Venom : la bande-annonce finale VF et VOST qui pique les yeux

« Yeux, poumons, pancréas. Tous ces snacks et si peu de temps. »

Cette bande-annonce n’est pas inédite… à condition d’avoir été au Comic-Con de San Diego. Autant dire que pour un Français, il n’y a que de très faibles chances pour que ce soit le cas. Dès lors, c’est parti pour découvrir la troisième et dernière bande-annonce du film Marvel de Sony, Venom !

Bande-annonce VF

Bande-annonce VOST

Sans plus

Ouch, ça pique les yeux ! Le symbiote n’aura certes jamais été aussi expressif et expansif, mais le résultat à l’écran est loin d’être parfait. Très loin. C’est même assez raté. Le mélange entre le symbiote et l’acteur qui le porte est beaucoup trop flagrant. Pire, le symbiote semble être déconnecté du décor. Perso, ça casse totalement le délire.

Quant à l’histoire, j’ai l’impression qu’on va assister à un énième truc sans grand intérêt entre le méchant scientifique et le héros qui va se déchaîner pour l’arrêter. Sans oublier qu’en plus, le méchant se part d’un symbiote qui semble être identique à celui d’Eddie… Reste à prier une caractérisation aussi réussie que pour Killmonger, mais faut pas rêver. Il n’empêche que j’aime beaucoup ce plan final où les deux symbiotes se déchirent. Seule originalité au tableau, le fait que ce soit le moralement ambigu Venom. Bref, du Deadpool à la symbiote.

À noter l’absence totale du logo blanc de l’araignée sur le torse du Venom d’Eddie Brock. Voilà ce qui devrait clore le débat MCU ou pas MCU. On ne le voit pas non plus se balancer avec une toile.


Venom est prévu en France pour le 10 octobre 2018.

Réalisé par Ruben Fleischer, d’après un scénario de Kelly Marcel, Scott Rosenberg et Jeff Pinkner, avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed, Scott Haze, Reid Scott et Jenny Slate.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2972 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.