Critique : Les Flingueuses

Affiche française du film Les Flingueuses réalisé par Paul Feig avec Sandra Bullock et Melissa McCarthy
Buddy movie… with Woman’s touch

Fiche

Titre:
Les Flingueuses
RéalisateurPaul Feig
ScénaristeKatie Dippold
ActeursSandra Bullock, Melissa McCarthy, Demian Bichir, Marlon Wayans, Michael Rapaport
Titre original:The HeatDate de sortie:21 août 2013
Pays:États-UnisBudget:43 000 000 $
Genre:Action, Comédie, PolicierDurée:1h57

Sandra Bullock est l’agent spécial du FBI, Sarah Ashburn, une enquêtrice rigoureuse et méthodique dont la réputation la précède tant pour son excellence que son arrogance démesurée. Melissa McCarthy quant à elle prête ses traits à l’agent de police de Boston, Shannon Mullins, reconnue pour son fort tempérament et son vocabulaire fleuri. L’une comme l’autre, n’ont jamais eu de partenaire dans le travail… ni vraiment d’amis. Ainsi, lorsque ces deux représentantes de la loi radicalement opposées sont obligées de faire équipe pour arrêter un baron de la drogue sans pitié, elles se retrouvent à devoir lutter non seulement contre un puissant syndicat du crime, mais aussi et surtout contre l’envie de s’entretuer.

Les Flingueuses Photo
Même pas besoin de faire une blague, la photo suffit.

Critique

Après une explosion de rire provoquée par son long-métrage Mes Meilleures Amies, Paul Feig était particulièrement guetté pour son prochain film. Alors confirmation avec Les Flingueuses ou simple coup de bol ?

Après avoir transformé le film de bande de copains en film de bande de copines, Paul Feig remet ça en conjuguant le buddy movie au féminin. Fort de deux têtes d’affiche rappelant l’excellent 21 Jump Street sorti l’année dernière, Les Flingueuses expire une véritable bouffée d’air frais (mentholée) sur le genre. Non pas pour son intrigue, au final très convenu, mais grâce à ses deux actrices qui trouvent ici une complicité pétillante.

Les deux actrices trouvent ici une complicité pétillante.

Sandra Bullock brille dans le rôle du flic psychorigide, elle semble être née pour le rôle tandis que Melissa McCarthy reprend un rôle qui lui va comme un gant, la tarée adepte du trash talking. Évidemment avec deux personnages aussi différents, avec deux actrices aussi différentes, la collision fait des étincelles dans la pure lignée des meilleurs buddy movies, L’Arme Fatale en tête. Surtout, et c’est suffisamment rare pour être souligné, les deux actrices sont du même acabit.

On prend un petit coup de vieux quand on retrouve Biff (incarné par Thomas F. Wilson dans Retour vers le futur) dans ce qui est probablement une des meilleures blagues du film, à la recherche des couilles du commissaire. On retrouve aussi un surprenant Marlon « Scary Movies » Wayans, moins gogol que d’accoutumée. A-t-il atteint l’âge de raison?

J’ai pris un réel plaisir à suivre les interactions entre les deux filles. Leur première rencontre est un petit bijou dans le genre. Les Flingueuses accumulent les scènes cocasses (dommage que les bandes annonces en dévoilent beaucoup trop) dont un sacré paquet est mémorable, je pourrais vous en citer quatre facile, là sans réfléchir. Le film se permet même d’être touchant par moment grâce au talent de Melissa, capable de rendre son personnage émouvant (un phénomène qu’on pouvait déjà apercevoir dans Arnaque à la carte). Surtout ne manquez pas l’hilarante scène durant le générique de fin, probablement la plus drôle pour moi car inattendue (comprendre absente des trailers).

Ne manquez pas l’hilarante scène durant le générique de fin.

Malgré tout, j’ai été un peu déçu par la réalisation trop simple de Paul Feig. Car en regardant Les Flingueuses, on ne peut s’empêcher de penser à 21 Jump Street. Toutefois, ce dernier possède, en plus, des délires visuels et une réalisation qui accompagnait à merveille l’humour, se payant même le luxe d’offrir de scènes d’action spectaculaires. Par contre, j’ai été soufflé par la violence du nouveau Paul Feig. Non, il n’y a pas de démembrements ou autre mais deux ou trois headshots s’accompagnant d’une éclatante gerbe de sang. Oo. Ça fait plaisir de voir ça ! Aussi le film a fait un scandale auprès de la SPP (Société Protectice des Pénis) car un pénis a énormément souffert durant le tournage du film, je vous laisse découvrir ça.

Une suite est d’ores et déjà prévue et moi, je dis : « Vivement ! ».

PS : pour les fans de sitcom, on peut souligner la présence de Kaitlin « Dee de Philadelphia » Olson, Tony « Buster d’Arrested Development » Hale et Andy « David Wallace de The Office » Buckley.

Les Flingueuses Photo
Un des nombreuses scènes fendardes.

Conclusion

Les Flingueuses s’installe tranquillement parmi les meilleurs buddy movie n’échappant que de peu à la consécration la faute à un final peu spectaculaire (avec une belle explosion foireuse). A améliorer dans la suite?

+– Un excellent duo de buddy movie
– Drôle
– De nombreuses scènes marquantes
– Réalisation un peu plate
– Peu spectaculaire
Trophée7/10

Pin It on Pinterest