Critique : Monkey Island Special Edition 1 & 2

Les deux jeux cultes de LucasArts reviennent dans une édition remastérisée disponible à petits prix sur le PSN, le Xbox Live ou sur PC. L’occasion pour moi de faire ces deux chefs d’œuvre que je n’ai jamais pu faire et pour un fan de Point & Click comme moi, c’est un sacrilège. Maintenant remédié et j’en profite pour vous faire un petit test en compagnie de notre intrépide pirate au nom improbable, Guybrush Threepwood.

Graphisme : 15/20

La remastérisation fait beaucoup de bien, surtout quand on voit l’original (en cliquant sur Select sur PS3). C’est très lisse, les décors ont beaucoup de charmes, sont très variés et les personnages sont très réussis et très originaux (aucun ne ressemble à l’autre).

Gameplay : 16/20

C’est un Point & Click, c’est tout ce qu’il y à dire. Pour ceux qui ne connaissent pas, on clique sur les éléments du décor pour interagir avec eux (on prend des objets, on les utilise, on observe, on parle avec les gens).

A noter que le deux propose de bouger Guybrush manuellement au lieu du curseur. Je m’en suis pas trop servi, je ne vois pas trop l’intérêt.

Durée de vie : 13/20

Là, ça dépend de votre capacité à trouver des liens entre les éléments qui peuvent être parfois complètement absurde mais toujours fendard. Au pire si vous êtes bloqué, y a toujours les soluces sur le net (je m’en suis pas mal servi, j’avoue).

Histoire : 17/20

Guybrush contre le méchant fantôme puis zombie, LeChuck. Histoire classique mais univers tellement riche. Des dialogues cultes que vous n’oublierez jamais. Des situations cocasses (ah, le téléphone en pleine jungle pour appeler LucasArts). Toujours dans la bonne humeur.

Une fin de fou, auquel je ne m’attendais pas du tout, dans le 2. Vraiment un délire et un gros clin d’œil à la saga culte de Georges Lucas. J’ai vraiment kiffé cette fin.

Un bon Point & Click se juge par son histoire et ses dialogues. Ils sont tous les deux excellents ici.

Trophée : 17/20

Vraiment facile. Trois argents et un or pour l’histoire pour chacun des deux jeux. Des trophées de bronze pour faire mourir Guybrush. D’autres pour ne pas utiliser d’astuces et un pour faire le jeu en moins de trois heures (largement faisable lors d’une seconde partie).

Conseil

N’utilisez pas les astuces, si vous êtes bloqué, utilisez les soluces sur le net pour avoir les trophées correspondants.

Attention aux trophées pour la mort de Guybrush (un dans le premier et un dans le deux). Ils arrivent vers la fin du jeu. Renseignez-vous sur le net, elles sont relativement faciles à faire (suffit de ne pas bouger pendant 5mn :-)).

Conclusion

Deux excellents Point & Click avec des beaux graphismes. Que demande le peuple ? Le 3 peut-être ? Ou les autres jeux LucasArts (Day of the Tentacle, The Dig, Full Trottle, …) ? Oui, on en veut encore.

Note : 16/20

Advertisements
A propos de l'auteur : (2857 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.