Critique : Les Nouveaux Mutants

Le film maudit

Fiche

Titre Les Nouveaux Mutants Titre VOThe New Mutants
Réalisateur Josh Boone Scénaristes Josh Boone, Knate Lee
Acteurs Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton, Blu Hunt, Alice Braga, Henry Zaga
Date de sortie25 / 08 /2020 Durée1h 34
GenreAction, Horreur, Science fiction Budget67 000 000 $

Rahne Sinclair, Illyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto da Costa sont quatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivi psychiatrique. Le Dr Cecilia Reyes, qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivement et s’efforce de leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs. Lorsqu’une nouvelle venue, Danielle Moonstar, rejoint à son tour l’établissement, d’étranges événements font leur apparition. Les jeunes mutants sont frappés d’hallucinations et de flashbacks, et leurs nouvelles capacités – ainsi que leur amitié – sont violemment mises à l’épreuve dans une lutte effrénée pour leur survie.

Critique

« Oh, Les Nouveaux Mutants ! ». Ce sont ces mots-là que j’ai prononcés en me baladant sur la boutique de Prime Video pour y découvrir le film Marvel. Le long-métrage aux cinq dates de sortie. Le dernier rejeton du Fox Marvel Cinematic Universe. Je l’avais loupé à sa sortie au cinéma parce que d’un, j’étais en vacances, et de deux, quand je suis revenu de mon voyage, il y avait le Covid. Je pourrais même rajouter un trois pour préciser que vu les mauvaises critiques, je n’étais de toute façon pas très motivé à le voir. Depuis, je l’avais totalement éjecté de ma mémoire d’où ma surprise en découvrant qu’il était sorti en VOD.

Bref, avec les goûts et les couleurs, tout ça. Il me fallait donc un visionnage pour m’assurer de ne pas l’aimer. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. Bonne nouvelle, ça démarre plutôt fort avec une attaque digne d’un bon film de monstre horrifique. Puis s’ensuit une mise en place où on retrouve nos porteurs du gène X dans un centre. Je me suis cru devant un remake de Breakfast Club à la sauce mutante. Vu la qualité de l’original, ça ne m’a pas dérangé du tout. Au contraire.

Chair mutante de poule

Malheureusement, c’est là où ça commence gentiment à se casser la gueule. Je ne dis pas que c’est mauvais, mais ça ne s’enflamme jamais. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux héros. Au début, j’avais de l’espoir pour Magik (la reine des échecs Anya Taylor-Joy), car elle était fun, mais au final, elle se révèle vite lourdingue. Malgré tout, ça passe. Surtout quand il s’agit de jouer avec leurs pouvoirs. Joliment mis en scène pour le coup. Toutefois, je n’ai pas trop apprécié la suppression de l’invincibilité de Rocket et le vol de Lockheed à Kitty.

Par contre, là où la réalisation de Josh Boone se vautre. La tête, droit sur le sol en marbre. C’est dans sa partie horrifique. Le réalisateur avait admis avoir trouvé le tournage stressant, car il se sentait « un peu stérilisé » en devant atténuer ses idées originales « pleines d’horreur ». Résultat, il avait raison de stresser. On a un truc mignonnet digne d’un Chair de poule. Ça fera peut-être flipper les enfants, et encore. Durant le film, on peut voir des images de la série Buffy contre les Vampires. Bien vu, car c’est du même niveau. Bien dommage, car c’est sur cette partie que Les Nouveaux Mutants aurait dû se démarquer du reste de la production super-héroïque.

Heureusement, j’ai pu compter sur la présence du Démon Ours. Lui, je l’ai kiffé. Il est vraiment stylé autant dans l’action qu’au niveau du style. J’adore ses yeux rouges qui fument.

Par en train d’allumer une cierge pour le Fox Marvel Cinematic Universe.

Conclusion

Le réalisateur Josh Boone avait voulu que Les Nouveaux Mutants soit le premier d’une trilogie (le 2 devait être un film d’invasion extraterrestre avec Warlock et le trois, un film d’horreur surnaturel et apocalyptique basé sur la saga Inferno). Si l’idée est prometteuse, au vu de ce premier épisode, ce sera sans regrets.

+

  • Pouvoirs
  • Démon Ours

  • Partie horrifique enfantine
  • Personnages oubliables
  • Intrigue prévisible et molle
5/10

Pin It on Pinterest