Critique : 2 Broke Girls – Saison 1

Une sitcom classique

Fiche

Créateur(s):Michael Patrick King (Sex and the city), Whitney Cummings (Whitney)
Acteurs (personnages):Kat Dennings (Max Black), Beth Behrs (Caroline Channing), Matthew Moy (Han Lee), Garrett Morris (Earl), Jonathan Kite (Oleg), Nick Zano (Johnny), Jennifer Coolidge (Sophie)
Titre original:
Pays:USAChaîne:CBS
Genre:Comédie, SitcomFormat:22mn
Diffusion d’origine:19 septembre 2011Nombre d’épisodes:24
Max est une serveuse un peu désabusée qui n’a jamais eu beaucoup d’argent mais assez de malice pour s’en sortir dans la vie. Caroline est une fille à papa d’apparence superficielle, qui se retrouve du jour au lendemain sans un sou mais qui reste optimiste. Ce drôle de duo va alors devoir travailler ensemble et partager un appartement pour le meilleur et pour le pire, en attendant de réaliser leurs rêves…

Critique

La période des vacances d’été se traduit par un manque de séries surtout de sitcoms. Je me suis donc rabattu sur 2 Broke Girls surtout grâce à la présence de Kat Dennings que j’ai découverte dans le très bon Une nuit à New York où elle partageait l’affiche avec Michael Cera. Aussi, la sitcom connaît un grand succès outre-Atlantique donc pas de risques de voir une annulation (très courante car très nombreuses sont les chaînes à vouloir récupérer des parts sur ce marché de l’humour avec des faux rires enregistrés).

Bref, on fait la connaissance de Max Black (Kat Dennings), une serveuse dont la vie sera bouleversée par l’arrivée de Caroline Channing, une ex-milliardaire. Le duo fait des étincelles, les deux filles se contrebalançant à merveille. L’optimisme et la volonté pour Caroline et le pessimisme et les répliques qui tuent pour Max.

Autour d’elles gravitent plusieurs personnages dont Oleg, le cuistot à l’humour graveleux, Earl le vieux jazzman qui a tout vu et qui en a à raconter et surtout le mini Han, un asiatique très attachant. Au milieu de la saison apparaît un personnage très connu des fans d’American Pie, la maman de Stifler, l’éternelle amante de Pause-Caca, Jennifer Coolidge pour un rôle pour le moins surprenant mais lui allant comme un gant.

Si on s’amuse bien en suivant les aventures des deux filles fauchées (traduction littérale du titre de la série) rêvant de monter une boutique de gâteaux et surtout avec une particularité, chaque épisode se termine avec le montant de l’argent récupéré pour leur entreprise, on ne rigole pas très souvent.

Les blagues sont assez classiques (mêlant clichés et racisme borderline) et surtout le show n’impute pas de relations amoureuses trépidantes entre ses personnages pourtant le cœur des sitcoms du genre mis à part un couple toutefois c’est assez mal exploité.

Les deux filles manquent aussi de charisme pour tenir la baraque, Beth Behrs (Caroline) a tendance à réexploiter les mêmes blagues et Kat Dennings donne la désagréable sensation permanente de se forcer. Le summum survient lors d’une séquence d’essayage de robes où les sourires apparaissent incroyablement faux. Au moins, Max dispose de son incroyable tour de poitrine pour capter l’attention des hommes dont votre serviteur (sa robe dans le dernier épisode est délicieuse).

En fait, le gros problème de 2 Broke Girls, c’est qu’elle n’offre aucune surprise, aucun épisode au dessus du lot, tout se suit sans déplaisir mais ne déchainera pas les passions.

Conclusion

Une sitcom plutôt plaisante à suivre mais n’offrant rien de plus que la moyenne du genre et surtout bien loin des cadors. Mention spéciale tout de même à Han Lee.

La saison 2 est confirmée.

+– Certaines répliques
– Han
– Le tour de poitrine de Kat
– Aucune surprise
5/10

2 Broke Girls Poster

Pin It on Pinterest