Test : Deadpool

Une vraie adaptation pour Deadpool

Fiche

Titre:Deadpool
Éditeur:Activision
Développeur:High Moon Studios
Plate-forme:PC, Playstation 3, Xbox 360Date de sortie:28 juin 2013
Genre:ActionTesté sur:PC
Deadpool Image

Nous sommes bien dans l’univers du mercenaire le plus cool et fou du monde.

Critique

Deadpool est un des personnages les plus populaires des comics Marvel (il n’y a qu’à voir le nombre de séries qui lui sont consacrées sans oublier ses nombreuses apparitions en guest-star) mais il avait fort à faire pour conquérir un public international. Après un premier essai complètement foiré avec le film catastrophique orienté sur Wolverine, il s’est dit pourquoi ne pas faire un jeu vidéo (surtout qu’un vrai film sur lui traîne toujours en longueur).

Le plus grand plaisir avec ce Deadpool, c’est de voir que Wade Wilson est vraiment Deapool. Sans cesse dans le jeu, il brise le quatrième mur (celui qui sépare la scène du public) et nous balance des blagues bien senties et estampillées Deadpool (avec un franc parlé et un énorme grain de folie). Cela entraîne aussi des parodies hilarantes comme ce foutage de gueule des jeux de Zelda ou cette tentative d’orienter le contenu du jeu en appelant directement les développeurs. C’est l’énorme point fort de ce Deadpool, l’univers du merc with a mouth a réellement pris vie en 3D.

« Wade Wilson est vraiment Deapool. »

Malheureusement difficile d’être réellement convaincu par le reste. Le gameplay demeure trop basique, on ne sent pas les coups contrairement à l’adaptation du jeu vidéo X-Men Origins: Wolverine (une très bonne surprise) et les phases de tir sont trop peu précises. Fort heureusement, l’achat des très nombreux compétences ou armes permet de densifier le panel de coups de Deadpool mais même… Malgré tout, le jeu se pare de très bonnes séquences nées de l’esprit dérangé de l’Arme XI comme ce chapitre aux côtés de la Mort. Graphiquement, c’est loin d’être folichon surtout au niveau des décors. Les boss sont rares et loin d’être mémorables.

Personnellement, j’ai pris un grand pied avec la venue d’un de mes personnages préférés de l’univers Marvel, le mutant Cable (fils de Cyclope). Modélisé à la perfection, il aurait mérité une phase jouable. Ben oui, merde! Parmi les autres guest-star, on peut compter sur Domino et Psyclocke (quasiment invisibles toutes les deux), Malicia (une phase jouable très jouissive) et Wolverine (la blague de Deadpool sur sa taille m’a bien fait rigoler).

Deadpool Image

L’humour de Deadpool dans toute sa splendeur.

Test

Graphisme : 5/10 – Les modélisations de Deadpool et Cable sont réussies mais pour le reste, c’est franchement moyen malgré certains délires visuels. Par contre, j’ai bien aimé les cinématiques en dessin.

Gameplay : 5/10 – Du beat them all pur et dur sans vraiment de saveur (on a l’impression de revenir quelques années en arrière). Seul le grand nombre de compétences achetables permet de briser la monotonie.

Durée de vie : 5/10 – Huit heures pour terminer le jeu, ça reste correct.

Histoire : 8/10 – Le point fort du jeu. L’univers Deadpool est parfaitement retranscrit et les blagues, très nombreuses.

Son : 6/10 – Voix correcte mais musiques et bruitages bof.

Son point fort – On est bien chez Deadpool.

Son point faible – Un beat them all faiblard.

Deadpool Image

Gros fan du personnage, j’ai regretté que Cable ne bénéficie pas d’une phase jouable.

Conclusion

Deadpool est un jeu moyen (voir même un peu daté) uniquement sauvé par son personnage principal qui n’aurait jamais été aussi bien représenté ailleurs que dans le comic.

6/10
Deadpool Jaquette

Jaquette

Advertisements
A propos de l'auteur : (2920 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.