Critique : Cobra Kai – Saison 3 (avec spoiler)

Le coup de mou

Fiche

TitreCobra Kai Titre VO
CréateursJosh Heald, Jon Hurwitz, Hayden Schlossberg
Acteurs Ralph Macchio, William Zabka, Xolo Maridueña, Courtney Henggeler, Tanner Buchanan, Mary Mouser, Jacob Bertrand, Gianni Decenzo, Martin Kove
Saison3 Nombre d’épisodes10
Date de sortie01 / 01 / 2021 Durée28 à 41 mn
GenreAction, Comédie, Drame, Sport ChaîneNetflix

Avec un nouveau sensei à la barre du dojo Cobra Kai, une querelle à trois occupe le devant de la scène. Car comme Cobra Kai, les rancunes ne meurent jamais.

Critique

Après avoir dévoré les deux saisons, j’avais vraiment hâte de voir la suite. Surtout vu le cliffhanger final. C’est donc sans hésiter que je me suis jeté sur la saison 3 de Cobra Kai. Bon, j’avoue que j’ai pris le temps de sortir mon kimono et ma ceinture orange du placard. Par contre, j’ai galéré pour m’habiller. La dernière fois que je l’avais mis, j’avais dix ans…

Bref, moi et mes chevilles et poignets apparents, on lance le Toudoum !

Felicity Smoak a trouvé son héritier

Personnellement, j’ai trouvé que cette saison était la moins bonne d’entre tous. Le gros problème, c’est que les premiers épisodes sont à la limite du supplice tant l’accent mis sur la partie ado est insupportable. Je remercie donc la présence de sensei Johnny Lawrence pour me remonter le moral avec de nombreuses blagues bien fendardes et l’existence de la vitesse x1,5 sur mobile.

J’espérais que la tentative d’homicide involontaire de Robby Keene allait permettre de nous débarrasser du personnage. Au moins pour une saison. C’était visiblement trop demander. Le personnage est toujours présent. Plus insupportable que jamais. Un moment, son père le décrit comme un garçon intelligent, trop intelligent d’ailleurs. J’ai failli m’étrangler. J’ai même vu la mort dans les yeux… Rarement vu un personnage aussi insipide et agaçant. Le Felicity Smoak de l’univers Karaté Kid.

Pour le reste, le père LaRusso devient moins agaçant, car moins borné. Le voyage à Okinawa lui fait du bien et, en plus, ça fait un joli lien avec Karaté Kid 2. Clairement, cette saison, c’est la saison des retours. Ils sont même les moments les plus forts à mes yeux. Mention spéciale, à la justification d’Ali (Elisabeth Shue – j’avais complètement oublié que c’était le plan cul laitier d’Homelander, du coup, je ne dis pas le choc) concernant sa rupture avec Daniel mettant en exergue le thème de la série : tout n’est pas noir, ni blanc, on est dans un monde de gris.

La panne d’idées

Après, je trouve que ça tourne méchamment en rond. Ok, le vilain John Kreese est assez marrant à suivre. Surtout dans sa manière de foutre le bordel tout en ayant droit à une origin story. Mais bon, ça commence à devenir vraiment n’importe quoi. Sérieusement, les membres du dojo débarquent dans la maison LaRusso et pètent tout ? On sent une volonté de refaire le combat final de la saison 2, sauf que bon, il n’y a plus de duel assez fort sans oublier un suspense proche du néant. Reste le moment « Hawk » m’ayant bien éclaté.

J’ai la désagréable impression que les showrunners sont arrivés au bout de leurs idées mais, vu le succès de la série, se sont obligés à sortir des intrigues pour ramener à la vie un animal pourtant au bout de sa vie. Résultat, je ne suis pas trop motivé à l’idée de suivre la quatrième saison.

Par triste que Nichole Brown soit partie. Bordel quoi, garder Robby et faire partir Aisha !

Conclusion

La saison de trop ? Je me pose la question tant cette troisième partie de Cobra Kai peine à se renouveler. Les guest-stars ravivant la flamme de la nostalgie et un Johnny Lawrence toujours au top arrivent difficilement à justifier l’intérêt de cette saison où j’ai sans cesse eu l’impression de tourner en rond. Le pompon avec ce cliffhanger. Puis bon, Robby, là, ce n’est plus possible. Faites-le mourir, s’il vous plaît !

+

  • Johnny Lawrence
  • Guest-stars

  • Robby
  • Robby
  • Robby
  • Robby
  • Robby
  • Robby
  • Allez, un petit dernier Robby pour la route
6/10

Pin It on Pinterest