Critique : Marvel’s Daredevil – Saison 2

Poster de la saison 2 de Daredevil par Doug Petrie et Marco Ramirez avec Charlie Cox, Jon Bernthal et Elodie Yung

The Rise of the Man Without Fear

Fiche

Intégré au Marvel Cinematic Universe
Titre
Daredevil
CréateurDrew Goddard
ActeursCharlie Cox, Elden Henson, Deborah Ann Woll, Jon Bernthal, Elodie Yung
Titre originalMarvel’s DaredevilSaison2
PaysÉtats-UnisNombre d’épisodes13
GenreAction, Drame, Science fiction, ThrillerFormat50/60 mn
Diffusion d’origine18 / 03 / 2016Chaîne:Netflix

Alors que Matt pensait avoir rétabli l’ordre dans la ville, de nouvelles forces destructrices apparaissent à Hell’s Kitchen. L’homme sans peur affronte désormais un nouvel adversaire, Frank Castle, et retrouve son amour de jeunesse, Elektra Natchios.

Photo de la saison 2 de Daredevil
Le Diable est de retour à Hell’s Kichen.

Critique

Excité… et déprimé. Voici les deux émotions contradictoires qui ont enserré mon cœur à la dernière image de cette deuxième saison. C’était trop court. C’était tellement jouissif qu’évidemment, on ne peut considérer treize épisodes que comme un nombre beaucoup trop restreint. Cette saison était si dense.

Dans la première saison, on avait Daredevil face au Caïd. Un duel dantesque, grâce à un immense (dans tous les sens du terme) Vincent D’Onofrio. Pour cette deuxième saison, le Punisher s’invite avec Elektra et la Main, toutes deux déjà entrevues dans la première saison. À eux trois, ils densifient l’intrigue de telle sorte qu’enfin, on peut dire qu’un arc du comic Daredevil a pris vie. C’est si dense qu’il devient humainement impossible de trouver en soi la capacité d’arrêter le visionnage. Chaque fin d’épisode était un véritable combat pour prendre une pause afin de s’abonner aux obligations de la vie comme se nourrir. C’était si facile de baisser les bras et laisser Netflix lancer le prochain épisode, car comment quinze secondes peuvent-elles suffire pour trouver la force d’arrêter le compte à rebours ? Évidemment, quand elles sont prises, ces pauses deviennent de plus en plus courtes au fur et à mesure qu’on progresse dans le show, car les bonshommes derrière cette saison n’avaient même plus de places au point qu’ils arrêtent l’épisode en pleine action (!?). Jamais la formule « film de treize heures » n’aura été aussi juste.

Avant d’aborder les nouveaux, revenons sur le trio Nelson, Murdock et Page. Dans la continuité de la première saison, le trio fait des merveilles, ensemble et séparément. Chacun des comparses de l’avocat aveugle s’émancipe de plus en plus et apporte une touche permettant d’enrichir la série et lui donner la capacité d’être davantage qu’un simple show de justicier. C’est d’autant plus vrai du côté de Karen Page qui permet de disposer d’un autre point de vue sur les agissements des justiciers. De ce côté-là, c’est un sans-faute.

Je trouvais que c’était important de leur rendre hommage avant d’attaquer les deux nouveaux venus, le Punisher et Elektra, car il est évident qu’ils volent la vedette. Il ne faut donc négliger Karen et Foggy car ils sont là pour apporter davantage d’humanité. C’est drôle de voir la parallèle avec Batman v Superman. Alors que DC va bientôt avoir sa trinité, les Marvel Knights l’ont désormais, et quelle trinité : Daredevil, le Punisher et Elektra.

Photo de la saison 2 de Daredevil
Je ne pensais pas qu’on pouvait faire un Punisher aussi dense que celui du comic. Puis j’ai vu ce regard.

One Batch, Two Batch. Penny and Dime.

Le Punisher. Le personnage a déjà été adapté trois fois au cinéma entre Dolph Lundgren, Thomas Jane et Ray Stevenson. Mais ils furent tous dupés car un autre Punisher fut forgé. Jon Bernthal.

Adorant l’acteur, je n’avais aucun doute quant à sa capacité à incarner Frank Castle. Le mec respire suffisamment la folie qui englobe l’ancien marine. Il n’y avait qu’à le voir dans le Fury de David Ayer. Sa prestation dans la série ne fait que le confirmer. Il est simplement monstrueux. Quand il est le Punisher, il vole la vedette à tout le monde. Tout le monde, même la star de la série qui l’accueille. Quand il est à l’écran, il le magnétise. Il le martyrise. Il le soumet. Il le torture. Quand il est au cœur d’un combat, il fait monter la tension et l’excitation d’un cran. La violence de ses gestes programmés non pas pour assommer, mais pour tuer, ajoute une nouvelle palette à la série. Si vous avez trouvé la première saison violente, attendez de voir celle-ci. Daredevil est un enfant de chœur aux côtés du Punisher.

Son introduction dans la série est un modèle du genre. Jamais un acteur n’aura été autant de fois vu de dos. Jamais l’arrière d’un crâne n’aurait été aussi attendu et craint. Le seul point que je redoutais, c’était d’avoir un Punisher, pas vraiment fidèle. La série pouvait le laisser craindre un moment, avant de retourner sa veste avec brio et nous offrir l’authentique.

Sa confrontation avec Daredevil est excellente. Batman et Superman auront fort à faire pour la faire oublier. C’est le choc entre deux méthodologies. Un choc illustré par une flopée de répliques fortes. Il y en a une qui restera sans doute gravé dans ma mémoire à vie : « Une fournée, deux fournées. Piécettes et petite monnaie. ». Des paroles si anodines, mais qui glacent. Elles annoncent le réveil du croque-mitaine.

Après une telle prestation, il ne reste plus qu’une chose à dire : offrez-moi une série Punisher à Jon Bernthal. Les mecs, sérieusement, ne déconnez pas, faites-le !

Photo de la saison 2 de Daredevil
Oubliez Jennifer, voici la véritable Elektra.

Hello, Matthew.

Je serais plus mesuré concernant Elektra. N’ayant vu aucun film/série avec Elodie Yung, mis à part G.I. Joe où elle ne peut rien montrer de son jeu, je ne savais pas à quoi m’attendre. Néanmoins, physiquement, elle collait parfaitement à l’anti-héroïne.

Après visionnage, elle campe une Elektra intéressante, bien supérieure à celle de sa prédécesseure, mais ce n’était vraiment pas compliqué tant celle de Jennifer Garner était catastrophique. Je vais avouer que le personnage ne m’intéresse pas des masses dans les comics. Elle est là pour foutre le boxon dans la vie de Matt, mais au-delà de ça… Ça semblait prendre la même voie dans la série avant que les derniers épisodes permettent d’en découvrir plus et enrichir un personnage finalement plus complexe qu’il n’y paraît. C’est là, la grande force de la série. Offrir des personnages plus profonds que leur simple représentation aux yeux du grand public.

Elektra permet d’accentuer la confrontation entre l’idéologie du Punisher et celle de Daredevil en ajoutant une composante plus insidieuse. Elle est comme le poison d’amour qui coule dans nos veines et qui arrête notre cœur sans qu’on s’en soit rendu compte. Une femme fatale.

Des combats montant crescendo

C’était l’un des points positifs de la première saison : ses combats. Marvel Television semble avoir retenu la leçon et a mis davantage le paquet. C’est simple, cette deuxième saison offre du lourd et surclasse la précédente. Chaque épisode a son combat mémorable. L’épisode 3, Le gratin de New York, offre la version 2.0 de celui inoubliable de l’épisode 2 de la première saison, L’homme blessé. Mais ma préférence va pour celui de Frank Castle dans Sept minutes au paradis (épisode 9). Un instant n’ayant rien à envier aux meilleures productions coréennes pour le mélange de violence et de superbes chorégraphies.

Néanmoins, je regrette que certains combats de Daredevil de la première moitié de la saison laissent trop transparaître les faux coups. Comme ceux que Chuck Norris dans Walker, Texas Ranger. Au début, j’étais parti pour démonter cette saison sur ce point, mais heureusement, ça s’améliore nettement dans la deuxième partie. La progression est juste folle.

Photo de la saison 2 de Daredevil
Hum, comment ne pas succomber à ces yeux torrides ?

Un point sur la réalisation et le costume

Là, j’étais partagé. J’ai envie de dire que la série est beaucoup trop sombre. Surtout en la regardant depuis mon vidéoprojecteur doté d’un taux de contraste bof, bof. Mais d’un autre côté, c’est tellement réaliste. On n’a pas ces éclairages qui sortent de nulles parts et qui donnent l’impression que la séquence se déroulant dans le noir a lieu en plein jour. Qui rendent d’ailleurs ridicule la prestation du personnage qui fait comme s’il était dans le noir. Donc je me suis rangé dans le camp de Marvel Television et me fais défenseur de ce noir si noir. En plus, ça permet de bénéficier de plans qui semblent sortir d’une case de comic.

Concernant le costume, après les nombreuses remarques plutôt négatives surtout pour le masque, j’attendais un changement. Celle-ci a lieu astucieusement grâce à l’intrigue pour une version, sans être parfaite, bien plus classe. Notamment dans la pénombre, quand la lumière fait luire les yeux de Daredevil. Et ce rouge ! Le seul vrai bémol est en fait dû à l’acteur Charlie Cox. Le mec n’a pas le visage suffisamment allongé pour amener de la classe.

Spoiler : à ne lire qu’après avoir vu la saison

Parmi mes moments préférés de la saison, en dehors de tout ce qui a trait au Punisher, je compte sur le procès du siècle et le retour de Wilson Fisk. C’était probablement à ce moment-là où j’étais comme un fou. Bravo à Marvel d’avoir su garder le secret du retour du Caïd jusqu’au bout. C’est drôle, car le retour a eu lieu pile-poil au moment où je m’étais dit : « Il me manque un peu Vincent D’Onofrio quand même. ». Et boum, il apparaît. Une apparition limitée, mais laissant entrevoir beaucoup d’espoir pour une hypothétique troisième saison. Après tout, sa promesse n’est pas négligeable : « Si vous craignez que Frank Castle sème le chaos dans Hell’s Kitchen… Attendez de voir. ».

Pour le procès du siècle, j’ai adoré, car non seulement, elle offre une confrontation acharnée avec Reyes, mais en plus, elle permet à Foggy d’obtenir son moment de gloire (excellent discours luminaire) et d’approfondir la psychologie de Frank Castle. C’est à ce moment-là que j’ai flippé qu’on réduise le Punisher à un simple barjo. Heureusement donc que le Caïd est intervenu avec son offre impossible à refuser. J’ai tout de même regretté que la multiplication d’intrigue ait empêché que le procès du siècle soit plus approfondi.

Naturellement, il y a encore beaucoup de moments que j’ai aimés, mais en faire une liste consisterait à raconter toute la saison… Car j’ai aimé toute la saison, sans concession, donc je préfère me concentrer sur ces deux moments.

Histoire de boucler la boucle, terminons cette critique avec l’excellent final. Ce fameux final qui m’a installé dans deux états opposés : j’étais à la fois excité et déprimé. Excité par toutes les promesses qu’il laisse, mais déprimé, car c’est déjà fini. Jamais une saison de treize épisodes ne m’avait paru aussi courte. Jamais je n’ai vu le temps passer. C’est passé à la vitesse de la lumière. C’était la saison 2 de Daredevil

Par Christophe Menat déjà prêt à enchaîner sur la saison 3, le .

Photo de la saison 2 de Daredevil
Un an à attendre ?

Conclusion

C’était la saison de tous les dangers. Après avoir conquis la Terre avec une première saison dantesque, Matt Murdock devait désormais prouver qu’il pouvait capitaliser sur cette première conquête pour asseoir sa domination, non pas sur Hell’s Kitchen, ni New York, mais sur le monde entier. Pour cela, le Démon de Hell’s Kitchen invite deux amis, et pas des moindres, l’impitoyable Punisher et la femme fatale Elektra. Ensemble, ils livrent un des plus grands sommets de l’histoire de la télévision. Une aventure aussi dense qu’un comic. C’était donc la saison de toutes les confirmations. C’était… la saison 2 de Daredevil

+

  • Le Punisher démonte tout, il lui faut sa série
  • Si dense que ça en devient parfois suffoquant
  • L’extrême violence
  • Les combats surclassent ceux de la première saison
  • La scène post-générique

  • La frustration, une fois la saison finie
  • Les coups non portés trop visibles de certains combats
Trophée10/10

28 réflexions au sujet de “Critique : Marvel’s Daredevil – Saison 2”

  1. Yep….TOUT pareille.

    Et même pitit défaut….certain combat….moui….aie.

    Encore une fois, ca aurait était terrible si il aurait pris la même équipe en charge de Banshee ^^. Ou une équipe Hongkongais a la Into The Badland.

    Et perso un petit coups de mou en milieu de saison (comme la 1….en moins marquant quand même).

    Mais OUEP….Le Punisher DOIT AVOIR CA série !!!

    • Le problème d’Into the Badlands, c’est que les combats sont quand même pas super réalistes. C’est du HK, quoi 😀

      Pour Banshee, franchement, je n’ai pas souvenir de combats mémorables à part celui contre le « champion » qui se la pète.

      Pour cette saison, l’hallucinant combat dans la prison avec le Punisher. Ça éclate tout.

      Franchement, pour ma part, aucun coup de mou pour le milieu de saison, au contraire, c’est mon moment préféré comme j’en parle dans la partie sous spoiler.

      • Banshee……..tu rigoles……

        Il y en a tellement lors de cette saison, lors de la S2 le second épisode énorme :
        https://www.youtube.com/watch?v=rQPiO7mI3OE

        Ou alors dans la S1 dans le 8éme épisode avec Anna :
        https://www.youtube.com/watch?v=IPdeq1rB1jA
        My GOSH !!!

        Celui du 4éme épisode S1 est vraiment pas mal aussi Hood contre Kai :
        https://www.youtube.com/watch?v=g-PIUHahKyY

        Celui dans la S3 est aussi bon :
        https://www.youtube.com/watch?v=5fm2-n3d4Lg

        Et un des MUST Nola vs Burton :
        https://www.youtube.com/watch?v=AJMHd7-LL1k

        Et pleins d’autre comme dans la S2 a l’hôpital, ou avec Job, et celle aussi dans la S3…..sans compter les scène de fusillade de malade (des la fin de la S1).

        Bref….j’ai beau adoré DD….pour moi Banshee fait mieux dans le genre (et coûte bien moins cher), l’équipe des chorégraphe Marcus Young touche sa bille.

        Mais bon….C’est mon avis hein.

        Ensuite pour ITB oui, c’est trés HK….il aurait suffit qu’il y aille mollo avec les câble ^^….puis c’est tout, sinon sa déchire !

        Et perso…(again), pitit coup de mou, notamment avec Elektra…qui est trés bonne attention….mais sur le long, et notamment la fin, j’ai moins aimée.

        Voila, perso cette S2 est BIEN BIEN mieux que la S1 (auquel je lui met 7,5/10), mais celle la…..9/10.

        • Ah oui, ça me rappelle des belles choses tout ça. J’avais complètement oublié. Mais tu noteras que ce sont systématiquement des duels. On est donc bien loin de Daredevil qui mise plus sur des combats de masse.

          Franchement, il n’y a que celui entre Nola vs Burton qui est énorme, le reste, c’est du bon, mais ce n’est pas non plus mémorable. C’est surtout impressionnant par la capacité des personnages à tenir debout, mais si on se base sur la chorégraphie en elle-même, il n’y a pas rien d’épatant, les personnages s’empoignent, se mettent des gnons dans la gueule, tombent puis se relèvent. C’est le jeu « celui qui tombe le premier, meurt » qui fout vraiment le stress. Pas vraiment la chorégraphie. Tandis que Daredevil met en scène des personnages qui savent se battre. Et puis bon, le combat de Daredevil contre les Dogs of Hell, c’est juste monstrueux !

          • Ah oui, j’avoue qu’avec les Dogs ^^.

            Je sais pas, j’avoue que Banshee me procure plus de plaisir a ce niveau…ensuite sa veut pas dire que j’aime pas DD, je kif, et pour moi les 2 sont les meilleurs dans ce genre (combat violent, trés bien exécuter) !

            En tout cas, pour le PUNISHER……faut un spin off……..genre OBLIGER ^^.

          • Perso, entre un combat de Banshee et un de Daredevil (hors Punisher), je préfère Banshee. C’est beaucoup plus stressant. On sent les coups. C’est tendu. Je pose juste mon bémol pour dire que c’est mieux chorégraphié. Jusque là, ça manque d’un duel de ouf pour la saison 2 de Daredevil (la première avait le combat de malade contre Nobu). Pour la saison 3 ?

            Le truc dommage avec la saison 2, c’est que Daredevil a une armure, du coup, il n’est plus réellement blessé. Du coup, ça devient plus fun de suivre un combat du Punisher. Celui dans la prison, je m’en suis pas encore remis. C’est énorme.

          • Voila….tout pareille, j’arriver pas a dire trop ce que je ressentait….enfaîte c’est sa.

            Est plus 100 pour le Punisher……BORDEL. Clairement il manque un combattent a la Nobu ^^.

  2. Bon j’ai pas tout lu pas envie de tout lire tant que j’ai pas fait toute la série mais ça a l’aire d’être du lourd, et ça l’aire de faire mieux que la saison précédant. J’ai regardé les 3 premiers, c’est très rythmé , mais le problème c’est que je trouve qu’on combat the Punisher trop rapidement j’ai l’impression que c’est un affrontement banal, j’ai peur que the punisher soit mis au placard qu’il ne donne pas du fil à retordre tant que ça à DD. Sinon rien à dire pour Le Punishe, mais je suis déçus on le voit pas tiré, et nous montrer ses aptitudes à l’arme à feux. son « skills  » quoi, et sa cruauté, j’espère qu’il aura des scènes d’anthologie. J’ai peur que au final il y a deux parties, la partie The Punisher après qu’il soit mis au placard la partie avec Elektra, et la Main. Je suppose qu’on reverra plus The Punisher pendant un moment, et sur des images ses cheveux ont poussé, je sens qu’il va faire un come back vers la fin, autant que Punisher « officiellement », encore plus froid, car le Punisher des trois premiers épisode, n’est pas poussé à font. Bon à voir.

  3. Bon, je n’ai pas lu ta critique vu que je n’ai pas fini la série (j’en suis à l’épisode 8) mais ta note rassure. Je sais déjà que dans la mienne, Jon Bernthal sera salué pour son interprétation lol! Sinon, j’ai des potes qui l’ont regardé d’un coup mais moi, je ne suis pas adepte du binge watching. 13 épisodes, c’est court, je préfère les savourer en 3-4 jours, ça me permet de ne pas trouver les baisses de régime au niveau du rythme trop lourdes…

    • Pareil que toi, je préfère aussi savourer en 3-4 jours, mais là,… Comment le faire, à peine un épisode est fini que je lance Netflix lancer le suivant. C’est trop dur d’arrêter… Surtout que j’ai trouvé qu’il y avait zéro baisse de régime sur cette saison. Tout va si vite.

      En tout cas, je me suis déjà programmé un deuxième visionnage plus soft pour les vacances d’été 😀

  4. Saison finie !
    Quel claque, j’avais aimé la saison 1 mais pas autant que celle ci ! Merci au Punisher et à un Daredevil qui s’assume!
    Je regretterai juste un peu le final qui veut donner envie de suivre la saison 3, mais la serie est tellement rempli que c’est pas grave.
    Après pour ceux qui connaissent le comics certains éléments d’intrigue sont faciles à prévoir et j’espere qui en utiliseront pas de trop évident.
    Je trouve bien l’idée de rajouter une figure comme le punisher dans une série pas à son nom ca permet de garder des intrigues haletante et de donner ce coté film dont tu parlé.
    Sinon je compatis pour le « deuil » d’avoir finis cette série 😉

    • C’est clair que comparé à la celle de la première saison, la fin de celle-ci est beaucoup plus ouverte et donc frustrante. Je pense qu’ils ont fait ça qu’ils sont quasiment sûr d’avoir une troisième saison. Ce qui est moins le cas pour la première.

      Pour comparer à la première saison, je la garde toujours dans mon coeur pour ses nombreux moments d’anthologie et surtout pour la présence de l’intrigue liée au Caïd. La première saison de Daredevil, ce n’était pas seulement Matt Murdock, mais aussi Wilson Fisk. Comme celle-ci n’est pas seulement Matt Murdock, mais aussi celle de Frank Castle et Elektra Natchios.

      De plus, comme tu le dis, même si cette saison est énorme, elle est moins surprenante pour le fan de comic. Tandis que la première offrait des surprises de renom comme le meurtre de Ben. Celui-là, je ne m’y attendais pas, mais alors pas du tout.

      • ////////SPOILERS!!!!!!!!////////

        Ouui Fisk!!! dans la prison, le tête à tête avec Matt, mon dieu quel acteur !
        J’aurais aimé qu il montre ses talents de fils de boxeur le Matt, mais ca aurait éveillé les soupcons 😀

  5. Franchement je sais pas quoi écrire tellement je suis sur le cul, cette série est vraiment parfaite et ça c’est vraiment incroyable. Ils auraient pu se râter mais ces nouveaux showrunner nous ont foutu la même claque que le précédent pourtant au 1er épisode j’ai vue comme toi ces soucis de « faux coups » qui se voyaient quand même pas mal mais par rapport à l’ambiance j’y faisait même plus attention, le Punisher m’a scotché du premier au dernier épisode Jon Bernthal est habité par le rôle c’est énorme. Le coup de la sociopathe sans conscience pour Elektra m’a étonné mais au final j’ai vraiment adoré.

    Le coup de Wilson Fisk, ce personnage j’adore le detester, à tel point que je m’y attache c’est flippant lol, pourtant tout son univers me dégoûte (dans le bon sens du terme), où qu’il soit il trouve le moyen de tout contrôler c’est hallucinant. Tu pense à une saison 3 avec lui comme méchant ou alors le méchant ultime de The Defenders ? pour ma part j’ai hâte de le voir à nouveau dans les rue de Hell’s Kitchen.

    Par contre tu trouves ça bien d’avoir attendu la fin de la saison pour qu’il avoue à Karen qu’il est Daredevil ? c’était un peu chiant enfin rien de grave en tout cas il a bien fait ^^
    Et à la fin avec Castle et son colonel, c’est à qui cette cabane dans les bois ? parce qu’il semble un peu étonné de la pièce caché donc… mais le colonel n’a pas l’air de connaître l’endroit non plus alors sur le coup j’étais un peu perdu xD
    La fin est frustrante parce qu’on voit le Punisher avec son T-shirt à peu-près 5min c’est dégueulasse de nous avoir teasé beaucoup d’image promo et de le voir en action que 5min :'(

    PS : j’ai pas de post-générique, c’était réservé au US non ? enfin, elle est facile à trouver.

    • Attention spoilers sur la saison 2 !

      Pour Elektra, elle est exactement comme elle est dépeinte dans le comic. Une psychopathe et assassin professionnelle. Ce qui fait que la love story qu’elle partage avec Daredevil est particulièrement savoureuse quand on sait que la règle numéro 1 de Matt est : « Tu ne tueras point. ». Évidemment, c’est choquant quand on ne connait que l’Elektra de Garner 🙂

      Je vois bien Wilson Fisk en méchant de la saison 3 avec… Bullseye ! Mais pour les Defenders, ce serait bien aussi.

      Pour l’aveu à Karen, c’était inévitable d’attendre aussi longtemps à cause de l’histoire avec Elektra. Et on sent bien que cette dernière qui est derrière la motivation de Matt d’avouer. Ce sent bon en tout cas pour la saison 3 ou Defenders.

      Concernant la fin avec Backsmith, c’est bien la cabane du colonel. D’où la surprise de Frank en découvrant la cachette secrète. Le colonel voulait amener Karen là pour se débarrasser du corps peinard. Pourquoi tu dis qu’il n’avait pas l’air de connaître ?

      Pareil pour le Punisher, je suis surpris que son costume apparaisse si peu au vu de la promo. Au final, ça rejoint avec la fin de la première saison.

      Pour la scène post-générique, quand l’épisode s’est terminé, Netflix m’a envoyé directement sur la bande-annonce de Luke.

      • Ahah c’est que je connais pas très bien le personnage d’Elektra, comme je le disais l’année dernière Daredevil ce n’est pas un comic que je connais beaucoup :p

        Dans la cabane en faite le colonel dit « c’est un vrai magasin de bonbon ici » mais en revoyant la scène le ton de sa voix montre que ça a l’air de lui appartenir ^^

        Bulleye pour la saison 3 ? quand j’y pense Statham était en négociation pour rejoindre le show… heureusement qu’il n’y est pas en fin de compte je trouve son jeu d’acteur bien moisi quand il faut être sérieux, même si Bulleye n’est pas le personnage bad ass par excellence je pense pas que ça aurait collé avec ce qu’ils nous ont montrés ^^

        • Bullseye, il ne paye pas de mine au premier abord, mais c’est un grand malade mental. Les pires trucs qui sont arrivés à Matt Murdock sont de son fait. Du coup, s’il débarque dans la saison 3, on peut commencer à flipper pour Matt. C’est le Joker de Daredevil.

          Quant à Jason Statham, je n’y crois pas. Ça avait fait le buzz, puis il a dénigré les productions super-héroïques du style, il préfère des combats d’homme, pas des trucs avec plein d’effets spéciaux. Même si Daredevil, c’est des combats d’homme, je pense qu’il s’est grillé. Vaut mieux un bon acteur, mais pas une star, comme Jon en fait, pour pouvoir qu’il respecte l’esprit du personnage et ne fasse pas un show en jouant sur son image.

  6. Enfin! Fini cette saison! Pile avant de découvrir BvS lol! Mon épisode préféré: le 3! Pour le combat certes mais surtout pour la confrontation entre Daredevil et The Punisher. Deux visions de la justice qui s’affrontent, j’ai trouvé ça sublime. Tellement sublime que, fait rare, j’ai rematé l’épisode une deuxième fois avant de maté le 4. Cette confrontation m’a un peu rappelé celle de Batman et du Joker dans TDK bien qu’elle soit totalement différente.
    Sinon, dans le message que j’ai posté ce week end concernant la baisse de rythme, ce point n’a duré que 1 ou 2 épisode: lors de l’arrivée d’Elektra. Ensuite, c’est reparti de plus belle!

    La note que je donnerai pour cette saison: 9.5/10. Exactement ce que j’avais mis pour la premiere saison. Il n’y a que 2 points qui m’ont déçu:[SPOILER] l’intrigue autour du Punisher, le proces etc etc, tout ça c’était tellement énorme, tellement prenant qu’au final j’ai trouvé la conclusion décevante…
    L’autre point: le final qui est excellent mais aurait mérité d’être encore plus percutant!

    • « Tellement sublime que, fait rare, j’ai rematé l’épisode une deuxième fois avant de maté le 4. » Et hop, +1.

      SPOILER

      Pour la conclusion de l’intrigue du Punisher. Au final, c’est la naissance du Punisher (j’adore le plan où il passe à la bombe le gilet) et ça laisse tellement d’espoir si une série se fait (ou pour The Defenders ?). Il ne pouvait en être autrement.

      Concernant le final, je suis d’accord pour dire que ça manque d’impact. Mais les scènes ouvertes sont justes oufs ! La frustration ultime ! Le genre qui te donne envie de dire « Bande d’enculés ! ». Donc, ils ont réussi leur coup.

  7. Ma critique en une phrase : Mais où est la saison 3 ?!
    Nan, sans rire, je vais pas m’étaler, mais encore une fois, super saison pour Daredevil.
    Gros point positif pour le Punisher, il y a rien a dire, il claque… Mais vraiment !
    Après, j’ai un peu moins aimé l’arrivée d’Elekra, qui est là juste pour foutre la merde dans la vie de Mat… Ca m’a un peu frustré 😀
    Ah, et le retour de Fisk… Tellement bon ! La confrontation m’a fait trembler 😀
    Bref, je lui donne un bon 9/10. – « See you around, Red »

  8. « Les coups non portés trop visibles de certains combats »
    J’avoue que c’est assez flagrant dans certains combat, mais bon, heureusement que ça gâche pas le reste 🙂

    • Heureusement oui, en plus, c’est surtout pour les premiers combats, car bizarrement, ça s’améliore nettement par la suite. Comme s’ils s’en étaient rendus compte en regardant les premiers épisodes.

  9. Quelques semaines après le visionnage, mon ressenti reste le même.
    C’est un copié collé de la saison 1, niveau intensité des combats, des discours, des scènes … mais en plus fort. Et avec les mêmes trous, qui se retrouvent du coup plus marqués également.
    Un coup de mou en milieu de saison (arrivée d’Elektra), Elektra infecte sauf à la fin quand la saison repart de plus belle.
    Le fil rouge global (la main etc) que je trouve long pour ce qu’on en sait au final.
    Nelson qui refait son caca nerveux, ça m’a gonflé. Et le pire c’est Karen, à voir si sa scène de fin la fera changer dans le bon sens.

    Par contre le Punisher est génial dans la série, mais je ne sais pas si je suis partant pour une série en personnage principal.

    Si on a aimé la S1 alors on aimera aussi la S2 😉

  10. Que dire de cette saison, c’est vraiment du très bon, il y a deux intrigues bien distincte entre celle avec Elektra et celle avec The Punisher, au final les deux intrigues gardent un peu leur secret, surtout celle d’Elektra, on nous dévoile pas tout.

    Quand même un peu déçu de the Punisher, je trouve qu’il se délivre trop, on la pas assez vu à la l’œuvre , après c’est sensé être la naissance du Punisher si ils font la série, j’espère quand même qu’il va être plus froid, et plus impressionant

    Spoil On garde l’aspect complot, de la première saison, émotivement je dois avoué que j’ai été plus impressionner par la saison 1, l’épisode avec Nobu, la mort de Ben, il y a plus eu de scene d’anthologie, et je trouve quand même Daredevil de plus en plus surpuissant, peut être un peu trop. On retrouve la structure de la saison 1, on a l’impression que le finish, les dernière épisode c’est pas forcement le plus impressionant, les plus intense, contrairement aux autres séries, qui mise tout sur ça pour donner envie

  11. Alors franchement si j’avais dû écrire un avis après les 6 premiers épisodes, j’aurais pas été loin d’infliger un magnifique 5 voire 4/10.
    J’ai trouvé ce début de saison 21 trèèèès en deça de la saison 1…ennuyeux, poussif.

    [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER] [SPOILER]

    Ces missions mielleuses des 2 pseudo tourtereaux nocturnes : « il faut aller voler la carte pass » « il faut aller voler le parchemin » « il faut aller déchiffrer le parchemin » « il faut aller espionner les docks » « il faut intercepter une livraison sur les docks », on dirait des missions à la Grand Theft Auto…. et à chaque fois se bastonner contre une armée de Ninjas à base de 45 coups de poing par personne…. Bref, franchement, si la saison 2 avait continuer sur ce registre, j’aurais pas été loin de l’abandon, purement et simplement. Et puis, The Punisher est arrivé, tellement mystérieux et obscur, et tellement envie de le voir plus et heureusement que la 2eme partie de saison a commencé avec un vrai focus sur Franck Castle et le retour de Fisk : génial ! A partir de là, j’étais scotché jusqu’au bout, tout s’est accéléré, tout s’est assombri, fini les ‘je te soigne les blessures sur tes pectoraux avec une petite serviette humide en te jetant des petits regards d’amoureux de bac à sable’ place aux ‘Allez Salut Franck Castle, je te laisse faire connaissance avec les hommes de main de l’ex Boss de la prison, que tu viens de dézinguer, dans un petit couloir étroit sans arme et sans issue » : Magique cette scène !

    Bon, même si j’ai un peu de mal à comprendre cette légende de Black sky, ses origines, d’où viennent ces armées de milliers de Ninjas zombies (ils sont morts ou vivants ? ou entre les 2 ?) et le rôle d’Elektra dans tout ça, j’ai kiffé l’ambiance et la tournure des événements et l’enquête de Karen et les apparitions toujours aussi soudaines et inattendues de Foggy sur les lieux de combats, une fois les combats terminés.

    Bref, une saison 2 définitivement coupée en 2…pour ma part bien entendu

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest