Critique : The Place Beyond the Pines

Affiche teaser du film The Place Beyond the Pines de Derek Cianfrance avec Ryan Gosling

Il était une fois au-delà de la plaine de pins

Fiche

TitreThe Place Beyond the Pines
RéalisateurDerek Cianfrance
ScénaristesDerek Cianfrance, Ben Coccio, Darius Marder
ActeursRyan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes, Rose Byrne, Ray Liotta, Dane DeHaan, Ben Mendelsohn
Titre original:Date de sortie:20 mars 2013
Pays:États-UnisBudget:15 000 000 $
Genre:Drame, ThrillerDurée:2h20

Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

The Place Beyond the Pines Photo
Une nouvelle fois, Ryan Gosling vampirise l’écran.

Critique

Derek Cianfrance était attendu au tournant après son sublime et déchirant Blue Valentine. Il récidive avec une histoire d’un autre genre mais partageant avec son long-métrage précédent le même acteur principal (Ryan Gosling) et cette même volonté de s’affranchir de la classique unité temporelle se résumant souvent à quelques jours et exceptionnellement quelques mois quand il ne s’agit pas tout simplement d’heures. Sur Blue Valentine, il composait en même temps la rencontre et la séparation d’un couple à l’aide d’ingénieux retours dans le temps. Un procédé ayant permis à son film d’acquérir une incroyable puissance émotionnelle…

Derek Cianfrance était attendu au tournant après Blue Valentine

Dans The Place Beyond the Pines, on n’aura pas le droit à un choc aussi puissant. On se tourne cette fois-ci sur une histoire de braquages. En tout cas, c’est ce qu’on pourrait croire en voyant la bande annonce seulement le film se part d’un étonnant twist.

Spoiler : le twist

A la manière de Psychose dont le réalisateur avoue être fasciné, on bascule de Ryan Gosling vers Bradley Cooper à la mort du braqueur et en plein milieu du film! Une idée de génie (normal car inspirée de celle du maître) redistribuant les clés du long-métrage et justifiant amplement ces deux heures vingt. On pourrait même parler de deux films en un. Histoire de braquage dans l’un, histoire policière dans l’autre, les deux étant reliés par un même thème : la paternité. La troisième partie finit par sublimer le tout.

Difficile de parler plus de l’histoire de ce long-métrage sans vouloir éventer ce fameux twist. Passons directement à la réalisation. Moins organique et onirique que celle de Blue Valentine, elle reste tout de même ultra efficace. La fameuse course poursuite indispensable pour tous les films du genre est ici magnifiée à l’aide d’une délicieuse caméra embarquée et d’une impression de vitesse réellement présente. Autre scène à ne pas rater, l’ouverture. Celle de The Place Beyond the Pines est une merveille du genre. Bref, niveau réalisation, pas grand chose à redire. Le mec connait son boulot et prouve que Blue Valentine n’était pas une exception. En tout cas, il vient de rentrer dans la catégorie très fermée des réalisateurs à suivre peu importe leurs projets.

Pour les acteurs, bien évidemment, en premier lieu c’est Ryan Gosling, toujours aussi beau et bon ! Les autres acteurs sont très bons aussi mais l’ombre de Ryan Gosling plane sans jamais s’estomper sur le long-métrage et vu que c’est le but, c’est une mission magnifiquement accomplie. Citons pêle-mêle, Eva Mendes surprenante car elle met à mal son image de bombe latina, Bradley Cooper vraiment excellent pourtant son entrée n’est pas évidente. Ray Liotta toujours aussi bon quand il s’agit de jouer les enculés et de même pour Ben Mendelsohn (d’ailleurs les deux acteurs ont récemment joué ensemble sur Cogan). Pour finir, difficile de ne pas parler de l’étoile montante du cinéma américain : Dane DeHaan, révélé par Chronicle et confirmé par Des hommes sans loi avant de revenir en tant qu’Harry Osborn dans le prochain Spider-Man.

Ryan Gosling, toujours aussi beau et bon !

Spoiler : pourquoi l’entrée de Bradley Cooper est difficile

Durant toute la première partie de The Place Beyond the Pines, nous nous attachons à Ryan Gosling. Du coup, passer à la deuxième partie en suivant son assassin a de quoi dérouter et nous faire décrocher émotionnellement mais c’était sans compter sur l’excellent Bradley Cooper. Rendant son personnage très humain au point même qu’on comprend son mensonge et sa faiblesse au moment d’arrêter le personnage de Ryan Gosling.

Une des grandes forces de The Place Beyond the Pines, c’est l’utilisation de vrais décors renforçant son côté réaliste. Quoi qu’on en dise, les décors de studio font toujours faux. Et puis, ça permet aussi de bénéficier de ces sublimes pins du titre du film. Pour l’anecdote, le titre du film vient du nom mohawk de la ville où se déroulent les évènements : Schenectady signifiant « beyond the pine plains » (« au-delà de la plaine de pins » en français).

Autre anecdote, Ryan Gosling et Eva Mendes sont désormais un couple à la ville depuis qu’ils se sont rencontrés sur le film. Merci Derek Cianfrance donc, d’où la photo ci-dessous.

The Place Beyond the Pines Photo
« Eva, voici Ryan. Ryan, voici Eva. »
Un couple est né…

Conclusion

Plus qu’une simple histoire de braquage, The Place Beyond the Pines est une fabuleuse épopée sur deux générations sur le thème de la paternité. Un polar à ranger parmi les très grand films du genre.

Vivement Chef, le prochain film de Derek Cianfrance avec Bradley Cooper et… Omar Sy!

+– Ryan Golsing
– Ryan Gosling (oui, deux fois!)
– une fabuleuse histoire
– la course poursuite
– la réalisation
– l’ensemble du casting
– le choc émotionnel est moins puissant que sur Blue Valentine
Trophée9/10

Pin It on Pinterest