Critique : Le voyage du Dr Dolittle

L’inspiration ne vient jamais

Fiche

TitreLe voyage du Dr DolittleTitre VODolittle
RéalisateurStephen GaghanScénaristesStephen Gaghan, Dan Gregor, Doug Mand, Chris McKay
ActeursRobert Downey Jr., Antonio Banderas, Michael Sheen, Jim Broadbent, John Cena, Marion Cotillard, Ralph Fiennes, Selena Gomez, Tom Holland, Rami Malek, Kumail Nanjiani, Craig Robinson, Octavia Spencer, Emma Thompson
Date de sortie05 / 02 / 2020Durée1h 41
GenreAventure, Comédie, Famille, FantastiqueBudget175 000 000 $

Après la perte de sa femme sept ans plus tôt, l’excentrique Dr. John Dolittle, célèbre docteur et vétérinaire de l’Angleterre de la Reine Victoria s’isole derrière les murs de son manoir, avec pour seule compagnie sa ménagerie d’animaux exotiques. Mais quand la jeune Reine tombe gravement malade, Dr. Dolittle, d’abord réticent, se voit forcé de lever les voiles vers une île mythique dans une épique aventure à la recherche d’un remède à la maladie. Alors qu’il rencontre d’anciens rivaux et découvre d’étranges créatures, ce périple va l’amener à retrouver son brillant esprit et son courage.

Critique

La première (et dernière, d’ailleurs) fois que j’ai été confronté au Docteur Dolittle, c’est quand Eddie Murphy avait endossé la blouse et la célèbre capacité de parler avec les animaux. Mis à part le pouvoir assez cool, je n’en ai pas retenu grand-chose. Espérons un meilleur sort pour cette nouvelle confrontation. Surtout qu’elle implique un Robert Downey Jr. que j’aime 3000.

Objectif : capitaliser sur une star du MCU

On peut dire qu’ils ont mis le paquet pour récupérer Tony Stark. En passant, c’est la première chose qu’ils ont faite avant de lancer projet. Savoir si Robert Downey Jr. était d’accord. Dès lors, pour faire plaisir au Robert, un budget costaud de 175 millions de dollars a été débloqué. Pour le coup, ça se ressent à l’écran. On a clairement l’impression d’être en face d’un Disney live. Celui auquel j’ai le plus pensé, c’est Pirates des Caraïbes. Pourtant, on ne nage pas vraiment à la même époque. On notera que, contrairement à la version Murphy, ce Dolittle n’est pas moderne, mais se place durant l’ère victorienne (1837 à 1901).

Résultat : la star ne fait pas tout

Malgré toutes les péripéties, la galerie de personnages, l’abondance d’effets spéciaux et surtout la star de l’Univers Cinématographique Marvel, la sauce ne prend jamais. Pour l’histoire, le film devait sortir en 2019, mais les projections test ont été mauvaises. Du coup, des reshoots ont été organisés avec l’implication notable de Chris McKay et Jonathan Liebesman. Bref, malgré tout, le résultat ne semble pas s’être amélioré.

Au final, juste le genre de films qu’on regarde sans déplaisir, mais sans prendre plaisir non plus. Heureusement, j’ai rigolé à quelques blagues. Mention spéciale au gorille peureux et à ce génial écureuil que je soupçonne d’être au cœur des reshoots (la flemme de vérifier), car il est totalement déconnecté du récit.

Il faut dire aussi que le tout est d’une banalité affligeante. On est typiquement dans le genre d’histoires déjà vues des dizaines et des dizaines de fois sauf que ni le jeu d’acteur (ce Dolittle n’est rien d’autre qu’un Tony Stark du pauvre), ni la mise en scène ne parviennent à hausser le niveau. La seule chose qui m’a marqué (et encore, le mot est fort), c’est l’impressionnant et déjanté tigre Barry.

Euh… Je n’ai d’ores et déjà plus rien à ajouter. En même temps, Le voyage du Dr Dolittle ne mérite pas plus.

Par qui espère que les prochaines retrouvailles seront meilleures.

Conclusion

Pour des premières retrouvailles avec Robert Downey Jr. après Iron Man, on ne peut pas dire que ce soit glorieux. Le voyage du Dr Dolittle est une aventure familiale lorgnant sur le terrain de Disney, mais sans inspiration. On voyage sans s’ennuyer, mais sans jamais s’émerveiller non plus. Visionnage clairement dispensable.

+

  • Retrouver Robert Downey Jr.
  • Certaines blagues, surtout avec l’écureuil

  • Rien ne sort du lot
4/10

Pin It on Pinterest