Critique : Agents of SHIELD – Saison 7 – Finale

L’autre Endgame

Fiche

TitreLes Agents du SHIELD Titre VOAgents of SHIELD
CréateursJoss Whedon, Jed Whedon, Maurissa Tancharoen
Acteurs Clark Gregg, Ming-Na Wen, Chloe Bennet, Iain De Caestecker, Elizabeth Henstridge, Henry Simmons, Natalia Cordova-Buckley
Saison7 Nombre d’épisodes13
Date de sortie27 / 05 / 2020 Durée45 mn
GenreAction, Aventure, Drame, Science fiction, Thriller ChaîneABC

Coulson et les agents sont remontés dans le temps et demeurent bloqués en 1931 à New York; avec un tout nouveau Zephyr prêt à sauter dans le temps à tout moment, l’équipe doit se dépêcher de découvrir exactement ce qui s’est passé.

Critique

Attention, cette critique contient des spoilers…

De façon assez cocasse, pour sa dernière saison, Agents of SHIELD reprend la formule d’Avengers: Endgame. À savoir le voyage dans le temps en mode Retour vers le futur et une histoire de lignes temporelles alternatives.

We are in the endgame now

J’ai eu une pointe d’émotion quand j’ai regardé cette dernière saison. En effet, même si la série n’a jamais été un grand évènement de la télévision, elle fait partie des shows qui génèrent un capital de sympathie suffisament important pour devenir incontournables. Ici, ce sera grâce à son attachant casting et des histoires se permettant tous les risques quitte à partir en couilles de temps en temps. J’ai aisément pardonné ce dernier point vu la générosité des aventures. Gros plus, chaque saison aura su se renouveler pour éviter la monotonie entre le Ghost Rider, les Inhumains ou encore HYDRA.

Dès lors, on pouvait se poser la question sur ce qu’ils allaient encore inventer pour la der des ders. Finalement, ce sera la formule Avengers: Endgame. Quoi de plus logique pour une série qui aura toujours collé au plus près de l’actualité ciné de l’Univers Cinématographique Marvel même s’il y a débat concernant son intégration. En partant en mode Retour vers le futur, j’ai eu une nouvelle dose de bonnes aventures tout en recollant avec le début du show. Histoire de boucler la boucle.

Les Agents de Carter

Le gros point que j’ai adoré avec ces voyages dans le temps, c’est le moment où je découvre le générique revisité à la sauce de l’époque où l’équipe s’est posé. Vraiment excellent. Encore une fois, à la Endgame, Agents of SHIELD aura permis de « ressusciter » un show parti trop tôt. Agent Carter, via l’agent Sousa (Enver Gjokaj). En plus, ça donne un de mes épisodes préférés de la saison. Out of the Past (épisode 4) où on bacule en mode film de détective noir avec la fameuse voix off.

Néanmoins, mon épisode préféré restera, et de loin, As I Have Always Been (épisode 9). Reposant sur une histoire de boucle temporelle, cet épisode réalisé par Elizabeth Henstridge (l’actrice derrière Jemma Simmons) est un petit bijou de suspense, d’humour et de drame. Bordel, le discours final d’Enoch (Joel Stoffer) à propos de la mort. Je ne m’en suis pas encore remis. Je crois même ne pas me tromper en disant que c’est le meilleur épisode de toute la série.

Fin sur une bonne note

Sur ses derniers épisodes, ça revient à une formule plus classique, à la Agents of SHIELD quoi, où il s’agit de castagner les méchants. Rien de transcendant, principalement à cause de vilains pas assez charismatiques et rarement menaçants. Peu importe, car la qualité était à chercher ailleurs. Dans le couple Fitz / Simmons. D’ailleurs, Elizabeth Henstridge est clairement l’actrice de la saison avec Joel Stoffer. Elle m’a ému tellement de fois. Puis, le coup de la surprise finale avec Alya. Wow, j’en ai lâché des larmes tellement c’était beau. Surtout, vu qu’ils ont traversé.

Quant aux adieux, c’était vraiment sympa. On laisse chacun des personnages entre des bonnes mains. D’ailleurs, ça me fait penser. J’ai kiffé le passage au ralenti de Yo-Yo dans le dernier épisode. La classe. Bref, revenons à nos moutons. C’était une belle fin. Surtout en finissant sur la grosse claque du tout premier épisode de la série : Lola.

En bonus, une superbe fin à la Endgame faite par un fan.

Par qui vient d’avoir un petit pincement au cœur en se rendant compte que c’est terminé.

Conclusion

Pour sa dernière, Agents of SHIELD propose la formule adoptée par le dernier Avengers. Résultat, une aventure palpitante avec sa dose d’action, d’humour et d’émotion, mais également le meilleur épisode de la série et un final satisfaisant. Bref, c’étaient les agents du SHIELD.

+

  • Formule efficace d’Endgame
  • Épisode As I Have Always Been
  • La série dans ce qu’elle fait de mieux
  • Retrouvailles avec un personnage d’une autre série
  • Final satisfaisant

  • Méchants manquants de charisme
8/10

Pin It on Pinterest