Star Wars Anthology : Josh Trank out ! Découvrez les raisons.

Photo du réalisateur Josh Trank sur le tournage de Les 4 Fantastiques

Josh Trank, le réalisateur estimé (du moins, par certains) du found footage super-héroïque Chronicle et du très controversé Les 4 Fantastiques, devait réaliser un spin off de Star Wars, c’est-à-dire un film Star Wars Anthology (les fameux spin off sont regroupés sous ce label). Puis, on a commencé à avoir des doutes quand on a appris qu’il ne s’est pas présenté au panel consacré à Star Wars Anthology durant la Star Wars Celebration VII. L’excuse officielle était qu’il était malade, une sale grippe, mais officieusement, c’était une raison tout autre : Disney hésiterait à faire le film avec lui.

Finalement, hier soir, un message de Josh Trank sur le site officiel de Star Wars annonce son départ :

« Après un an avec l’incroyable honneur à développer avec les gens merveilleux et talentueux de Lucasfilm, j’ai pris la décision personnelle d’avancer sur un chemin différent. J’ai énormément réfléchi sur le sujet, et je sais qu’au fond de mon cœur, je veux poursuivre sur des opportunités de création originale. Cela dit, l’univers de Star Wars a toujours été une de mes plus grandes influences, et je ne pouvais pas être plus heureux d’assister à son avenir aux côtés de mes collègues et des millions de fans de Star Wars. Je tiens à remercier mes amis Kathleen Kennedy, Kiri Hart, Simon Kinberg, et tout le monde à Lucasfilm et Disney, pour la chance incroyable d’avoir été une partie de cette aventure. Que la Force soit avec vous tous. »

Poursuivre sur des opportunités de création originale, un objectif tout à fait honorable, mais est-ce tout ? Selon The Hollywood Reporter, ce qui serait réellement en cause serait le comportement du jeune réalisateur durant le tournage du film Les 4 Fantastiques. On parle de comportements « erratiques » et « solitaires ». Le jeune réalisateur ne semblait pas trop savoir où aller avec son film Marvel. Et ce n’est pas le pire, le réalisateur a plusieurs chiens qu’il avait laissés dans une maison louée à la Nouvelle-Orléans durant le tournage et des dommages d’une valeur de 100.000 $ ont été faites à la propriété. Selon une source de la production, toutes les destructions de la propriété sont de la responsabilité de Trank. Une autre source cerne bien le problème en faisant une analogie intéressante :

« Aucun doute sur le talent ici. Vous ne pouvez pas faire Chronicle par accident. Mais Trank semblait être comme l’un de ces enfants qui viennent à la NBA avec tout le talent, mais aucune des compétences basées sur le caractère pour les manipuler. Il y a des compétences qu’il n’a pas encore. »

Au final, le réalisateur était si indécis et si peu communicatif et le film pas si satisfaisant que les producteurs Simon Kinberg et Hutch Parker ont dû intervenir. Toutefois, Josh Trank était toujours sur le plateau pour ne pas aller à l’encontre de la Directors Guild of America. Des reshoots ont été tournés à trois mois de la sortie et ils ont été galères, car les stars Miles Teller, Kate Mara et Michael B. Jordan avaient des obligations sur d’autres films. Parker et Kinberg ont été si impliqués dans ces reshoots qu’ils ont dû quitter leurs fonctions sur X-Men: Apocalypse qu’ils produisent également. Stephen Rivkin (Avatar) s’est ajouté à eux pour améliorer le film.

Un tel constat n’est pas si étonnant au bout du compte, car Josh Trank était un jeune réalisateur et n’était sûrement pas armé pour tourner un blockbuster d’une telle magnitude. La preuve, à l’heure actuelle, le film Les 4 Fantastiques est déjà détesté par une grosse majorité de fans Marvel à cause de tous les changements au niveau des personnages et de l’histoire qu’il a co-écrit avec Simon Kinberg et Jeremy Slater. Mais pourquoi donc avoir embauché Josh Trank ? Il ne faut pas oublier que la Fox était dans l’obligation de monter rapidement le projet pour éviter que les droits ne retournent chez Marvel, comme pour Daredevil. Finalement, ils auraient peut-être mieux dû les laisser. Je ne veux pas être horrible, car un film, c’est des milliers de destins derrière, mais j’espère que le film va faire un flop monstrueux au box-office, pour qu’on arrête les dégâts le plus rapidement possible.

Revenons à Star Wars, Simon Kinberg qui est aussi le producteur du second spin off a remonté ces problèmes à la tête pensante de Lucasfilm, Kathleen Kennedy. Évidemment, on imagine qu’elle n’était pas si chaude à l’idée qu’il en soit le réalisateur et ils ont dû se quitter d’un commun accord vu la nature « gentille » du communiqué officiel. Probablement après un entretien pour mettre les choses à plat. Après tout, Josh Trank avait plutôt intérêt à revenir à des projets plus « faciles », histoire de monter en compétence.

Hollywood, ton univers impitoyable.

Pin It on Pinterest