Critique : Paul

Critique de Paul de Greg Mottola (spécialisé dans les comédies pour ado) avec le couple Simon Pegg/Nick Frost (ils s’aiment à la folie et ne se quittent que très rarement), Jason Bateman (le mec qui fait un gosse à Jennifer Aniston en éjaculant dans un verre) et Seth Rogen (le frelon vert pataud) dans le rôle de Paul.

Genre : Comédie, Science fiction
Date de sortie : 2 mars 2011

Graeme et Clive sont des nerds et les meilleurs amis du monde à tel point qu’on les croient homosexuels. Ils traversent l’Amérique pour visiter tous les sites qui auront fait l’objet d’un culte sur les aliens (Area 51, …).
Ils tombent sur un Alien grossier et fumeur qui fuit le gouvernement (attention il ne dit pas « ET, maison » mais plutôt « Salut, tête de zob ». Ces deux amis vont tout faire pour l’aider à rentrer à la maison.

 
 Que vaut l’ET Paul ?

La modélisation et l’animation de Paul sont les points les plus importants du film. C’est simple, si elles sont ratées, il n’y a plus rien à voir car le film repose intégralement sur l’extra-terrestre. Heureusement, elles sont superbes. On y croit à fond à cet extra-terrestre qui jure et qui fume comme un pompier. Bon point pour la motion capture et Seth Rogen.

 
Humour à réserver aux fans de Shaun of the Dead et Hot Fuzz

On retrouve le même humour que les deux précédents longs du duo Pegg/Frost. Personnellement, je me suis marré momentanément, beaucoup de blagues prêtant plus à sourire. Certaines scènes sont très réussies, d’autres font un flop comme toutes les comédies mais bizarrement la force du long-métrage n’est pas ici.

 
Bourré de clins d’oeils

Après le film de zombies (Shaun of the Dead) et le film d’action (Hot Fuzz) et en tant que vrais fans, les scénariste/acteurs Pegg/Frost.ont multiplié les hommages aux films d’extra-terrestres. La meilleure scène étant de loin une conversation entre Paul et Steven Spielberg. Ces derniers sont en train de poser les bases de ce que sera E.T.. Une scène bien foutue. On peut aussi voir des hommages non masqués à X-Files, Men in Black, Indiana Jones, Rencontre du 3ème type et plein d’autres.

Le final avec ??? (pour un indice, elle joue dans pas mal de films avec des aliens) est sans doute un des meilleures scènes du film. N’oublions pas la belle-maman Focker, Blythe Danner, en femme traumatisée par l’arrivée de Paul, ni Jane Lynch en tenante de bar obsédée (vous ne voyez pas qui c’est ? Mais si, la psy de Charlie dans Mon Oncle Charlie ou la chef des pom-pom girls dans la série qui fait fureur, Glee).

On peut aussi ajouter certaines scènes d’actions plutôt bien foutues dont une explosion stylés vers la fin (vous n’aurez aucun mal à la reconnaître).

 

Le film fournit un plaisir coupable en racontant un road-movie improbable entre deux geeks et un ET. Paul se regarde avec enthousiasme mais aussitôt les lumières éteintes, on l’oubliera pour ne garder en mémoire que sa mémorable bouille et ses jurons. L’absence de Edgar Wright (réalisateur de Shaun of the Dead et Hot Fuzz et parti réaliser en solo le culte Scott Pilgrim vs. the World) se fait ressentir.

Sa scène culte : les deux scènes au feu (la première où Paul fait une démonstration de sa culture et la deuxième où Paul fait tourner son super joint).

Note : 6/10

PS : on va retrouver le duo Simon Pegg/ Nick Frost en tant que Dupont et Dupond dans le Tintin de Steven Spielberg en images de synthèse.

Paul Affiche France

Pin It on Pinterest