Critique & Test DVD : Californication – Saison 1

Coucheries et autres déboires hilarantes

Créée par Tom Kapinos (scénariste de la série Dawson)

Avec David Duchovny (Hank Moody), Natascha McElhone (Karen Van Der Beek), Madeline Zima (Mia), Madeleine Martin (Becca Moody) et Evan Handler (Charlie).

Chaine : Showtime
Série américaine
Genre : Comédie, Drame
Format : 25 à 28 minutes
Date de sortie du DVD : 22 juillet 2008

Hank Moody est un romancier en proie à la page blanche. Il est séparé de la mère de sa fille de 13 ans. Il noie sa dépression en couchant avec tout ce qui bouge et ne peut s’empêcher de dire la vérité, tout le temps et à tout le monde. Oui, Hank est auto-destructeur…

Le retour de Duchovny

Après nous avoir enthousiasmé des années durant en étant Mulder, le « believer », Duchovny s’était exilé au cinéma mais malgré quelques réussites (j’ai surtout en tête Evolution qui m’a bien fait marrer), il n’a jamais réussi à y percer surtout à cause des dérapages non contrôlés dans sa vie privée.

Avec Californication, il revient à son premier amour : le petit écran qui l’avait propulsé méga-star. J’étais toutefois assez dubitatif quant à ce show et l’ai complètement occulté jusqu’à que mon frère et mon père commencèrent à me bassiner avec. Ils m’ont même filé le DVD pour que je le regarde. Bon allez, je vais leur faire plaisir et regarder un ou deux épisodes avant de dire que c’est de la merde et passer à autre chose.

Mais non, j’ai été complètement pris par les aventures de ce looser de 50 balais qui a perdu sa femme et qui noie son chagrin en couchant avec des midinettes.

Une comédie sexuelle mais jamais vulgaire

Déjà rien qu’avec le titre, c’est déjà une performance en soi. Combien de comédies sexuelles tombent systématiquement dans le vulgaire pitoyable ?Une infinité. Combien s’en sortent ? Une misère.

En suivant les déboires de Hank Moody, on ne s’ennuie jamais. Les belles femmes défilent non sans humour grâce aux répliques grinçantes d’Hank qui font mouche 90% du temps. Mais il n’est pas seul, on peut aussi ajouter son agent/meilleur ami, un méconnaissable Evan Handler surtout connu pour être le mari dans la fiction de Charlotte (Sex and the City). Ce dernier souffre des misères avec sa secrétaire gothique adepte de SM. Tout simplement hilarant.

Le genre de scène qui parsèment Californication : alors que les deux meilleurs amis sont séparés de leurs femmes, ces dernières décident de se réconcilier avec de les trouver en plein trio avec une femme fontaine qui jouit sur le visage d’Evan Handler.

Le plus avec Californication, c’est lorsque qu’on connaît le passé de l’acteur. Comme son personnage, il a connu une addiction au sexe. Il dût même suivre une cure pour s’en débarrasser.

Notons aussi la présence de Madeline Zima que j’ai surtout connu grâce à Nounou d’enfer sur M6, elle a bien changé (son sex-appeal aussi).

Dans les derniers épisodes de la première saison, il n’est même plus question de sexe comme pour nous montrer que la série est quand même de nous faire rire autrement que par le sexe. Le dernier épisode (Tragiquement imparfait) est même un petit bijou de sensibilité : impossible d’oublier le rêve de Hank qui fait l’ouverture et la danse entre Hank et son ex-femme fraîchement mariée (on sent une réelle alchimie entre ces deux personnages et non pas une simulation comme pour citer un film récent De l’eau pour les éléphants).

Non, Califonication n’est pas pour tout le monde. Tous les prudes du monde entier vont crier au scandale… Le reste va s’éclater comme des petits fous devant ce show.

Mulder est mort, vive Hank Moddy !

Sa femme la plus sexy de la saison : ma préférence va pour la secrétaire gothique horriblement… sexy (Rachel Miner, principalement connue pour avoir été mariée à Macaulay Culkin (le gamin de Maman, j’ai raté l’avion) en 1997, elle en est divorcée depuis) mais je n’oublie pas la femme d’Evan Handler, Pamela Adlon.

Son final : Pourrait très bien être une fin en soi mais on veut quand même connaître la suite.

Note : 8/10

Un DVD de série particulièrement classique que ce soit le packaging ou la technique. Niveau bonus, on aura différents interviews de durée variable des acteurs et du créateur de la série et en prime, l’épisode pilote de Dexter.

Image : 7/10

Son : 7/10

Bonus : 5/10

Californication affiche

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest