Critique : The Movies That Made Us – Saison 1

Bannière de la première saison de la série documentaire The Movies That Made Us créée par Brian Volk-Weiss

Pour l’amour du cinéma et de l’anecdote

Fiche

TitreThe Movies That Made UsTitre VO
CréateurBrian Volk-Weiss
Saison1Nombre d’épisodes4
Date de sortie29 /11 / 2019Durée45–51 mn
GenreDocumentaireChaîne:Netflix

Ces blockbusters nous ont bouleversés et font partie de notre histoire commune. Rencontrez les acteurs, réalisateurs et autres intervenants qui les ont fait exister.

Critique

Quand j’ai découvert The Toys That Made Us, une série documentaire revenant, à chaque épisode, sur une franchise de jouets, j’avais été pris de curiosité. Vu que le premier épisode parlant des jouets Star Wars, c’était devenu une obligation pour moi de m’y mettre.

Tadam, le coup de foudre. Découvrir l’envers du décor de ces jouets qui ont marqué mon enfance a ce quelque chose de génial. Il y a plein d’anecdotes vachement sympathiques. En plus, le show est bien rythmé et empreint d’humour. Bref, une formule gagnante.

Spin-off inattendu

Récemment, en regardant dans la catégorie « Prochainement » sur l’application Netflix, je suis tombé sur The Movies That Made Us. Oh les cons, ils l’ont fait. Le spin-off version cinéma.

Moment critique : ils ont choisi quoi comme premiers sujets ? Dirty Dancing, Die Hard, Maman, j’ai raté l’avion et SOS Fantômes. Ok, Dirty Dancing, ce n’est pas ma tasse de thé et en plus, jamais vu, mais les trois autres… Des films dont j’ai usé la VHS jusqu’à la mort magnétique. En fait, pas vraiment, mais l’idée est cool, donc on va faire comme si. Série directement ajoutée dans ma watch-list.

Le jour de la sortie. Profitant d’une journée off, dos coincé pour tout vous dire, je me suis enchaîné au canapé et ai aligné les épisodes. Au point que Netflix m’a demandé un moment si j’étais toujours en train de regarder la télé. Oui, c’est bon, ce n’est pas la peine de me faire culpabiliser et balance moi l’épisode suivant. Fais ton taf, bordel ! Je te paye pour m’abrutir, pas pour jouer au psy.

On ne change pas une formule qui cartonne

Sans surprise, on retrouve exactement la même formule qu’avec les jouets. L’envers du décor, de la naissance jusqu’à la sortie, avec des d’anecdotes à la pelle. Par exemple, Eddie Murphy était à l’origine un personnage principal de SOS Fantômes ou, encore, beaucoup de stars d’Hollywood ont refusé le rôle de John McClane car ils considéraient que c’était une lavette. Le tout sublimé par une narration rapide et amusante. On est donc loin du making-of académique. Bref, le jackpot pour les fans de cinéma et de ces films.

Le seul regret que j’aurais à apporter, c’est que certaines guest-stars manquent à l’appel. Ça aurait été sympa d’avoir Macaulay Culkin et Joe Pesci pour Maman, j’ai raté l’avion, Bruce Willis pour Die Hard et Bill Murray pour SOS Fantômes. Mais au final, peu importe, car ceux qui participent (souvent des personnes derrière la caméra, que ce soit l’équipe ou la production) distribuent des anecdotes comme Chuck Norris, des pains dans la gueule. De plus, ce sont vraiment eux qui sont là du début jusqu’à la fin d’un projet. Pas comme les acteurs qui ne sont que de passage. Aussi, ils ne font pas dans la langue de bois.

Par qui attend la saison 4 de The Toys… et la saison 2 de The Movies…

Conclusion

Si on aime le cinéma, il faut absolument regarder The Movies That Made Us. Si on aime Dirty Dancing, Die Hard, Maman, j’ai raté l’avion ou SOS Fantômes, alors le visionnage devient obligatoire. Cette série documentaire brille par son humour et ses nombreuses anecdotes racontées par ceux qui ont participé aux films. Saison suivante, s’il vous plaît !

+

  • La formule The Toys That Made Us transposée au cinéma
  • Liste de films
  • Anecdotes à gogo

  • Manque des grosses stars
  • J’en veux encore plus
8/10

Pin It on Pinterest