Critique : Cobra Kai – Saison 1 & 2

Le réveil du Karaté

Fiche

TitreCobra Kai Titre VO
CréateursJosh Heald, Jon Hurwitz, Hayden Schlossberg
Acteurs Ralph Macchio, William Zabka, Xolo Maridueña, Courtney Henggeler, Tanner Buchanan, Mary Mouser, Jacob Bertrand, Gianni Decenzo, Martin Kove
Saison1 et 2 Nombre d’épisodes20
Date de sortie02 / 05 / 2018 Durée24 à 37 mn
GenreAction, Comédie, Drame, Sport ChaîneNetflix

Trente ans après le tournoi qui a changé leur vie, Johnny et Daniel voient leur rivalité ravivée dans cette suite de la saga « Karaté Kid ».

Critique

Phénomène de mode

Décidément, c’est la mode de réveiller des vieilles franchises en leur donnant des suites. Cette fois-ci, la saga Karaté Kid est concernée. Un truc où un gamin apprend le karaté (et la vie) auprès d’un vieil sage nommé Mr. Miyagi pour arrêter de se faire harceler à l’école.

Bref, ça surfait sur la mode des films d’arts martiaux et il y a eu trois films en tout : Le Moment de vérité (The Karate Kid en VO – 1984), Karaté Kid : Le Moment de vérité 2 (The Karate Kid Part II – 1986) et Karaté Kid 3 (Karate kid III – 1989). Il ne faut pas non plus oublier le spin-off Miss Karate Kid (The Next Karate Kid – 1994) avec Hilary Swank (ouais, la Million Dollar Baby elle-même) et le remake avec Jaden Smith et Jackie Chan.

Le Cobra frappe à nouveau

34 ans après, voici Cobra Kai ! Une série diffusée en 2018 sur YouTube Premium (ex-YouTube Red). Récemment, Netflix a chopé les droits de la série. Ainsi, les deux premières saisons viennent tout juste de sortir sur la plate-forme et une troisième est sur les rails pour 2021.

Curieusement, je n’ai découvert cette saga que très tard. Pourtant, j’étais un mordu du genre durant mon enfance. Je me passais en boucle Karaté Tiger, La fureur du dragon, Kickboxer, Bloodsport et… Ninja Kids ! Quand je l’ai enfin vu, ça avait pris un sacré coup de vieux, mais Mr. Miyagi demeurait encore stylé. Donc, ça fait son effet. En tout cas, je conseille vraiment de voir la trilogie avant d’attaquer la série. C’est regrettable que Netflix n’ait mis sur son service que le troisième film…

Nuances de gris

Concernant Cobra Kai, je m’attendais à un truc moyen. Du coup, le résultat final m’a déconcerté. Avant tout, il faut louer l’intelligence de la série de ne pas rester du point de vue du fameux Karaté Kid, à savoir Daniel LaRusso (Ralph Macchio). À la place, elle fait le yo-yo entre lui et son ennemi juré, Johnny Lawrence (William Zabka). Le récit grimpe alors en hauteur pour nous faire comprendre qu’il n’y a pas vraiment de méchant et de gentil dans ce genre d’histoire. C’est assez génial et ça m’a fait voir la saga d’une nouvelle façon.

Surtout, heureusement qu’il y a ce yo-yo, car si la série s’était concentrée uniquement sur LaRusso, j’aurais lâché l’affaire rapidement tant il est insupportable. C’est le genre de personnage que tu as envie de claquer en permanence. Tellement imbu de lui-même. Tellement donneur de leçon. Balaie devant ta porte au lieu de critiquer les autres, bordel !

Team Cobra versus Team Têtes à claques

Dès lors, mon camp a été très vite choisi pour rejoindre, à ma grande surprise, celui de Johnny. Il faut dire que William Zabka joue le personnage tout en finesse et profondeur. C’est également lui qui a les intrigues les plus intéressantes tandis que LaRusso se contente de singer Mr. Miyagi sans avoir une once de son charisme.

Du coup, le problème, histoire d’avoir un équilibre, la série fait les allers-retours entre le camp de Johnny et celui de LaRusso. Autant chez Johnny, il y a plein d’histoires intéressantes et des personnages charismatiques, autant chez LaRusso, on a l’impression d’être tombé dans un truc mièvre avec des histoires dignes d’un soap-opera. Mention spéciale à l’insupportable Robby Keene (Tanner Buchanan). C’est encore pire dans la saison 2 où, inexplicablement, le héros de la première, Miguel Diaz (Xolo Maridueña), passe au second plan à son profit.

Terminons avec un point sur les combats. Bon, sur la première saison, ce n’est pas glorieux (on voit bien les coups non portés et les doublures). Mais sur la deuxième, ça s’améliore. Logique vu que les gamins deviennent plus expérimentés. Que dire aussi du génial dernier épisode ? Par contre, les poses de LaRusso… Ce n’est pas possible. Plus ridicule, tu meurs.

Par pressé de voir la suite.

Conclusion

J’avais commencé la série sans trop y croire et, au fil des épisodes, je me suis totalement pris au jeu jusqu’à prendre une grosse claque sur le dernier. Je n’aurais jamais cru le dire, mais Cobra Kai est une très bonne série faisant parfaitement office de suite à la saga Karaté Kid. Mieux encore, elle la surpasse.

+

  • Retrouver les personnages principaux de Karaté Kid, trois décennies après
  • Combats gagnants en qualité au fil des épisodes
  • Mélange réussi entre action, comédie et drame
  • Plein de personnages charismatiques
  • Format de 30mn impeccable

  • Des personnages insupportables comme LaRusso et Robby
  • Côté soap-opera parfois agaçant
8/10

Pin It on Pinterest