Test : Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 2

Ce jeu ne me disait rien mais ses excellentes notes et son petit prix (20 euros sur Zavvi) ont achevé de me convaincre de l’acheter. Ce sera l’occasion pour moi de replonger dans l’univers du ninja qui voulait devenir Hokage (ça fait un moment que j’ai arrêté le manga).

La grosse surprise

Alors que je m’attendrais à un banal jeu de combat avec un mode histoire pourri comme d’habitude. Naruto m’a mis une claque ! Le mode histoire est un savoureux mélange de RPG à l’ancienne et du jeu de combat moderne.

RPG old school

On se déplace comme dans les vieux Final et autres RPG de l’époque Playstation à savoir sur des plans fixes de toute beauté avec une multitude de PNJ qui nous attendent pour communiquer. On en profite aussi pour ramasser des objets par-ci, par-là, pour faire nos emplettes et même admirer les décors car les détails sont vraiment superbes (comme les oiseaux qui virevoltent à droite et à gauche). Un des rares jeux où je me suis arrêté par moments pour admirer un peu les graphismes.

Le mode RPG pousse même le luxe de faire revenir les fondus entre chaque changement de plan et même avant les combats. Par moment, on croirait presque voir afficher un menu avec Attaque, Magie, Objets. A l’heure où Final Fantasy est parti dans un pseudo jeu de couloir, Naruto montre que le RPG à l’ancienne n’est pas mort.

Malheureusement, n’espérez pas de levelling-up si jouissif, vous ne récupérez que de l’argent au terme des combats.

Un jeu de combat avant tout

Le jeu de combat se rapproche beaucoup des Dragon Ball dernières versions. A savoir une caméra à l’arrière du personnage. Pas beaucoup de boutons du coup, on refait souvent la même chose dans les combats basiques (comme un RPG) mais les combats contre les boss seront des moments cultes avec des QTE (phase où les boutons s’affichent sur l’écran et où il faut cliquer le plus rapidement possible) vraiment excellent (les meilleurs que j ‘ai vu avec Heavy Rain).

Le problème avec les phases QTE, c’est qu’il nous laisse pas vraiment le loisir d’admirer les évènements de purs beautés en terme graphique, d’animation et de réalisation. Du coup, je suis souvent mort parce que je regardais trop ce qu’il se passait.

Quand aux coups spéciaux, ils sont vraiment excellents. Facile à sortir (2 x Triangle et Rond), ils sont l’occasion d’admirer les meilleurs coups spéciaux des personnages comme le Tombeau du désert de Gaara.

Un scénario excellent

Naruto ne refait pas l’erreur des Dragon Ball à proposer de minuscules cuts-scènes expliquant très brièvement la situation. Un véritable effort a été fait de ce côté-là. C’est simple, c’est l’histoire du manga qui prend vie sous vos yeux avec des dialogues purement RPG (à bulle mais avec la voix anglaise ou japonaise, c’est vous qui choisissez).

Pour les connaisseurs, l’histoire prend place après le retour de Naruto de son entraînement avec Jiraya jusqu’au combat final contre Pain. Pour les néophytes, ne prenez pas peur, l’histoire est bien expliqué à tel point que même si vous ne connaissez rien à Naruto, vous n’aurez aucun problème pour suivre (c ‘est génial ça !).

Des défauts

Il en possède bien sûr. Euh, on va dire … Euh. Ben euh… je reviendrais si je trouve.

Graphisme : 18/20 – L’univers du manga prend vie sous vos yeux. Manque juste une animation faciale plus aboutie.

Gameplay : 16/20 – Simple mais jouissif. Pas besoin de retenir trente mille combinaisons. Des combats contre les boss en QTE vraiment réussis et les combos sont sacrément impressionnants.

Durée de vie : 17/20 – 20h pour finir le mode histoire. Incroyable pour un jeu de combat.

Histoire : 19/20 – L’histoire du manga sur l’Akatsuki (du retour de Naruto de son entraînement avec Jiraya jusqu’au combat contre Pain). Un must qui aura réussi à m’arracher des larmes plusieurs fois dans le jeu (une première).

Succès/Trophées : 15/20 – On en a pas mal en finissant le jeu. Le platine est facile mais long (40h selon ps3trophies).

Son point fort : Le mode histoire vraiment excellent. Le meilleur jamais vu pour un jeu de combat.

Note : 19/20 – Personnellement, j’ai du mal à accrocher aux jeux de combats à cause de l’absence d’histoire ou alors cette dernière est très mal mise en scène (cf. Tekken 6). Naruto corrige ce défaut et se révèle indispensable qu’on connaisse ou non l’univers du ninja blond.

Pin It on Pinterest