Test : WWE All Stars

WWE Smackdown Jam

Quand j’étais petit, le samedi après-midi je m’éclatais sur Canal + en matant les enregistrements de la WWC. Mes catcheurs préférés étaient Shawn Michael et The Undertaker. Je m’enthousiasmais devant les histoires de ces mecs shootés aux stéroïdes. Puis j’ai un peu laissé tomber surtout quand j’ai appris que c’était du chiqué : le choc à 9 ans ! « Quoi ? Hein ? Ils font semblant ? Ben c’est nul alors ! ». Après je suis passé à la NBA mais c’est une autre histoire.

Si je retrouve mon amour pour le catch, c’est surtout vidéoludiquement. Le premier choc : WWC vs. NWO sur la Nintendo 64. Avec des potes, on se faisait des Royal Rumble (principe qui consiste à combattre avec 50 catcheurs, la seule règle est de ne pas tomber en dehors du ring. 8 catcheurs maximum sur le terrain, si un est éliminé, un autre prend sa place), on se faisait des coups de putes « Ouais, je suis avec toi, vas-y élimine-le, je te couvre » et paf, un gros coup par derrière et éjection du terrain. Ces combats se prolongeaient souvent dans la vraie vie. Ensuite il y a eu les Smackdown mais je m’y suis vraiment mis que sur la PS3.

L’arrivée de WWE All Stars promettant un jeu de catch façon NBA Jam (WWE Smackdown étant alors le NBA Live). Vu son prix rapidement réduit, je n’ai pas hésité à me le procurer. Déjà première chose, « Aaaaaahh ! Il est horrible le nouveau logo de THQ ». Mais bon on s’en fout, je passe au lancement du jeu.

Petite scène d’intro pourri, je zappe. Alors qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Allez c’est parti pour le mode Fantasy Warfare. Ouah, la classe, c’est un mode qui consiste à faire des combats démentiels entre légendes qui ne se sont jamais rencontrés car des dizaines d’années les séparent. Vous ne savez pas qui entre Hulk Hogan et The Rock est le plus fort, vous pourrez le voir. Chaque combat (une douzaine au total) est accompagné par une scène d’introduction de quelques minutes avec des images d’archives. Elle présente les combattants et commence à mettre en place le choc avec des phrases racoleuses mais néanmoins sympathiques. Bref, j’ai bien pris mon pied dessus mais malheureusement, c’est un peu trop court (une heure et demie).

Une fois fini, je vais faire le mode Path of Champions. Là seulement trois niveaux. Dans chacun des niveaux, vous avez le maître du niveau qui vous harangue (The Undertaker, Randy Orton) ou qui se fout de votre gueule (DX). C’est un peu bidon. En fait, vous enchainez dix combats et tous les trois combats, vous avez une mini-cinématique avec le moteur du jeu.

A part ça, vous avez tous les modes habituels (Royal Rumble, Cage, etc…) et les catcheurs assez nombreux ont un look assez fun et on les reconnait aisément. Niveau gameplay, c’est du Smackdown en simplifié : deux boutons pour les prises (une légère et une autre lourde), pareil pour les coups de poids. Après vous pouvez courir, monter sur les coins, ramasser de chaises : toute la panoplie du catcheur est là. L’originalité réside du fait que chacun des catcheurs a un coup spécial complètement démentiel, c’est là qu’on voit l’âme de NBA Jam : ils s’envolent de 5 mètres, se foutent des gnons de malades. C’est très simple donc très fun, on prend en main les choses très rapidement contrairement à Smackdown.

Voilà, j’ai fait à peu près tout le tour. C’est ça qu’on pourrait reprocher à WWE All Stars, c’est que même s’il est très sympathique, il souffre d’un manque de contenu pour le solo. Par contre, pour jouer entre potes, c’est l’éclate total !

Graphisme : 6/10 – Le look des catcheurs est vraiment marrant et bien modélisé. Le reste est classique.

Gameplay : 6/10 – WWE Smackdown en simplifié, idéal pour les novices ou mêmes pour les fans qui n’ont pas envie de se prendre la tête. Les mêmes arguments qu’on applique pour NBA Jam.

Durée de vie : 5/10 – Le solo se boucle très vite (4 heures max pour faire tout le tour). On y reviendra lors des soirées entre potes.

Histoire : 5/10 – Le mode Fantasy Warfare propose des petites vidéos très sympa permettant aux novices de mieux connaître les catcheurs et aux amateurs de revivre des souvenirs.

Succès/Trophées : 8/10 – 59% en quatre heures. Facile et le platine a l’air faisable encore plus, si vous avez un pote pour faire les trophées multi avec vous.

Son point fort – WWE Smackdown Jam !

Note : 6/10 – On se fend bien avec ce jeu très fun mais malheureusement le contenu solo est riquiqui. Dommage mais on y reviendra pour des soirées entre potes ou des combats dans le mode multi (que je n’ai pas pu tester à cause de la « maintenance » PSN).

affiche WWE All Stars

10 réflexions au sujet de “Test : WWE All Stars”

  1. Déçu par celui-ci. Effectivement c’est simplifié pour les débilos, no technik, ça m’énerve au plus haut point. Et puis finalement pour un jeu qui se voulait être puissant à la NBA Jam, il ne l’est en réalité par tant que ça et parait mollasson.
    Vive André The Giant ! 😈

  2. Ben NBA Jam n’avait quand même pas beaucoup de techniques d’après mes souvenirs 😆 , on s’y faisait rapidement chier comme WWE All Stars mais je me suis bien éclaté dans le mode Fantasy Warfare surtout avec la vidéo André the Giant vs Big Show 😉

    Je préfère quand même un bon WWE Smackdown.

  3. Def Jam Fight For NY en foutait plein la gueule avec un très bon niveau technique, d’ailleurs je me le refais en ce moment en refaisant des carrières pour débloquer toutes les techniques additionnelles (Jeet Kune Do, Zui quan, Muay Thai…), y’en a 15 en tout donc faut finir 15 fois le jeu (grosso-modo 6/7h par carrière).

    Dans un genre plus catch la référence c’est Ultimate Muscle: Legends vs New Generation, adapté de l’anime « Ultimate Muscle ». Une vidéo ici http://www.youtube.com/watch?v=b2AdEVmKmx8
    Je m’en lasse pas non plus de celui-ci, dommage qu’il ne soit sorti qu’au Japon et aux States, les jeux de fight sur Cube/Wii manquent déjà cruellement 😐

  4. Bah j’y peux rien si le 3 est nase. Je joue aux jeux parce qu’ils me plaisent, pas en fonction de leur date de sortie… Je joue à Ikaruga aussi sur DC hein

    Le jeu a 8/10 sur gamespot et la plupart des sites de critiques 😛

  5. Moi, j’ai du mal à rester longtemps sur un jeu, au bout d’un moment, il finit par me saouler. Les seuls qui ont réussi à me scotcher longtemps : c’est Starcraft 2 et Fifa 11.

    Les jeux de bagarre n’ont jamais été ma tasse de thé.

  6. Bah pareil, mais Def Jam fait partie des rares exceptions dont je ne me lasse pas. Dire que je l’ai acheté à sa sortie, ça fait 7 ans de durée de vie. Correct quoi 😆
    Ce que j’aime bien dans les jeux de baston c’est que tu peux jouer 10/15mns sans t’engager pour des heures, et puis avec les fps ça fait partie des 2 genres de jeux où je me démerde bien. J’ai rarement le temps jouer (j’ai toujours le dernier DLC de Borderlands à finir, Riddick, Singularity…), notamment à cause du taf et tu sais quoi, et mon temps libre j’ai pas envie de le passer encore devant l’ordi, du coup je vais dans le salon, et là pas possible de jouer, sans compter que de toute façon ça me pète les yeux 😕

  7. Ouais, c’est vrai que ça prend beaucoup de temps. Du coup, là j’ai arrêté de jouer à des merdes comme Splatterhouse, je ne prends plus que le top : en ce moment LA Noire et c’est une pure bombe!

  8. LA Noire ouais c’est super bandant, mais si je me fous dedans c’est pas la peine c’est un sable mouvant j’en sors plus. 😉
    Merci en tout cas à Rockstar de m’avoir permis de faire l’épique blague débile à toutes les filles black que je connais en leur disant « t’as vu Rockstar a fait un jeu sur toi, il s’appelle LA Noire » 😆

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest