). Surtout, Bruno confirme que le bracelet ne donne pas ses pouvoirs à Kamala. Ils sont juste un déclencheur en mode brume terrigène.

Toujours du côté des pouvoirs. J’adore les deux apparitions du mystérieux personnage. L’effet est cool et un peu flippant, en plus d’intriguer. Surtout combiné avec l’histoire autour de l’arrière-grand-mère de Kamala permettant également une leçon d’histoire. Bref, le mystère est complet.

L’épisode est l’occasion d’entrer encore plus dans la vie quotidienne de Kamala entre la fête de l’Aïd (Illumi-taties, cœur avec les doigts pour le surnom) et un passage réussi dans la mosquée où un accent est mis sur la place de la femme entre les instagrameuses et l’imam s’amusant de l’intervention de Kamala. Le point de la religion est aussi approfondi via le personnage de Nakia. J’ai kiffé son speech au père de Kamala pour le convaincre de voter pour elle. Purée, la tronche de Yusuf à la fin du speech est énorme.

Comme on se retrouve, agent Cleary

Le reste verse dans la classique série pour ados (tout en évitant astucieusement le lourdingue). En commençant par la fête en soirée obligatoire. Le trio amoureux classique entre le nouveau beau gosse de service et le meilleur ami amoureux jaloux. Du passage avec le beau gosse, je retiens évidemment le climax, mais surtout la danse entre Hollywood et Bollywood de Kamala en rentrant de la soirée (je me répète, mais Iman Vellani est PARFAITE dans le rôle) et la référence à un Éternel. En l’occurrence, Kingo. La référence est d’autant plus cocasse qu’il y a un débat pour savoir quel est le meilleur Kingo. Quand on sait que c’est le même.

Ah oui, j’oubliais un détail pas mal du tout. Au niveau de l’interrogatoire de Zoe, on retrouve l’agent Cleary du DODC (Department of Damage Control) qui était déjà présent dans Spider-Man : No Way Home (2021). C’est lui qui interroge Peter Parker, MJ, Ned et tante May suite à la révélation de Mystério. On va voir que ça donne ensuite. En tout cas, j’ai adoré la façon dont il mène Zoe par le bout du nez.

Bonus, Iman Vellani répond à un quiz Marvel et c’est sacrément impressionant.

Par frustré par la fin.

Conclusion

Malgré une réalisation moins marquante que sur l’épisode précédent, Miss Marvel fait toujours mouche grâce à la rayonnante Iman Vellani. Ça me fait du bien une série s’attachant au point de vue d’un jeune fan avec des enjeux plus terre-à-terre. J’ai comme l’impression que je réagirais pareil si je me retrouvais avec des pouvoirs.

+

  • Iman Vellani, encore et toujours
  • Remix de la danse du Bully Maguire
  • Pas mal de petites blagues / références amusantes

  • Réalisation moins marquante
7/10

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest