Critique : Les Boloss

English Pie

 
Fiche

Réalisateur(s):Ben Palmer (réalisateur de la série The Inbetweeners)
Scénariste(s):Iain Morris, Damon Beesley (scénaristes de la série The Inbetweeners)
Acteurs:Simon Bird, Joe Thomas, James Buckley, Blake Harrison, Lydia Rose Bewley, Laura Haddock, Jessica Knappet, Tamla Kari
Titre original:The Inbetweeners Movie
Pays:UKDate de sortie:21 décembre 2011
Genre:ComédieDurée:1h37
Budget:3 500 000 £
4 garçons partent ensemble en vacances en Crète. 1 seul objectif : sea, sex and sun… and sex !

Critique

A cause des vacances, je l’avais un peu raté mais c’est désormais chose réparé. Les Boloss promettait être une comédie furieusement badass avec de l’humour djeun anglais. Il faut savoir que c’était une série à la base répondant au nom de The Inbetweeners dont le film représente le clou final des trois saisons (un super épisode).

Le long-métrage commence donc à la fin du lycée pour la bande. Les potes, avant de se séparer, décident donc de partir en vacances tous ensemble pour pécher un maximum de moules (sens figuré) et se beurrer la tronche (encore sens figuré). Il ne faut pas prendre peur à l’idée de ne rien comprendre aux enjeux car le film se prédestine aussi à ceux qui n’ont pas regardé la série (dont votre serviteur).

Difficile de ne pas penser à American Pie en regardant Les Boloss tant les deux semblent être des frères d’une autre mère sauf que les losers anglais sont vraiment moches, horripilants et lourds, plutôt éloignés de la description des américains. L’humour ne conviendra donc qu’à ceux qui apprécient l’humour grossièreté à gogo et scato dégueulasse. Les Boloss trouvera son public certes mais n’arrivera jamais à reproduire le succès monstrueux avec pour héros un forniqueur de tartes.

Il n’y a pas grand chose d’autres à dire vu que l’ensemble du film assume un cliché jusqu’au-boutiste avec quelques blagues plutôt marrantes (lorsque le relou de la bande balance le gamin dans la piscine, j’étais plié). Nul doute que le film fonctionnera mieux sur les fans de la série originelle en jouant sur la corde sensible et en résolvant les équations délivrées sur la série.

En fait, on imagine que la série fonctionne comme le premier American Pie, se déroulant entièrement au lycée et que Les Boloss se rapproche davantage d’American Pie 2 où les gars dans le vent et dans l’acné partent en virée en vacances.

Conclusion

Difficile de ne pas penser à American Pie en regardant Les Boloss sauf qu’il se rapproche davantage du deuxième opus que du premier pour la qualité qu’on connaît.
+– Certaines blagues
– Les personnages assez fun
– Ressemble étrangement à American Pie 2 dont il hérite tous les défauts
7/10

Les Boloss affiche

Pin It on Pinterest