Critique : Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny

Poster de Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny
Le dragon reste caché

Fiche

D’après le roman de Du Lu Wang
Titre:Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny
Réalisateur :Woo-Ping Yuen
Scénaristes :John Fusco
Acteurs :Michelle Yeoh, Donnie Yen, Jason Scott Lee, Harry Shum Jr.
Titre original:Date de sortie:26 / 02 / 2016 (Netflix)
Pays:ChineBudget:
Genre:Action, Arts Martiaux, Aventure, Drame, FantastiqueDurée:1h 40

La grande guerrière Yu Shu Lien reprend du service pour empêcher l’infâme et puissant Hades Dai de s’emparer de la légendaire épée Destinée.

Photo de Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny
« Arrêtez tout !!! On est en train de faire Tigre et Dragon 2, là ? »

Critique

À l’annonce, c’était la stupeur totale : Netflix va produire la suite du film d’arts martiaux d’Ang Lee, mondialement considéré un chef d’œuvre (pas par moi, je lui préfère largement d’autres films dans le genre comme Hero). Mais, sachant que Netflix n’a pas beaucoup de moyens, ça ne coûte pas trop cher pour pondre la suite d’un tel film ? Eh bien, on peut relativiser en sachant que Tigre et Dragon a seulement coûté 15 millions de dollars.

Néanmoins, après avoir vu le résultat final, on peut aisément supposer que la séquelle a coûté encore moins. Tout respire le cheap dans ce film. Tout. Les effets spéciaux. La réalisation. Les décors. Les costumes. On a davantage l’impression d’avoir un film destiné à la télévision qu’un véritable film prévu pour le cinéma.

En cela, Netflix se plante dans les grandes largeurs. Beasts of No Nation avait déjà des problèmes concernant ce faible budget (6 millions de dollars, seulement), mais le talent du réalisateur, Cary Fukunaga, permettait de les (partiellement) masquer ou, du moins, de les faire oublier. Par contre, dans The Ridiculous 6, ça se voyait. Du coup, avec Yuen Woo-ping, ça explose au visage comme dans les dessins animés où une bombe se cache dans un cadeau. Car, si l’homme est un génie de la chorégraphie (Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny en est même une nouvelle preuve), il n’a jamais été un bon réalisateur. En 2010, il avait pondu True Legend qui avait les mêmes tares que le film du jour. Chorégraphies folles (même un peu trop, à mon goût), mais développement de l’histoire simpliste, le tout encadré par une réalisation digne de la télé (et pas la bonne).

Et si on dansait ?

Au moins, je ne me suis pas emmerdé une seule seconde, grâce à un rythme soutenu et quelques bonnes blagues même si certaines ne semblent pas être volontaires comme ce bad guy totalement ridicule, Hades Dai incarné par… Jason Scott Lee ! Putain, le coup de vieux. Le Bruce Lee dans Dragon, l’histoire de Bruce Lee de Rob Cohen, c’est lui ! Au-delà du ridicule, ça fait quand même plaisir de retrouver un visage connu.

Des visages connus, on en a aussi avec Michelle Yeoh et Donnie Yen. Bon, pas de miracles ici, les acteurs se contentent de faire le strict minimum et de nous épater dans les chorégraphies à tel point que je me pose la question de savoir s’ils ont des doublures (surtout pour la Lady). Pour donner un peu de jeunesse, deux petits jeunes qui partageront… tada… une histoire d’amour (quelle surprise !). Dont, on s’en fout. Mais d’une force (et je crois que le réalisateur, aussi) ! Au moins, leurs échanges sont marrants.

En fait, le seul point positif du film concerne les combats. Si je ne suis pas trop fan de ces joutes ressemblant plus à des danses qu’à des véritables duels (je préfère le style de The Raid). Je suis quand même sensible à la fluidité des mouvements et la tentative d’offrir quelque chose d’original avec certains combats. Quand je dis ça, j’ai en tête ce combat atypique sur glace donnant l’impression d’avoir la version chinoise d’Holiday on Ice.

Par Christophe Menat inquiet pour le terme « qualité » de Netflix, le .

Photo de Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny
« Pfff, je le connais le truc, je vois ça tous les jours à Pékin. »

Conclusion

Netflix devrait commencer à faire attention. Le service de streaming avait superbement commencé en mettant sa nouvelle casquette de producteur de films avec Beasts of No Nation, mais est désormais sur la pente raide après The Ridiculous 6 puis ce Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword Of Destiny. Pour la prochaine fois, il faudrait des films plus en adéquation avec le budget. Au moins, ce Tigre et Dragon 2 se regarde sans déplaisir grâce à un bon rythme, des combats bien chorégraphiés et le fait d’être installé tranquillement chez soi.

+

  • Pas chiant du tout
  • Des jolies chorégraphies avec une mention spéciale pour le Holiday on Ice

  • Beaucoup trop cheap
  • Développement dramatique proche du néant
4/10

Pin It on Pinterest